Comment utiliser un premier plan pour donner de la profondeur à vos photos

L’oeil humain peut distinguer la superposition de plusieurs plans et voir ainsi un panorama en trois dimensions. L’appareil photo, par contre, écrase le rendu et transforme votre vision 3D en une image version 2D. Comment parvenir à reproduire cet effet de dimension dans vos photo ? Dans cet article, examinons comment le premier plan joue un rôle déterminant pour créer de la profondeur dans vos images.

Table des matières

Qu’est-ce qu’un premier plan en photographie ?

Les 3 plans photographiques
© Anne Jutras

Règle générale, une image se structure en 3 plans. On distingue le premier plan; le second plan où se trouve le sujet ou le point d’intérêt; et l’arrière-plan, qui complète la composition.

Le premier plan désigne la zone de l’image située entre vous et le sujet. Les éléments positionnés à cet endroit seront choisis afin d’enrichir l’impact visuel. Bien cadré, le premier plan fera office de tremplin à une scène plus large. 

Soigneusement établi, le premier plan est la première partie de l’image qui attire l’attention du spectateur, guidant le regard à plonger au cœur de l’image.

Quel est le but d’un premier plan en photographie ?

Premier plan photographique
© Anne Jutras
Premier plan photographique
© Anne Jutras

Selon le message que vous désirez véhiculer dans votre photo, le premier plan a plusieurs utilités

  • Il servira à donner de la profondeur
  • À éveiller une sensation de rêverie avec le bon choix d’ouverture
  • À transmettre une valeur informative
  • Ou, tout simplement, inviter le regard à parcourir l’image

En photographie, toutefois, le premier plan n’est pas forcément intégré à toutes les images. 

Mais en photographie de paysage, sa présence permet de créer cet effet de profondeur. Vous devez néanmoins l’ajouter avec soin pour qu’il complète adéquatement votre composition, sans surcharger l’ensemble.

Vous voulez tout savoir sur la photo de paysage ? Dans sa formation « La Photographie de Paysage », Antonio Gaudencio vous donne tout ses conseils, de la réalisation d’une composition dynamique et flatteuse de votre sujet à la valorisation de votre l’image sous Lightroom ou Photoshop. Antonio vous montre comment donner un supplément d’âme à vos créations.

Comment repérer un premier plan ?

© Anne Jutras

Avant toute chose, identifiez votre sujet. Que ce soit un lac ceinturé de montagnes, une mer houleuse ou tranquille, un arbre spectaculaire, ou des fleurs sauvages, il est important de le repérer. Une fois établi, examinez le décor, ne vous précipitez pas à prendre des photos. 

Prenez le temps de scruter ce qui entoure votre sujet principal. Tentez de localiser un élément qui pourrait servir de points d’intérêt et mettre en valeur le sujet

Astuce pour mieux voir en deux dimensions : observez votre environnement avec seulement un œil ouvert, cachez l’autre avec votre main, au besoin. Ceci vous permettra de mieux distinguer la scène en 2D, comme le capte votre appareil photo. 

L’utilisation d’un smartphone peut s’avérer utile pour nous aider à détecter les éléments à intégrer au premier plan

Voici des exemples de premier plan :

Exemples de premiers plans
© Anne Jutras
  • Donner une valeur informative : incorporer un élément qui nous donne un indice supplémentaire sur le contexte de la scène. Ex. : un potager devant un tracteur.
  • Diriger le regard : inviter le spectateur à entrer dans votre image à l’aide d’une ligne directrice. Ex. : un chemin, une clôture, une ligne formée par des éléments naturels, etc.
  • Ajouter de la profondeur : intégrer un premier plan (avec soin), afin de compléter la scène. Ex. : vous pouvez inclure des végétaux, des rochers, une souche, etc.
  • Renforcer une atmosphère de rêverie : vous pouvez jouer sur l’ouverture (f/petit chiffre) afin de flouter le premier plan et ainsi envelopper votre sujet de douceur, ou obtenir l’effet caché derrière. Ex. : flouter des fleurs au premier plan.

Optimiser le premier plan avec un objectif grand-angle

Optimiser le premier plan
© Anne Jutras
© Anne Jutras
L’un des avantages d’un grand-angle, c’est la possibilité d’obtenir une grande profondeur de champ tout en jouant avec la perspective. En soignant votre composition avec votre grand-angle, vous pouvez aisément ajouter un élément intéressant au premier plan, et, combiné à une petite ouverture (f/grand chiffre), créer une scène grandiose. Portez attention aux éléments au sol, remarquez-vous une plante distinctive ? Un rocher doté d’une forme particulière ? Soyez attentif, et déplacez-vous si nécessaire. Le fait de changer de position nous fait voir la scène sous un autre angle. N’hésitez pas à cadrer à la verticale et à vous rapprocher du sol pour bénéficier d’un point d’ancrage intéressant.

Servez-vous d’un élément au premier plan pour créer un cadre

Element de premier plan
© Anne Jutras
Créer un cadre avec un élément de premier plan
© Anne Jutras

Voici une idée intéressante pour simuler de la profondeur dans une image : cibler un élément qui servira de cadre. Néanmoins, il faut faire attention à ne pas surcharger l’image et détourner l’intérêt du sujet principal. Soyez vigilant et faites en sorte que l’œil se promène dans votre composition.

Flouter le premier plan

Flouter le premier plan
© Anne Jutras

Le choix d’une grande ouverture (f/petit chiffre) fera en sorte que les éléments situés au premier plan deviendront flous. Bien disposés, ils donneront l’impression au spectateur d’être caché derrière. Or, une sensation de faire partie de la scène éveillera leur curiosité. 

Choisissez le premier plan à flouter avec minutie afin qu’il ne soit pas trop imposant, sinon le regard viendra buter contre cette masse invasive. Optez pour un décor léger comme des brindilles ou un bosquet fleuri.

Sensation de rêverie

Sensation de rêverie
© Anne Jutras

Une autre façon d’optimiser le premier plan est de le flouter complètement. C’est l’un de mes effets favoris ! Une atmosphère de douceur s’en dégage, n’hésitez pas à l’expérimenter. 

Astuces : 

  • Ouvrez le plus grand possible (f/petit chiffre)
  • Rapprochez-vous le près possible de l’élément à flouter
  • Servez-vous d’une longue focale qui occasionne un flou plus accentué. 
  • Songez à maintenir une distance éloignée entre le sujet et le premier plan

Conclusion

Vous l’aurez compris, intégrer un premier plan sera bénéfique à bien des points de vue. Selon l’effet désiré, vous pouvez jouer avec les ouvertures – pour créer un flouté ou de la netteté – et déterminer son emplacement afin d’apporter du dynamisme ou guider le regard.

Derniers articles

4 réflexions sur “Comment utiliser un premier plan pour donner de la profondeur à vos photos”

  1. Bonjour Anne. Qu El bonheur cela me procure d avoir tous ses conseils…… Je dois trouver une idée pour un petit concours de photo le titre EST TOURBILLON DE LA VIE. si parfois tu aurais des idées, merci d avance pour ta réponse. ..

    1. Bonjour Maryse,
      Ça me fait très plaisir de lire ton commentaire. 🙂
      Pour le défi photo, tu pourrais faire une image en utilisant la technique de mouvement de caméra intentionnel, ICM en anglais (Intentional Camera Mouvement), fait des mouvements circulaires pour créer l’effet de tourbillon.

      Ou encore, du light painting en reproduisant des mouvements circulaires avec une lampe torche ou la lumière de ton smarphone.

      Ou, prends toi en photo dans un endroit où il y a du mouvement (une foule qui marche, vague, feuilles des arbres, etc.) et fait une longue exposition pour flouter et reproduire le mouvement.

      Voilà quelques idées…
      Bon défi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORMATION EN LIVE GRATUIT

Photos de sport :
Technique, réglages et créativité

LIVES GRATUITS À VENIR

La photo d'aventure

Monter une vidéo de A à Z dans Final Cut Pro

Créer un shooting edito de mariage