Tuto photo – Calibrer son écran


Bienvenue dans ce nouveau tuto photo d’Objectif Photographe ! Il vous est certainement déjà arrivé de faire tirer une photo chez un photographe et de vous retrouver avec un tirage qui ne correspond pas à ce que vous aviez sur votre écran. Je vous montre tout de suite comme remédier à ce problème grâce à la calibration 🙂
Vous passez du temps à penser votre photo, à la réaliser et à la retoucher. ,Vous avez envie d’offrir un tirage à quelqu’un ou bien tout simplement de décorer votre salon de vos plus belles oeuvres. Mais lorsque vous allez récupérer votre tirage chez le photographe, vous êtes déçu parce qu’il ne correspond pas du tout à ce que vous aviez sur votre écran.
Il y a une raison à cela : votre écran n’est pas calibré. C’est-à-dire les paramètres de luminosité, de contraste ou de couleur de votre écran ne correspondent pas à ceux de votre tireur.
Si vous regardez bien tous ces écrans, vous pouvez vous rendre compte qu’aucun n’a le même rendu de couleur ou de luminosité.
Sur chacun de ces écrans, j’ai retouché la même image de manière à ce qu’elle soit exactement identique sur chaque écran.
Nous avons fait tirer chacune des photos chez un photographe professionnel et voilà le résultat :
Avec les ordinateurs portables, il y a deux autres problèmes qui se posent :
1. La technologie des écrans d’ordinateurs portables ne permet pas une calibration précise. C’est comme ça 🙂
2. L’inclinaison de l’écran n’est jamais la même. Comme vous pouvez le voir si j’incline l’écran vers moi, les couleurs se refroidissent et à l’inverse si je l’incline vers l’extérieur les couleurs se réchauffent.
Bref, je ne vous conseille vraiment pas de retoucher vos images avec un ordinateur portable.

Quelle sonde de calibration ?

Avant de vous montrer concrètement comment on calibre un écran, voyons rapidement le matériel dont vous allez avoir besoin :
– votre ordinateur, cela va de soit
– une sonde de calibration : pour ma part, j’utilise une Spyder 3 Elite de la marque Datacolor. Cela fait 6 ans que je l’ai et elle fonctionne toujours très bien. Le modèle qui correspond aujourd’hui est la Spyder 4 Pro que vous pouvez trouver pour 150 euros. D’après moi c’est le parfait compromis, entre le modèle d’en-dessous, la Spyder 4 Express, qui n’offre vraiment pas assez d’options, et les modèles d’au-dessus, la Spyder 4 Elite et la Spyder HD, qui en offrent trop…
Si vous souhaitez investir dans un modèle plus performant et plus pointu, je vous conseille la i1 Display Pro de la marque X-rite que vous pouvez trouver pour 200 euros.
En tant qu’amateur, c’est vrai que cela fait un peu cher. Si vous avez des amis qui partagent la même passion que vous, alors n’hésitez pas à vous cotiser pour investir dans une sonde qui servira à tout le monde 🙂 C’est ce que Sébastien a fait lorsqu’il était étudiant en photo et qu’il n’avait pas les moyens.
Mais en tant que photographe qui tend à se professionnaliser, il est indispensable de calibrer son écran pour s’assurer de la qualité des tirages.
Et voilà, vous n’avez besoin de rien d’autre.

La calibration étape par étape

La calibration que l’on va faire est valable pour un tirage observé en lumière naturelle. C’est-à-dire que votre tirage sera fidèle à l’original uniquement si vous le regardez à la lumière naturelle, comme dans cette pièce. Par contre si vous le regardez sous un éclairage incandescent il va nécessairement ressortir beaucoup plus chaud, sous un éclairage néon, il va ressortir vert, etc…
La calibration s’effectue donc toujours en fonction du lieu d’observation du tirage !
1. Le première étape consiste à allumer votre écran 30 min avant d’effectuer la calibration. En fait, les couleurs ne sont pas exactement les mêmes à froid et à chaud. C’est pourquoi ce préchauffage est essentiel pour réaliser une calibration précise.
2. Ensuite branchez la sonde sur un port USB de votre ordinateur. Inclinez l’écran de manière à ce quelle puisse tenir toute seule.
3. On va maintenant passer au réglage du point blanc : ça consiste tout simplement à régler la température de votre écran. Comme je vous l’ai dit juste avant, la calibration que je suis en train de faire est valable pour une observation du tirage en lumière naturelle.  La température que j’utilise est de 5800K (un bon compromis selon une étude rapportée par l’ex-fabricant d’écran haut de gamme Quato).
4. Maintenant, on passe au réglage du gamma. Ce paramètre agit sur la perception du contraste. Avant, il y avait une différence entre Mac et PC mais elle n’a plus lieu d’être. Retenez simplement qu’il faut régler ce paramètre sur 2,2.
5. Dernière chose à régler : la luminance. Cela désigne tout simplement l’intensité lumineuse émise par votre écran. On va commencer par entrer une valeur cible de 120 cd/m2. Encore une fois, cela correspond à la lecture d’un tirage en lumière naturelle.
Si par la suite, vous constatez que vos tirages sont un peu sous-exposés, vous pourrez alors descendre à 110 cd/m2.
Je m’explique : si votre écran est un peu moins lumineux, vous allez nécessairement sur-exposer vos images pour arriver à une bonne exposition. Vos tirages seront ainsi corrigés.
6. Je positionne à présent la sonde sur le rectangle blanc et je lance l’analyse de la luminance.
7. Ajustez la luminance par tâtonnement pour vous rapprocher le plus possible de votre valeur cible : 120 cd/m2.
8. Une fois que c’est terminé, lancez l’analyse couleur de l’écran.

En résumé…

1. Eviter de retoucher vos images sur un ordinateur portable.
2. Si vous voulez faire des tirages fidèles à votre travail, il est indispensable de calibrer votre écran.
3. Je vous conseille d’utiliser la sonde de calibrage Spyder 4 Pro de Datacolor pour son très bon rapport qualité/prix.
4. Pensez à l’environnement lumineux dans lequel vous allez majoritairement exposer vos tirages.
5. Et n’oubliez pas d’allumer votre écran 30 min avant de faire votre calibration ecran.
Sachez que même les écrans « pré-calibrés » ont besoin d’être calibrés. J’en veux pour preuve que les écrans haut de gamme (NEC ou EIZO, par exemple, qui coûtent plus de 2000 €) utilisés par les retoucheurs pro sont soit munis d’un dispositif de calibration intégré, soit conçus pour accueillir une sonde.
J’espère que ce tuto photo vous aidera à obtenir des tirages fidèles à vos créations 🙂

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

156 réflexions sur “Tuto photo – Calibrer son écran”

  1. Ping : Informatique - Tuto photo - Calibrer son écran - Apprendre à faire

  2. Merci pour cet article plus qu’utile !! J’ai une petite question concernant la question choix du type de technologie d’éclairage. Je viens d’acquérir mon nouvel ordinateur (reçu cette semaine) et pour calibrer l’écran, ma sonde I one x-rite (que j’utilise depuis 2014) me demande de choisir entre Générique, CCFL, diode blanche etc…avec mon ancien iMac acheté en 2012 je savais ce qu’il fallait que je choisisse mais la je ne trouve pas la réponse pour mon nouveau Mac. J’ai un iMac écran rétina, graphisme Radéon acheté en novembre 2019.
    Pouvez-vous m’aider ?
    Merci
    Maud

  3. Ping : Tuto photo – Calibrer son écran – Mon blog

  4. bonjours et merci pour ce tuto mais quand j’ai finis mon calibrage je remarque que mon écrans est devenu super sombre, vert type vielle pelouse qui tire sur le jaune . j’ai la display pro et pourtant j’ai toujours ce problème. le problème c’est que je recommencer plusieurs fois et toujours pas satisfait. limage manque de détaille dans les blanc mais je sais que lorsque l’on calibre un écrans l’image devient terne et special mais là c’est beaucoup trop sombre et vert. si quelqu’un peut résoudre le souci celà serais formidable. puisque calibrer me permet de travailler pour mon metier de web design et web marketing. merci à celui qui m’aidera

    1. Bonjour Simon,
      Si les mesures effectuées avec la sonde et le logiciel sont corrects, c’est que l’écran est calibré. Les écrans en sortie d’usine sont souvent réglés trop bleus, donc quand la sonde calibre à une température de couleurs plus chaude il est normal qu’au début tu aies l’impression que ça tire sur le jaune, surtout si tous les autres écrans que tu regardes le reste du temps ne sont pas calibrés. Pour ton travail le calibrage de l’écran devrait à priori être autour de 6500°K et 140cd/m2 (pour imprimer c’est encore plus sombre mais le cerveau corrige la luminosité, en revanche il vaut mieux éviter de travailler dans un environnement trop éclairé), une fois fait et le calibrage vérifié ne te fie surtout pas à tes yeux, si on utilise une sonde c’est justement parce que ça ne se vérifie pas à l’oeil nu, ils corrigeront les dominantes d’eux-mêmes. « l’œil, s’il est un excellent comparateur est très mauvais dans l’absolu » (tiré de cet article https://www.guide-gestion-des-couleurs.com/calibrage-ecran.html), simplement parce que ces impressions de sombre et de jaune/vert ne te sautent aux yeux que parce que tu dois avoir l’habitude de voir des écrans plus lumineux et plus froids.
      Bonnes photos,
      Alex.

  5. Boah… calibrer son écran RVB pour imprimer une photo en quadri… même le meilleur des écrans calibrés sera de toute manière faux. Surtout si, comme ça se fait de plus en plus souvent, le gars imprime direct un psd RVB. 🙂

  6. bonjour,
    Votre site est toujours aussi intéressant!
    Merci pour les conseils
    j’ai la i1 display pro j’ai calibrer mon ordinateur fixe sans problème (sur vos conseil et ceux de arnaud 🙂 lien qu’alex m’avais donné sur un autre sujet bref)
    Je viens de me retrouvée un ordi portable a dalle ips et j’aimerais donc le calibrer. Mon problème c’est que je n’ai plus de lecteur cd/dvd dessus du coup je ne peux pas mettre le cd d’installation de l’i1 display pro
    Ma question est donc comment je peux faire? (sachant que je me suis dit je met le dossier i1 display pro qui est installé sur mon ordi fixe est je transfert sur mon pc portable mais sans résultat)
    si vous pouviez me filer un tuyau ca serait super

  7. Ping : Calibrer son écran d'ordinateur - Le Monde De Callistta

  8. Merci pour ton aide Alex. Je vais essayé DisplayCal dans ce cas…
    1) Penses-tu qu’il soit aussi performant que Spyder 5 PRO pour le calibrage des couleurs ?
    2) Connais-tu un bon tutoriel sur ce logiciel ?
    3) Penses-tu que le couple 90-100 cd/m² + 6000-6500 K soit un bon point de départ pour calibrer les couleurs et travailler dans un environnement quasi obscur (juste une lampe indirect derrière écran) ?
    J’avais essayé le couple 90 cd + 5000 K proposé par SpyderPRO mais les blancs étaient franchement trop jaunes… même en essayant de m’accoutumer 10 minutes. Le couple 120 cd + 6500 K avait une bonne BdB pour mon écran je trouve (EIZO 2450) mais 120 cd je trouvais cela trop lumineux pour mon environnement de retouche et ai donc peur de sous exposé mes clichés !

    1. Displaycal est un logiciel très complet et performant, oui. Il ne faut pas longtemps pour se familiariser avec les réglages et tu peux, une fois le calibrage fait, lancer un diagnostique pour vérifier précisément les résultats. Si tu as l’habitude de regarder des écrans réglés à 6500°K ou plus, c’est normal qu’un réglage à 5000 te paraisse jaune, c’est pour ça que l’affichage des résultats de la calibration de dispcal est pratique tu peux vérifier si ce sont vraiment tes yeux ou si le calibrage est raté (raison pour laquelle j’ai préféré dispcal à la place du logiciel xrite, les résultats étaient loin de mes réglages). Tu as un guide rapide sur le site dispcal https://displaycal.net/, le logiciel a l’air très dense mais en fin de compte le principal est de bien rentrer les valeurs voulues.
      Le calibrage adéquat dépend du support, si tes photos sont destinées à être vues principalement sur écran, 6500K est une température plus adaptée. En revanche, pour l’impression, dans l’idéal l’imprimante aussi doit être calibrée mais dans le manuel de ton imprimante la température de couleurs de sortie est indiquée (généralement 5000°K).
      Pour une calibration simple qui te donne quelque chose de « correct » mais pas parfait, tu peux régler la température sur une valeur entre 5500 et 6000°K. Si tu veux plus précis, tu dois faire un profil pour écran et un autre pour impression, et évidemment ne pas oublier de les appliquer selon le support de destination quand tu fais ton traitement.
      Niveau luminosité même chose, pour l’impression une valeur autour de 100cd/m2 est adaptée, pour visionnage sur écran l’exposition et la luminosité n’ont rien à voir, une photo bien exposée sur un écran 120cd/m2 le sera aussi sur un écran 300cd/m2, l’histogramme ne change pas (si les noirs sont gris et les blancs sont cramés, ça viendra d’un mauvais réglage de la luminosité et du contraste de l’écran, pas de la photo).

  9. Bonjour,
    Merci pour votre site internet et vos partages.
    J’ai le logiciel de calibration et la sonde Spyder5 PRO.
    Avant la calibration de l’écran, la luminosité de la pièce est mesurée. Ayant choisi de travailler dans la quasi obscurité pour retoucher mes photos, le logiciel me propose les valeurs de 90 cd/m² et 5000 K. J’ai donc choisi d’accepter ces valeurs (recommandées)… Problème : après calibration les blancs sont bien trop jaunes (5000 K… logique…). Je recommence donc la calibration et refuse ces nouveaux paramètres cibles en restant aux paramètres cibles initiaux (120 cd/m² et 6500 K). Les blancs me paraissent alors très bien, seulement je trouve que 120 cd/m² est trop lumineux pour travailler dans l’obscurité… avec risque de sous exposition des photos après impression…
    Or je n’arrive pas à trouver dans le logiciel comment définir une valeur de 90 cd/m²… Lors du réglage des valeurs cibles, je ne peux que choisir en ce qui concerne la luminosité : ajuster à la lumière de la pièce ou ne pas ajuster mais aucune valeur chiffrée… J’ai l’impression que je suis condamnée à travailler en 90 cd/m² + 5000 K (insatisfaisant pour la température) ou 120 cd/m² + 6500 K (insatisfaisant pour la luminosité).
    Mon objectif serait de calibrer 90 cd/m² 6500 K Gamma 2.2
    Merci pour votre aide… Je ne comprends pas que je ne puisse pas choisir ma valeur cible avec un tel logiciel ! J’ai regardé des tuto mais les screenshots (pourtant de la même version du logiciel !) ne correspondent pas : ils peuvent choisir la luminance en cd/m² sur la page où moi je ne peux pas (uniquement deux options dans la liste déroulante : ajuster à la lumière de la pièce ou ne pas ajuster).
    En pièce jointe, voici un screenshot pour illustrer le menu où le réglage de la luminosité m’est impossible…
    Encore merci pour votre aide,
    Romain

          1. Bonjour Romain
            J’ai la même sonde que toi Spyder5 Pro et j’ai les mêmes valeurs que toi : 90cd/m2, 6500 K (5000 K étant trop jaune) et gamma 2.2
            C’est à toi d’effectuer ce réglage : à la partie Luminosité choisir Ajuster : Recommandé. Ainsi tu seras inviter à manipuler le bouton luminosité de ton écran jusqu’à te rapprocher de TA cible voulue. Je m’en suis rapprochée à 89cd/m2
            Désactiver la luminosité de la pièce.

  10. Bonjour. Merci encore pour votre investissement à vouloir partager votre expérience professionnelle. Merci pour les tuyaux sur les logiciels à utiliser. Mais que conseillez-vous d’avoir comme matériel informatique ? Si on a un ordi portable ou tablette, acheter un écran et les connecter ensemble afin de pouvoir travailler sur l’écran suffit ? Merci beaucoup

    1. Bonjour Chrys,
      Le point faible des portables pour la retouche est souvent l’écran, donc utiliser un écran dédié pour la retouche est une meilleure idée, oui (d’autant qu’ils permettent plus de latitude pour la calibration que les portables ou tablettes). Sur portable ou tablette on n’a pas non plus les mêmes performances qu’un ordinateur de bureau au même prix, mais la plupart peuvent plus ou moins s’en sortir tant qu’on ne retouche pas des fichiers de très hautes résolutions, la différence se fera principalement sur le temps de traitement.
      Bonnes photos,
      Alex.

  11. Bonjour;
    Je suis un ancien de l’argentique et après une longue période d’arrêt je me mets
    au numérique en achetant un Lumix FZ1000.
    Ma question concerne une ancienne sonde EZcolor Eye-One Display2 que j’ai retrouvée.
    Est-ce que je pourrais la remettre en service compte tenu des progrès faits depuis 2008 ?
    Mon écran est un BenQ 24″ standard avec peu de réglages disponibles.
    Imprimante Canon Pixma MG 6250 6 couleurs
    Un grand merci d’avance pour votre aide.
    C’est votre excellent post qui m’a suggéré ce qui précède.
    Jean LE CORRE

  12. Bonjour,
    j’ai bien aimé votre tuto et je compte bien acheté le spyder 5 ( en fait je n’ai pas trouvé le 4) . en revanche j’ai un autre problème .. je n’ai qu’une surface pro en guise de pc mais branché sur un grand écran ( Samsung aui a le double de ma surface ) .. bon ne me dites pas qu’il faut que j’achète un mac ou un pc fixe .. ça serait une cata .. merci

  13. rebonjour ^^
    En fait c’est bon j’ai trouvé c’est tout cul cul ahha ^^^^^
    En tout cas votre site est très bien
    Merci a vous tous pour votre aide, grâce a ces articles je peux obtenir les photos que je voulais
    Bien sur J’ai encore beaucoup de chose a savoir et surement encore plus progresser mais mon but était juste d’accomplir de belles photos c’est mission réussi ( 🙂 🙂 et ça grâce a vous !! 🙂 🙂
    Je peux exercer ma passion sans que ce soit chinois et sans dépendre du mode automatique ^^
    BRAVO a vous

  14. Bonjour
    Ca y est j’ai tout installée 🙂 calibrer mon écran et même installé le profil ICC de mon imprimeur
    Ce que je voudrais savoir maintnant c’est comment jvisionner le rendu de mes photos avec le profil ICC de mon imprimeur?

  15. j’ai 2 autres petites questions
    Voila je voulais savoir si mon ecran vallait mieux le mettre en HDMI ou Display port (sinon j’ai dvi et vga mais d’apres ce que j’ai vue c’est la prehistoire ahaha ^^ )
    La calibration je peux la faire dans la journée ou alors je ferme tout et je fais ca comme 1 chambre noir ?
    Sinon merci beaucoup pour toute le reste

      1. Rebonjour Sophie,
        HDMI ou Displayport fonctionneront aussi bien l’un que l’autre, à moins que tu n’utilises 1 écran haute résolution (minimum 2560×1600) ou plus de 1 écran, auquel cas le displayport sera préférable.
        Il faut faire la calibration dans l’ambiance lumineuse la plus courante, c’est pourquoi dans l’idéal ton bureau devrait toujours être dans la même ambiance lumineuse pour qu’elle ait la moins d’influence. Sinon, certaines sondes peuvent rester branchées pour analyser la lumière ambiante et adapter celle de l’écran en fonction (personnellement, je suis moins fan de cette méthode).
        Si tu passes par un imprimeur, tu peux lui demander le profil ICC qu’il utilise et le mettre sur ton ordinateur, mais il faudra néanmoins calibrer ton écran au préalable sur les réglages que tu peux trouver sur le site que je t’ai mis en lien la dernière fois.
        Bonnes photos,
        Alex.

  16. bonjour
    Merci pour cet article tres intéressant et tres bien construit
    Je viens de m’acheter a l’occasion de mes 30ans 1 ordinateur fixe (j’attend la livraison avec imptatiente)
    J’ai déjà choisi la souris le tapis et le clavier ^^
    Il me reste l’écran j’ai déjà lu pas mal d’article a ce sujet mais j’hésite encore sur 2 modèles je trouve pas beaucoup d’info sur le mx27aq notamment (le mx279H n’a l’air pas mal mais des avis de pro sur tout vous y’a rien de mieux 😉 ?
    Voici lien comparatif mais bon j’y connais pas grand chose
    Pourriez vous me dire lequel serait le mieux?
    ou s’ils sont naze tous les 2 m’orienté sur autre chose sachant mon budget vers les 500€
    https://www.displayspecifications.com/en/comparison/c80e18b84

  17. Bonjour, merci pour ce tutoriel. J’ai suivi vos conseils et j’ai repris ma calibration à 5800k mais en revanche la spyder 5 pro me permet seulement d’ajuster la luminosité. Par contre depuis que j’ai calibré avec les réglages ci-dessus, je me retrouve avec toutes les photos de mon mac (raw, jpg et photos retouchés) très jaune. Est-ce normal ?

    1. Bonjour Marine,
      Fais bien attention de faire le calibrage dans un environnement relativement sombre, sinon les lumières ambiantes peuvent altérer la calibration. Utilises le logiciel fourni pour faire une vérification de ton calibrage (ou un autre logiciel si celui fourni ne le permet pas, comme displaycal), si les mesures correspondent bien aux valeurs que tu as défini alors c’est que tu était trop habituée au rendu froid (bleu) de tes écrans non calibrés et il faudra un peu de temps pour que tes yeux s’adaptent aux nouveaux réglages, si non il faut refaire le calibrage (personnellement avec une autre sonde j’avais eu le même rendu jaune sauf qu’en utilisant un logiciel pour vérifier mes mesures j’ai eu confirmation que c’était bien le logiciel qui n’avait pas fait son travail correctement, une fois le calibrage refait avec ce logiciel le rendu était toujours un peu jaune au début, car les réglages de base tiraient comme souvent trop vers le bleu, mais beaucoup moins avec les bonnes valeurs).
      Bonnes photos,
      Alex.

  18. Bonjour, comme tout le monde vous embête, j’en profite pour vous glisser encore une de mes questions névrotiques.
    J’ai enfin acheté et utilisé la sonde i1display pro. Très facile, en effet le « pro » c’est pour faire les malins. Sur l’iMac, un bonheur ; j’attends les premières photos imprimées chez Picto – je ne connais pas d’autre labo, et j’ai rencontré Florence Berluteau, qui fait ses magnfiques tirages chez eux.
    1re question, Picto propose d’envoyer ses profils, est-ce que ça veut dire qu’ils vont prendre la place du mien sur mon Mac ? Ou s’agit-il d’une information afin que je vérifie que mon calibrage est bien compatible ?
    2e question, une fois toutes les opérations effectuées avec i1profiler, je n’ai pas utilisé la rubrique Avant/après. Comment faire pour la retrouver ? J’ai fait ceci, je ne sais pas si c’est parlant : je suis allé sur les Préférences système – Moniteur – Couleur, et j’ai cliqué sur mon réglage précédent (SRVB) et je vois la différence sur mon fond d’écran et sur quelques unes de mes photos – très très claires avant ! – donc ça marche.
    C’est couillon, non ? Je découvre, c’est euphorisant.
    Merci, n’y passez pas tout votre dimanche, il fait beau. D.C.

    1. Bonjour Daniel,
      Le pro signifie juste que le logiciel fournit est plus complet et que la calibration se fait plus rapidement (ayant eu la colormunki et ensuite la pro, c’est assez flagrant même en utilisant un logiciel autre que celui fourni).
      Tu peux appliquer le profil envoyé par ton labo préféré dans les préférences système d’OSX, tu pourras en effet voir la différence à l’écran par rapport à ton propre profil. J’espère que i1 profiler ne t’a pas donné le même rendu jaunâtre que moi, ce pourquoi j’ai choisi un autre logiciel ^^.
      Bonnes photos,
      Alex.

  19. Bonjour,
    Je viens de me procurer une Spyder5Pro afin de configurer mes écrans mais ma question est valable finalement pour n’importe quelle sonde : J’ai un XPS 15 de chez DELL sur lequel j’ai fait une calibration, mon PC est en permanence connecté a 2 écrans externe sur lesquels je vais aussi faire une calibration
    et 1 fois par semaine je dois me rendre à un endroit avec mon PC portable pour le connecter à un grand écran sur lequel je vais aussi faire une calibration.
    Est-ce que Windows est capable de reconnaitre les écrans quand je les déconnecte/reconnecte et de me réappliquer les profils ICC qui leur sont destinés ? Car j’ai fait des tests et pour le moment ce n’est pas du tout le cas, quand je branche un de mes écrans externe Windows m’applique le profil de base, pas celui que j’ai créé pour cet écran…
    Merci

    1. Bonjour John,
      Dans la barre de recherche Windows en bas à gauche tapes « gestion des couleurs », tu devrais avoir accès aux écrans et aux profils qui leur sont associés. Si ce n’est pas le cas, coches le bouton « utiliser mes paramètres pour ce périphérique » et ajoute dans les profils associés le profil correspondant à l’écran qui est branché (tu peux choisir l’écran dans la liste « périphérique ».
      Bonnes photos,
      Alex.

      1. Bonjour.
        Cette partie est déjà réalisée a vrai dire. Mon probleme est dans le cas ou je débranche l’écran ne serait-ce une seconde et que je le rebranche tout de suite après : le profile ICC n’est clairement plus appliqué. Je suis obligé d’aller dans la gestion des couleurs et faire « recharger l’étalonnage actuel » ou bien de redémarrer et d’avoir l’écran de branché.
        D’ailleurs j’ai même peur qu’il va m’appliquer le profile de mon ecran externe sur le grand ecran car au final les 2 apparaissent comme : moniteur plug and play générique donc comment sait-il quel ecran est branché ?
        Merci.

        1. Rebonjour John,
          Les écrans sont numérotés. Dans gestion des couleurs, regardes dans l’onglet « avancé » et clique sur « modifier les valeurs par défaut », une fenêtre de gestion des couleurs (valeurs par défaut) s’affichera. Vérifies que les profils ICC soient bien indiqués ici aussi (pour connaitre le chiffre associé au moniteur, cliques sur « identifier les moniteurs », le chiffre correspondant s’affichera en grand sur l’écran).

          1. Bonjour,
            Oui mais à l’instant où j’écris cette ligne mon 2eme écran est celui de mon « bureau principal ». (mon autre 2ème écran n’apparait pas car il n’est pas connecté)
            Mais quand je vais me rendre dans un « 2eme bureau » mon 2eme écran ne sera pas du tout le même. Et je viens de tester : windows m’applique le profile ICC du 2eme écran bureau A sur le 2ème écran du bureau B … alors qu’ils sont tous les 2 très différents et ont besoin d’un profil bien séparé.
            J’en conclus donc que Windows n’est pas capable de reconnaitre un matériel et considère que Ecran 2 = Ecran 2 .. et pas = Asus RQP93 par exemple.
            Vous voyez ma problématique ?
            Merci.

          2. Bonjour,
            Dans ce cas, il faut mettre tous les profils des écrans branchés dans les profils associés à écran 1/2/3… et selon l’écran branché définir le bon profil par défaut (pour plus de facilité, donner au profil le nom de l’écran correspondant), ce qui implique qu’il faudra changer chaque fois qu’on change d’écran mais ça restera une manip assez rapide à faire.

          3. Yes merci ceci était effectivement ma solution.
            Et en fait j’ai réalisé quelque chose : j’avais cette problématique car j’utilisais Windows en tant que LUT Loader et …sauf si je n’ai rien compris, Windows est complétement nul en tant que LUT Loader. Il est incapable de reconnaitre un écran, il ne sait appliquer les profils ICC qu’au démarrage de Windows automatiquement … Bref plein de choses qui fait que la calibration n’a pas l’air d’être prise très au sérieux chez Microsoft.
            J’utilise maintenant le logiciel de ma sonde Spyder en tant que LUT Loader et il reconnait les écrans et applique les profils quand je branche les écrans etc…
            Bref cependant je trouve que…ce n’est quand même pas fameux non plus car finalement il « réapplique » les profils toutes les minutes afin de finalement corriger ma problématique.
            Mais personne n’est choqué de voir qu’au démarrage de son système le profil colorimétrique n’est pas appliqué avant quelques secondes ? ça montre clairement que …ce n’est pas ancré dans le système quoi… Est-ce que chez OSX ça se passe de la même façon ?
            Merci en tout cas pour toute cette aide.

          4. Re John,
            Effectivement, le profil met un peu de temps à être appliqué au démarrage. Personnellement, j’utilise le logiciel DisplayCAL qui gère les profils (et accessoirement les créent avec des options plus précises que les logiciels Spyder ou xrite sans tenir compte du fait que la sonde soit pro ou non lol). Sur OSX, il y a trop longtemps que je n’ai pas bossé sur mac pour te le dire, mais le même logiciel que j’utilise est disponible pour mac.

  20. Bonjour, et d’abord merci pour ces informations, cette clarté, cette bienveillance. Je prends encore un peu de votre temps pour vous poser ces questions : 1- mon imac ne possède pas de lecteur CD, puis-je télécharger le logiciel du Spyder 5 ou des autres ? 2- Est-ce que le spyder 5 est aussi simple que le 3 que vous utilisez dans la video ? 3- Si je vais chez Picto, mes photos bien calibrées vont passer sur leur ordinateur puis surleur imprimante, est-ce que le résultat sera conforme à ce que je verrai sur mon Mac ? ou dois-je acheter une imprimante et faire le travail moi-même ?
    Merci encore, D.C.

    1. Bonjours Daniel,
      1. https://spyder.datacolor.com/fr/s5-welcome/. 2. Je n’utilise pas les Spyder de Datacolor donc je ne peux pas donner de réponse, mais à priori je ne vois pas pourquoi elle serait plus compliquée 😉 . 3. Il est possible de demander aux imprimeurs les profils qu’ils utilisent, il faudrait leur poser la question. Autrement oui, sans connaitre leurs calibrages, le résultat devrait être différent.
      Bonnes photos,
      Alex.

  21. bonjour,
    encore merci pour tous ces articles toujours aussi interresants
    Je voulais me trouver 1 sonde et donc je voulais suivre vos conseils mais le probleme c’est que je ne trouve plus de Spyder 4 Pro c’est la version 5
    Je sais que l’article date et que bien sur avec tout le boulot vous ne pouvez pas forcement mettre a jour chaque article ecrit (surtout que ca change tres vite)
    Du coup ma question est quel spyder 5 faut il prendre?

      1. Bonjour, mon choix se précise et j’hésite entre Colormunki display et i1display pro. Je n’hésite pas pour le prix, mais pour la simplcité – les résultats étant aussi satisfaisants sur iMac. Sur les forums les termes utilisés sont décourageants, trop initiés, et je crains de me retrouver – comme souvent pour beaucoup de produits – avec des spécificités que je n’utiliserais jamais. En même temps je voudrais tellement pouvoir enfin imprimer mes photos idéalement.
        Merci encore pour votre travail,D.

        1. Bonjour Daniel,
          la i1 display pro est plus rapide et un peu plus précise, mais à moins de vouloir absolument un résultat pro la colormunki est suffisante, surtout si tu utilises un logiciel comme DisplayCal qui permet les mêmes réglages et vérifications avec les 2 sondes et donc annule l’avantage de la i1 pro fournie à la base avec un logiciel plus complet que la colormunki.
          Bonnes photos,
          Alex.

          1. Une dernière petite question : comment et où vais-je me procurer ce logiciel DisplayCal ? et son mode d’emploi ?

  22. Merci pour ce site qui est très riche en information et conseils.
    J’ai un imac de 2009 dont le lecteur de Cd-rom ne fonctionne plus. Est il possible de connecter un calibreur écran ?

  23. Bonjour et merci pour cet article !
    ecran bien calibré, par contre quand j’ouvre une photo retouchée sur ps ou lr dans la liseuse windows les couleurs sont horribles !!
    J’exporte bien en Srvb en gardant le profil de couleurs.
    Comment regarder ses photos et même pour un client, si je lui envoie des photos qu’il lit sur la liseuse c’est horrible.
    Merci d’avance pour votre retour
    Jérémy

  24. Excusez-moi de vous déranger encore. J’ai acheté la Spyder 5 Pro. C’est vrai que ça fait bizarre d’avoir un écran plus « chaud » qu’avant… Un peu plus jaune. Je pense que ça doit être une question d’habitude… Cela vous a-t-elle fait ça la première fois ?
    J’avais une question concernant la luminosité lors de la calibration. Je n’atteins pas les 120. Je n’ai le choix que 102 ou 125… Qu’est-ce qui est le mieux adapté ??
    Merci beaucoup pour toute l’aide que vous nous apportez à tous…
    Bien à vous.

    1. A leur sortie d’usine, la plupart des écrans tirent vers le bleu. C’est donc normal s’il te semble bien plus chaud après calibration.
      Si tu es sur Mac, tu peux régler précisément la luminosité de ton écran en maintenant les touches ALT + SHIFT + ☼ . Sinon prend la valeur la plus proche, ici 125.

  25. Bonjour ! Je souhaite acquérir une sonde, et je me posais une question sur le traitement. Si on retouche une image le soir (avec lumière artificielle), mais qu’on l’a configuré à la lumière du jour, cela va-t-il poser des problèmes par la suite sur la perception que l’on en a ? Ma question est peut-être idiote, mais j’ai un doute… en tout cas, merci beaucoup pour votre aide, vous êtes super ! Amitié à tous les deux…

    1. Ta question est loin d’être idiote. Certaines sondes adaptent l’écran en fonction de la lumière ambiante. Néanmoins, ta perception ne sera jamais la même en plein jour que le soir sous ampoule incandescente. La solution ? Retoucher TOUJOURS dans les même conditions afin de garder une constance dans son travail. Par exemple, Xavier et moi retouchons toujours avec les volets fermés et avec la même lampe orientée de façon indirect sur le mur en face de nous. « Consistency is power »

  26. je me pose sérieusement comme question si la spyder4 avec mise à jour est ok pour MacBook Pro où il vaut mieux changer et passer à la nouvelle spyder 5 ??? Et le tout donnera un meilleur résultat.

    1. Si tu es pointilleuse, tu peux passer sur la Spyder 5 qui sera plus précise. Sinon, l’i1 Display Pro de X-Rite fait partie des meilleurs sondes sur le marché. Et de ce que j’ai pu lire sur le Guide de la gestion des couleurs, elle donne de bons résultats sur un Mac.

  27. Bonjour Sébastien et Félicitation
    Question j’ai un nouveau portable mcpro et une sonde spyder 4 pro….Je veux calibrer un écran connecté à ce dernier. 1.Est ce que c’est en glissant la fenétre sur l’écran 27″ que le logiciel prendra en compte? 2.En lisant plus haut, il y a conseil calibrer l’écran puis le portable en deuxième,est-ce important l’ordre de calibrage.? 3.Pour calibrer mon portable Mcpro…..en début le logiciel de la spyder demande le modèle de l’écran (rétina) gamme couleur (étendue ou standard) retroéclairage (del blanche) luminosité natif recommandé puis lumiere (désactivé recommandé)…Peux-tu s’il te plaît me confirmer les bonnes réponse à inscrire , je ne voudrais surtout pas décalibrer ce qu’il y a déjà car c’est très bien…..il manque que des micro ajustements…..Et quand le tout est fait se doit on de décocher la luminosité automatique de notre mcpro.?
    J’ai plusieurs questions, mais un Grand Merci d’y répondre
    Lucie

    1. Bonjour Lucie,
      En effet, la fenêtre du logiciel doit être sur l’écran à calibré. Puis, normalement, le logiciel devrait te demander de choisir quel écran tu souhaites calibrer.
      Je ne sais pas du tout si l’ordre à une importance. A priori, je dirai non puisque chacun des deux écrans devrait avoir son profil après la calibration. Je suis désolé, je ne peux pas être plus précis. Je travaille avec un seul écran.
      Concernant les choix à faire pour calibrer ton écran, je t’invite à poser tes questions auprès du blog le Guide de la gestion des couleurs qui est un spécialiste en la matière : https://www.guide-gestion-des-couleurs.com/sommaire-gestion-couleurs.html
      Oui, il faut absolument décocher la luminosité auto. Sinon ta retouche ne sera jamais la même.
      A bientôt sur OP,
      Sébastien

  28. Bonjour, j’ai acheté d’occasion la sonde spider 3 élite. Malheureusement quand j’ai voulu installer le logiciel ça me marque sur mon Imac et mon macbook pro que les applications Power PC ne sont pas pris en charge. Je ne sais vraiment pas comment faire. Quelqu’un peut m’aider?
    Merci beaucoup

    1. Ouch ! Malheureusement tu ne peux rien faire à part revendre ta sonde… Effectivement Power Pc n’est plus pris en charge par Apple depuis Snow Leopard (si mes souvenirs sont exacts…).
      Je te conseille d’acheter la Spyder 4 ou 5.
      Si ton budget est vraiment limité, il existe aussi des sociétés qui louent des sondes pour la journée. Perso je n’ai pas fait ce choix car je recalibre mon écran tous les 15 jours.
      Désolé pour toi.

  29. Bonjour,
    je viens d’acquérir un Spyder5 de Datacolor. Quand j’ai mis la sonde, mon ordinateur m’a demandé une installation du pilote logiciel de périphérie. Hors il n’y en a pas comment puis-je faire?
    Merci d’avance.

    1. Bonjour !
      Je crois que pour la Spyder 5 tu dois te rendre sur leur site directement pour le téléchargement du pilote !
      C’est ce que j’ai fait en tout cas !

  30. Bonjour Sebastien,
    Merci pour tuto, cependant j’aimerai juste avoir une precision sur le 120 cd/m2. Lorsque je lance le calibrage de ma sonde via la soft de datacolor, ce dernier me propose plutôt 180 cd/m2 à cause de la luminosité de ma pièce. Est ce que du coup il vaut mieux appliqué ce paramètre et cela ne changera pas le rendu sur d’autre écran ou vaut t’il mieux resté en 120cd/mé ?

  31. Bonjour,
    Merci pour ces éclaircissements, toutefois le logiciel de la spyder ne me demande pas la meme chose que vous: pour la luminosité on me demande de choisir entre CRT- LCD- Natif ou 180
    Puis un palier en supplément celui de la lumière ou l’on me demande de choisir entre activé ou désactivé. Que me recommandez vous de faire s’il vous plaît. Merci pour vos conseils

  32. Même calibré les écrans vont donner  » des résultats identiques  » si le profil de la photo est le même (prophoto même nombre de bits) et tous les écrans calibrés avec les mêmes paramètres. OK
    Pour faire réaliser des tirages papier ou des livres photos tout se complique, car chaque labo à sont profil, qu’il n’hésite pas à donner.
    D’ans Photoshop faut il retoucher les photos en faisant une simulation de leurs profils ?
    Effectivement lorsque l’on envoie des fichiers bien travaillés sur un écran calibré et bien la photo après tirage n’a rien à voir !
    Même sur nôtre imprimante calibrée le résultat est souvent pas terrible ( pb de gestion d’impression dans Photoshop)
    N’oublier pas que dans 50 ou 100 ans l’informatique d’aujourd’hui sera obsolète et sans tirage papier ?
    Que faut il faire?

  33. Bonjour,
    Je suis très intéressée par cette possibilité de calibrage… qui me semble tout à fait réalisable dans la mesure où l’on peut investir dans l’acquisition d’une sonde ! J’ai regardé sur Internet pour acquérir une sonde et je me pose 2 questions auxquelles vous pourrez peut-être répondre :
    Voici des propositions trouvées sur Amazon :
    * Spyder4 Pro – Etalonneur d’écran – S4P1001 février 2012
    de datacolor – 432,81€
    * Spyder5 Pro – Solution d’étalonnage pour Ecran Noir – 7 avril 2015
    de datacolor – 179.00€
    1- Quelle différence y a-t-il entre « Etalonneur » et « Solution d’étalonnage » ? Outre le prix évidemment !
    2- La Spyder5 Pro est-elle le successeur de la Spyder4 Pro ? Puis-je choisir cette sonde pour calibrer mon écran ? Que signifie l’expression « pour écran noir » ?
    J’attends vos éclaircissements avant d’acheter un quelconque matériel.
    Grand merci pour tout ce que j’apprends grâce à vous…
    Belle année 2016

  34. Mais qu’est-ce qu’on est bien sur ce blog, une vraie mine, ou plutôt une véritable bibliothèque. ouverte;
    Bravo et encore merci à l’équipe de faire partager vos connaissances et vos conseils.
    Xavier est vraiment trop doué pour décortiquer les bonnes explications.
    Merci pour tout ce Gros boulot’ qui sent si bon la passion..

  35. Bonjour
    Il aurait été plus « réglo », sur la photo de départ, d’indiquer la ref de la machine plutôt que simplement PC, qui ne veut strictement rien dire en tant que tel… Une erreur partisane ? ^^ 🙂
    Super tuto en tout cas !
    merci

  36. Bonjour a tous , j’ai la spider 4 pro et un ecran LED Philips 21 », tous les reglages sont Ok , mais je me retrouve avec 120 candelas un ecran a dominante jaune apres le calibrage du point blanc , le profile ICC est bien enregistrer dans systeme Win 32 de l’ordi , mais au redemarrage le lendemain par exemple il ne prend en compte le profil de datacolor mais e profil par defaut de la carte graphique, je ne comprend pas pourquoi , alors que le logiciel m’indique bien a la fin Felicitation le profil est bien enregistrer et que le systeme redemarera automatiquement sur se profil. Qui peut m ‘apporter ses lumieres ?
    Fred

  37. Bonjour,
    Je voudrais m’acheter un écran correct pour la retouche photo sauf que je ne sais pas du tout quels sont les critères de bases et prioritaires? Je n’ai pas les moyens d’acheter un imak aussi, pourriez vous me donner des idées ou conseils pour en acheter un s’il vous plait? Merci par avance.

  38. OUPS ! ATTENTION ! En relisant ce post, je m’apperçois que je suis allé trop vite….Je voulais dire concernant Lr…qu’à mon sens, si vous travaillez au départ en raw, il vaut mieux CHOISIR le prophoto dans les paramètres (c’est l’espace prédéfini par défaut), qui vous garanti, (dans un flux 16bits et retouches dans photoshop) de conserver intactes vos couleurs saturées et des dégradés sans cassures (même si la différence reste sensible, c’est à ce sujet que l’article d’Arnaud Frich est trés interressant). Quel que soit votre choix, il doit être fait en connaissance de cause, donc en cohérence avec les caratéristiques de vos images (couleurs, saturation…traitement futur) et leur destination finale. Voila, l’erreur est corrigée, désolé pour le raccourcis pris dans le post d’avant.

    1. Bonjour Mat Clement,
      Ce n’est pas une erreur de parler de format RAW ou de format JPG. Tu as raison, ce n’est pas un format d’image. Par contre, c’est un format de fichier.
      Evaneo m’a effectivement fait remarquer qu’un fichier RAW ne contient pas de profil colorimétrique. Mais à aucun moment, je n’ai affirmé le contraire. Navré de te décevoir. Je n’ai pas la science infuse. Même en tant que photographe professionnel, je continue d’apprendre tout les jours et je ne m’arrêterai jamais d’apprendre.
      Afin de prodiguer des conseils de qualité et de valeurs, nous n’avons jamais fait de partenariat avec qui que ce soit en 4 ans d’existence. Cela fait plus de 6 ans que Xavier utilise une sonde de Datacolor. Elle fait bien son job et résiste au temps qui passe. C’est simplement pour ces raison que nous recommandons cette marque. Si tu as bien regardé la vidéo, tu as dû voir que nous recommandons également la marque X-rite.
      Je te rejoins sur un point : Arnaud Frich est une référence sur la question des couleurs. Si tu regardes les différentes réponses de Xavier ou moi, tu verras que nous recommandons souvent son blog.
      Pour finir, je te confirme que ce tuto s’adresse aux photographes qui débutent en gestion des couleurs.
      A bientôt sur OP,
      Sébastien

  39. Un photographe qui ne sait pas que le raw (qui je le rappel n’est pas un format d’image) ne contient pas de profil de couleur !! Excusez-moi, mais je doute fortement de votre capacité à prodiguer des conseils cher Sébastien. Ce tuto ne serait-il pas la uniquement pour faire la promotion de la spyder de Datacolor ? … Si c’est le cas, soyons un peu honnête et précisons le clairement, il n’y a aucune honte à cela, cela reste du trés bon matériel. Quand à Lr, il traite vos fichiers en prophoto, un espace assez grand pour vous permettre d’effectuer des retouches sur vos images sans dégradation. Le site d’Arnaud Frich est trés complet à ce sujet, je le recommande pour ceux qui souhaitent aller plus loin qu’un simple étalonnage d’écran…
    https://www.guide-gestion-des-couleurs.com/choisir-entre-srgb-adobe-RVB-prophoto.html
    Cordialement, MC.

  40. Bonjour, j’ai acheté une datacolor spyder 5 express mais je me rend compte qu’elle n’offre aucun outil aidant à bien régler la luminosité. Mon écran est un Philips 233v à 250 candelas. Est ce que ça veut dire que pour obtenir 120 candela je dois mettre ma luminosité à 48/100 ?
    Sinon comment savoir si ma luminosité est bien réglée ?
    Merci pour vos tutos .

  41. Bonjour,
    Sur la plupart des sites marchands on trouve la spider 5 pro, la 4 pro existe encore sur amazon mais au même prix que la 5 ?
    Laquelle vaut il mieux prendre ?
    Merci

  42. Bonjour Xavier
    J’ai acheté la spider 4 pro est j’ai installé leur logiciel puis calibré mon écran.
    Faut-il laissé la spider branchée sur la tour ou la débrancher après l’étalonnage ?
    En attendant ta réponse je la laisse branchée sur le port USB en permanence.
    Merci pour la vidéo sur le calibrage, sa m’a bien aidé pour les paramètres.
    Bien cordialement. Frédéric

  43. Bonjour Xavier, je viens de m’abonner et merci pour ce superbe tuto. Jusqu’à present, je travaillais mes photos sur un HP Envy 17 (1ère génération) calibré avec une sonde Spider Pro 4. Je viens de m’offrir un écran Dell XPS u2413 que j’ai branché avec un câble DV?(Avec HDMI impossible de choisir l’espace RGB car mon HP le reconnais comme un écran tv) j’ai donc choisi espace RGB etc.. Mais le problème, les couleurs paraissent un peu sursaturées et surtout, ce que je vois ressemble plus à une image entre la photo et la peinture qu’une photo realiste, plates. Je viens donc de commander une i1 display Pro, la seule sonde que cet écran accepte apparement et je vais revendre ma Spider pro 4. Ce serait vraiment sympa de me dire si les étapes suivantes sont correctes car j’avoue être un peu perdue 1: je supprime la ça libration spider sur mon HP 2 : je ré calibre mon HP avec Display Pro, 3: je calibre mon Dell en créant 2 profiles ICC 1 RGB pour retoucher mes Raw et ICC2 sRGB pour naviguer et visionner les photos sur le net. Merci infiniment pour ton aide. Je vais aller voir tes autres tutos et je suis certaine que je vais encore apprendre bien des choses. Merci

  44. Bonjour Xavier,
    Après lecture de la vidéo et des commentaires, je me pose la question volontairement polémique de savoir ce qui s’adresse au travail d’un amateur ou au un travail semi-professionnel ou professionnel.
    Je connais bien LesNumeriques, leurs tests sont un bon départ dans le choix de matériel, pour moi depuis leurs débuts. Mais je constate que souvent le résultat est très pro et trop élitiste pour une perception standard du produit pour l’individu lambda. Seuls le professionnel ou l’expert dans son utilisation verra la différence.
    Je fais ce constat également en audio.
    Donc tel ou tel pc portable, tel ou tel TV, en fait on revient toujours a un jugement empirique propre a chacun, et surtout a la capacité humaine et ses limites standards de percevoir la réalité avec ses yeux en ce qui concerne la photo.
    Attention je ne renie pas le calibrage pour lequel j’ai bien compris l’importance pour la retouche et l’impression de la photo.
    Mais je me place en amateur, exigeant mais pas trop 😉 et surtout du coté des personnes dont le budget et la passion de la photo sont limitées financièrement ou techniquement.
    En amateur, retoucher ses photos sur un portable écran calibré donne tout de même un résultat correct. Non ? Sinon a quoi bon le calibrer pour visualiser une photo ? L’inclinaison de l’écran affecte autant la visualisation ou la retouche de la photo, non ?
    A ce stade de notre échange, je me demande si d’être autant pointilleux sur la technicité et les réglages de la chaine complète d’une photo de la prise de vue a l’impression ne concerne pas le photographe professionnel plus que le photographe amateur ?
    D’autant qu’en amateur, la plupart va imprimer ses photos sur photobox ou autres voir en hypermarché. J’imagine que l’impression de ces prestataires ne sont pas d’un niveau professionnel et donc celle-ci risque d’être dénaturée.
    Est-ce que ces défauts dans le résultat final mérite tout l’investissement dans le matériel nécessaire décrit ?
    J’insiste sur le parti pris que je me place en amateur, exigeant mais pas trop 😉 et surtout du coté des personnes dont le budget et la passion de la photo sont limitées financièrement ou techniquement.
    NB : la question ne se pose plus si l’amateur pousse sa passion au niveau d’un professionnel voir meme qu’il le soit devenu.

      1. Salut Dockra,
        Merci pour ton message et pour toutes tes réponses apportées aux différentes questions sur le blog. Cela m’aide beaucoup 😉
        Malheureusement, l’inclinaison d’un écran d’ordinateur portable change considérablement la perception des couleurs et de la luminosité. Cela dépend aussi de la qualité de l’écran, bien entendu.
        Il est évident que la calibration de sa chaîne graphique concerne principalement les professionnels. Mais un amateur qui souhaite retrouver sur le papier, la photo sur laquelle il a passé du temps, a autant d’intérêt que le professionnel à bien calibrer son écran.
        Pour la question du tireur, c’est sûr qu’un bon prestataire fait la différence. Négatif +, Picto ou encore ArtDeqo sont de super labos sur internet 😉
        J’espère t’avoir aidé !

        1. Salut Sebastien !
          De rien, je me retrouve completement dans l’esprit d’entre-aide d’OP. Je suis donc heureux d’aider.
          Pour revenir sur ta réponse, et sur le sujet du calibrage, je ne saisis toujours pas très bien pourquoi un écran de portable pose problème.
          Si on positionne son écran de pc portable a la perpendiculaire du regard, qu’on le calibre avec une sonde, en quoi est-ce différent ou détérioré par rapport a un écran de moniteur ? en passant un écran de moniteur est lui aussi inclinable et la dalle est sauf erreur de ma part de technologie identique… Bref, j’aimerai une explication plus avancée 😉

  45. Un grand merci Xavier pour ce tuto , qui me redit ce que je savais déjà … à savoir que je dois absolument acheter un ordi fixe 🙂 Je ne travaille que sur un portable PC, mais je n’ai pas vraiment la place pour un fixe .. Je vais devoir revoir tout ça 🙂
    J’ai tout de même fait étalonné mon écran, mais en fait, ça sert à rien 🙁
    Je ne savais pas qu’il fallait le faire aussi souvent … encore un grand merci pour tout ce que tu partages avec nous …
    Amicalement .
    Clo

  46. Bonjour Xavier,
    J’ai un ordinateur portable Macbook Pro,
    Pour la retouche photo j’envisage l’achat d’un écran de bureau Apple
    Mais ayant déjà un écran plat (télévision samsung led) je me demande si ce ne serait pas plus économique de juste m’en servir comme écran
    Est-ce comparable?
    Aurais-je la même qualité ou bien il faut mieux investir 1000 euros dans l’écran d’Apple?
    Peut-être que ma question intéressera d’autres personnes
    Merci pour tes tutos

      1. Bonjour Sébastien !
        J’ai surfé ton lien en diagonal, il est très intéressant. Malheureusement, je ne trouve pas de réponse a la intéressante question de Nicolas.
        Est-il pertinent d’utiliser son écran TV FullHD pour retoucher ses photos ?
        La largeur d’un écran TV est très confortable a l’œil et le rendu des détails me parait souvent plus fin quand je visualise mes photos depuis une clé USB, il faudra que je teste en branchant mon pc en HDMI.
        Dans l’attente de ta réponse, je remercie OP pour ces sujets abordes de maniere tres pedagogique, rapide et efficace.

        1. Et bien, a priori, une télé n’est pas un outil de travail dédié à la retouche d’image. Néanmoins, il est possible de calibrer une télé avec une sonde spécifique. Personnellement, je suis pleinement satisfait par l’écran de mon iMac, et si je devais changer, j’irai chercher du côté des guides du blog d’Arnaud Frich 😉

  47. Petite question : Mais finalement la calibration a-t-elle un intéret, si je diffuse ma photo uniquement sur flickr ? Si je regarde ma photo sur flickr sur mon écran il y a déjà une différence entre le site et mon dévellopement lightroom. Si je regarde celle ci a partir de l’appli flickr de mon smartphone ou de la tablette, je n’ai jamais le meme resultat. (forcement je regarde mon image sur des dalles differentes) Mais alors a quoi se fier ?
    Merci pour tous vos tutos, j’apprecie vos explications et grace à vous je progresse plus vite dans l’apprentissage de la photographie.

    1. Salut Oliver,
      Merci de ton soutien 🙂
      Lorsque tu mets ta photo sur internet, je te conseille d’utiliser l’espace colorimétrique sRVB. En fait, d’une manière générale, il vaut mieux utiliser le sRVB car il correspond à 90 % des utilisations. Si tu exportes tes images en Adobe 1998, elles seront automatiquement converties en sRVB à l’importation sur Flickr. C’est pour cette raison que les couleurs ne ressemblent pas à celles de ton image originale.
      Si l’écran que tu regardes n’est pas calibré, que ce soit un ordinateur de bureau, un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone, les couleurs ne seront jamais les mêmes. Tu peux donc te fier uniquement à un écran calibré 😉

  48. Quand est-il du profil colorimétrique de la photo ? Car même avec un écran bien calibré avec une sonde, le profil colorimétrique de la photo change complètement les teintes à l’écran… Il y a t’il un profil à privilégier lorsqu’on veut faire imprimer sa photo ou faut’il forcément demander le profil précis à l’imprimeur pour se caler exactement sur celui-ci ?

    1. Salut Julien. Il sera toujours mieux de demander à son tireur les réglages d’exportation à privilégier. Mais pour plus de simplicité, j’utilise le sRVB. Il correspond à 99 % des situations (internet, tirages, …) 🙂

  49. bonjour Xavier,
    un grand merci pour tes vidéos très pédagogiques.
    en ce qui concerne le calibrage de l’écran, qui me paraît une très bonne chose, j’ai deux interrogations :
    – j’ai un mac book pro retina 13’, puis-je calibrer avec la sonde spider pro 4 un moniteur HP connecté (écran 21’) ? si oui, qu’en sera-t-il de l’écran du portable, il restera non calibré ?
    – et puis-je avec cette sonde calibrer mon imprimante photo canon, dont je dispose ?
    de manière à ce que toute la chaîne soit calibrée.
    meilleurs salutations,
    francine

  50. Salut Xavier,
    Comme à chaque fois, très bon tuto !
    J’aimerais, et ceci très HUMBLEMENT, réagir dans le fait que tu ne mentionne pas qu’il est indispensable de procéder à la calibration dans une pièce très peu éclairée, voir sombre.
    Ceci afin que la lumière ambiante n’interfère pas sur la chaleur des couleurs quand le logiciel envoie toute la batterie de test couleurs de l’écran vers la sonde, le pilote obtenu après serait faussé.
    Merci du temps que tu passes avec nous, je prends bcp de plaisir à te suivre.
    Très cordialement
    Marc

  51. Moi aussi je n’ai qu’un portable Pc que je calibre malgré tout . J’aimerais faire l’achat d’un moniteur externe fixe. Avez-vous des suggestions pour l’achat d’un tel ecran.j’ai effectivement eu des déceptions dans l’impression de plusieurs photos et j’aimerais remédier a la situation sans avoir à faire l’achat d’un autre ordinateur.

    1. Des écrans de marque sérieuses. Pour ce qui est de recommandations plus précises, je te conseille d’aller voir du côté des test écrans du sites les numériques.com . C’est vraiment très bien fait 🙂

  52. Extra cette vidéo sur le calibrage, très facile a comprendre pour pouvoir mettre en application. pour l’instant je ne me suis pas encore décidée a faire cet investissement mais il va bien falloir me décider, car j’envisage de faire faire des petits albums de mes photos.
    J’aimerai savoir si vous allez ajouter cette vidéo dans les You Tube des cours  » ayant déjà adhérée a vos cours?. Merci Jeannine

  53. Merci pour tes réponses Sébastien. Ainsi que pour le lien en bas de ton message.
    J’ai regardé la vidéo qui était accompagnée et Arnaud Frich confirme bien ce que je pensais : Un format RAW ne contient pas de profil colorimétrique. Le choix entre le sRVB et l’Adobe98 sur l’appareil ne se fait que lorsque l’on shoot en JPEG.
    Ceci m’interpelle par rapport a ta réponse quand tu dis que tu shoot en Adobe98, cela veut il dire que les essais que tu as effectués ne concernent seulement les photos que tu as prises en format JPEG ?
    Sinon merci encore pour ton conseil sur les labo photo, je note ça précieusement 🙂

    1. Salut Evaneo,
      Je passais par là et je viens de relire mon commentaire.
      Les essais que nous avons effectués ont été fait sur des photos prises en RAW, dérawtisées sur Lightroom, puis exportées en JPG pour être tirées.
      J’apporte également une correction à ma réponse précédente. Après une discussion avec Arnaud Frich, j’ai appris qu’il était plus simple, pour un photographe, d’utiliser le profil sRVB sur toute sa chaîne graphique. C’est le plus utilisé. Que ce soit sur internet ou pour du tirage photo.
      A bientôt sur OP,
      Sébastien

  54. Bonjour,
    Merci encore pour votre tutoriel mais comme dit sur Facebook, j’ai plusieurs autres interrogations à ce sujet.
    Je possède un écran Dell U2713hm calibré et j’utilise plusieurs plateformes pour publier mes photos, en l’occurrence : 500px et Smugmug.
    N’ayant jamais pris la peine de m’intéresser au profil sRVB/Prophoto/AdobeRVB, j’avais l’habitude d’extraire mes photos retouchés sous Lightroom en n’ayant jamais fait attention au profil couleur.
    Malheureusement, un jour, je retouchais une photo macro d’un pissenlit et j’ai pu remarquer que mon jpg extrait en format sRVB n’avait pas la même couleur au niveau de la fleur.
    Je m’explique : Sur Lightroom j’avais un jaune bien vif alors que sur le jpg, j’obtenais un jaune plus pale/terne. Ne comprenant pas d’où cela venait et en cherchant sur le web, j’ai bien vu que cela dépendait de mon profil ICC utilisé dans Lightroom lors de l’extraction de la photo. Lightroom étant configuré par défaut en sRVB, c’est celui-ci qui rendait ma photo terne.
    J’ai pu voir que le profil de mon écran était disponible dans la liste des profils couleurs sous Lightroom, j’ai donc utilisé celui-ci et à ce moment, plus aucun problème de couleur.
    J’ai fait par la suite divers test, que ce soit en AdobeRVB/Prophoto ou avec le profil ICC de mon écran, j’obtenais toujours le même résultat que j’avais lors de ma retouche sous Lightroom.
    J’en ai donc conclu que c’était bien ce profil sRVB qui était le maillon faible.
    Malheureusement encore, lorsque j’ai choisi d’upload ma photo avec mon profil ICC sous Smugmug, j’ai remarqué que je retrouvais une image terne. En cherchant dans les « aides » de Smugmug, j’ai pu lire que lorsqu’on upload une image, celle-ci est directement convertie en sRVB…
    Je décide de faire le test sur 500px et là, j’obtiens une image parfaite, comme si 500px prenait bien en compte les profils couleurs autres que le sRVB. J’ai essayé de contacter le support Smugmug à ce sujet pour les mettre en comparaison avec 500px mais leur réponses était plutôt brèves et sans réel intérêt : Ils ne prennent pas en charge les autres formats que le sRVB point !
    Ayant dans l’optique depuis un petit moment de faire tirer une de mes photos sur papier et rencontrant tous ces problèmes, j’ai préféré reporter la chose.
    Voilà donc mes questions :
    Comment avoir un rendu fidèle alors que le profil sRVB gâche tout ?
    Utiliser notre profil d’écran ou un AdobeRVB par exemple ?
    Mais si une majorité de plateformes transforme nos fichiers en sRVB, comment s’en sortir ? 🙁
    Comment cela se passe-t-il lorsque l’on souhaite faire un tirage papier d’une photo, faut-il envoyer sa photo avec un bon profil au risque que l’imprimeur retransforme cette photo avec un profil sRVB ?
    Enfin, j’aimerais pousser le vice un peu loin, pourriez-vous m’expliquer en quoi le nombre de bits couleurs supporté par une dalle pourrais rentrer dans cette problématique svp ? (si c’est le cas bien sûr)
    Est-ce que une image modifiée sur une dalle supportant 10 bits aura la même apparence sur un écran 8bits ? Est-ce que cela pose aussi un souci pour les laboratoires photo ?
    Comme dit en réponse sur le post facebook : Une véritable usine à gaz…
    Et j’avoue être un peu perdu.
    J’espère que vous pourrez m’éclairer et je vous en remercie d’avance.
    Evaneo

    1. Salut Evaneo. D’après ce que j’ai pu constater, c’est plutôt le profil Adobe 1998 qui a tendance à ternir les images. Pour ma part, je shoot en Adobe 1998 car il permet d’enregistrer plus de couleurs que les autres profils. Je retouche mes images dans le même espace de travail (Adobe 1998). Puis j’exporte en sRVB. Je préfère son rendu un peu plus chaud et je trouve qu’il restitue mieux les couleurs. Mais ma façon de faire est très personnel. Je sais ce que j’aime parce que j’ai fait plusieurs tests : shooter un Adobe 1998 puis exporter en sRVB, shooter en sRVB puis exporter en Adobe 1998, shooter un sRVB puis exporter en sRVB, shooter en Adobe 1998 puis exporter en Adobe 1998. Si les couleurs de tes images te préoccupent vraiment, alors je te conseille de faire des tests et de voir le rendu que tu préfères.
      Pour ce qui est de 500 px et compagnie, tu n’as pas le choix : tu dois exporter en sRVB.
      Le nombre de bits n’impacte pas directement sur l’exportation de l’image. En fait, c’est le capacité de l’écran à afficher plusieurs nuances d’une même couleur. Cela influence donc ta propre perception des couleurs de l’écran. Donc oui, il y aura une petite différence entre un écran 10 bits et un écran 8 bits.
      Pour la question du tireur, le seul conseille que je puisse te donner est de faire tirer tes images chez un bon tireur : Art deqo ou Negatif + par exemple.
      Sans ça, je suis d’accord avec toi : c’est une véritable usine à gaz…
      Si tu veux en savoir plus, je t’invite à visiter ce blog qui est très bien fait : https://www.guide-gestion-des-couleurs.com/choisir-entre-srgb-adobe-RVB-prophoto.html

  55. Bonsoir !!!
    Je compte investir dans un écran à dalle IPS et souhaite le calibrer correctement. Cet écran sera surement connecté en HDMI sur un PC portable. Question peut-être inutile, mais je crains degun alors je la pose quand même ^^, ce type de configuration (écran externe sur PC portable) a-t-il une quelconque influence sur la calibration du moniteur ?
    Merci pour vos retours éventuels à ce sujet, je tiens à souligner que j’ai, encore une fois, vraiment été emballé par la qualité de ce tuto. Cette petite sonde et son logiciel, semble très attrayante car permet enfin d’aborder le délicat domaine de la calibration dans prise de tête et de manière efficiente.

      1. Bonjour ,
        Bien aimé votre tutoriel. Comme je me déplace souvent j’ai un portable HP en vy 15. Comme ce n’est pas l’idéal de traiter ces photos sur un portable je compte acheter un moniteur externe branche sur mon portable. J’ai le calibreur date l’or pro 4. Est-ce que j’obtiendrai un aussi bon résultat que si j’avais un ordinateur fixe?

  56. J’ai dit une bêtise c’est la luminosité de l’écran qui est adapté à celle de la pièce, pas le point blanc. Oups…
    Par contre dans l’industrie graphique le point blanc est défini par règle à D50 soit 5000°k. Donc une photographie destinée à être imprimée en offset devra être corrigée sous cette norme.
    Normes d’éclairage :
    D50 = 5000°k
    D55 = 5500°k
    D60 = 6000°k
    D65 = 6500°k
    Les ampoules dites à lumière du jour sont à 6500°k (D65), une ampoule à incandescence est à 2856°k et le spectre plat est à 5400°k (R=1/3, G:1/3, B:1/3).
    Chaque tireur photographique décide de son éclairage de vérification des tirages et donc de la valeur de son point blanc. C’est pourquoi ces sociétés vous livrent un icc de calibrage moyen mais correspondant à leurs valeurs. Il est plus intéressant de leur demander leur valeur de point blanc et de calibrer votre écran avec ce point blanc. Mais si l’entreprise veut rentrer dans la norme graphique française elle devra utiliser le point blanc à D50, le gamma à 2.2 et la luminosité à 120.
    Norme d’une cabine à éclairage normalisé : La cabine doit être réglée à 400 – 500 lux et 5’000 K pour être adaptée en luminosité à l’écran calibré à D50.
    5800°k ne correspond à rien dans les normes ISO des industries graphiques dont dépend également la photographie, pourquoi choisis tu cette valeur ?

    1. En fait tout dépend des conditions dans lesquelles seront examinés les tirages préparés sur ton ordinateur. Pour une observation en lumière du jour à 5000K (standard dans l’industrie graphique), une température couleur de 5800K est bien adaptée (études rapportées par l’ex-fabricant d’écrans haut de gamme Quato) :)

  57. Bonjour, très bon tuto, tu as raison il est indispensable de calibrer son écran, mais aussi le reste de la chaîne graphique depuis l’appareil photo (focus, color checkr, Balance des blancs) jusqu’à l’imprimante.
    Personnellement j’ai opté pour la X-Rite colormunki Display car en plus des fonctions de calibrage cette sonde prend périodiquement la luminosité de la pièce de travail et change la luminosité du moniteur en fonction.
    En fait le point blanc de l’écran est adapté à la luminosité de la pièce.
    Ce que je vais dire maintenant ne va sûrement pas plaire à bon nombre d’utilisateurs de Mac mais comme çà doit être dit…
    On ne retouche jamais de l’image (photo et vidéo) sur un écran brillant, c’est de l’hérésie…
    Allez voir les écrans spécialisés Eizo ou Nec ce sont toujours des écrans mats…
    Ces écrans en plus d’être mat, ont un large gammut et sont techniquement stables.
    Je suis heureux que la guère des Gammas soit terminée mais avant que tu ne calibres une première fois ton écran as-tu vérifié par curiosité ce qu’il en était avant ? Je serais agréablement surpris que ce fut 2.2…

    1. Ok Gilles, entièrement raison. Le souci c’est que pour un amateur, taper dans du Eizo, Nec , cela plombe sérieusement les économies…
      Sinon, en visitant un studio créa, ils étaient équipés d’Imac, d’eizo et de nec… sûr que l’on ne met pas longtemps à deviner la différence…
      Pour mes besoins, mon Imac 27 me satisfait pleinement (calibrage usine).
      j’ai une sonde de calibration de chez eye one (display2). Pas moyen d’avoir les drivers d’installation sous 10.9.5 ! Si quelqu’un a une idée, je suis preneur, autrement direct leboncoin…

  58. J’ai un écran don’t la luminosité s’adapte à la lumière ambiante, je fais comment pour le calibrer?
    Si on n’a pas le budget pour une sonde, peut on s’en sortir autrement? Il y a quelques outils en ligne.
    Si on prend une photo et qu’ensuite, avec les memes réglages d’appareil on prend la photo de l’écran qui reproduit la photo et qu’enfin on compare les deux images, ne peut on pas transformer son appareil photo en sonde?

    1. A mon sens, rien ne sera jamais aussi précis qu’une sonde de calibration. En tant qu’amateur, c’est vrai que cela fait un peu cher. Si vous avez des amis qui partagent la même passion que vous, alors n’hésitez pas à vous cotiser pour investir dans une sonde qui servira à tout le monde 🙂 C’est ce que j’ai fait lorsque j’étais étudiant en photo et que je n’avais pas les moyens.
      Et il faut que tu désactives la luminosité auto 😉

  59. Bonjour, à tous super tuto.
    tout comme toi je travail sur un imac 24 ». N’ayant pas encore de sonde de calibration, je suis allé faire un tour sur le site icc color et j’ai pu y telecharger un profil colorimetrique spécifique à ma dalle. Mais je ne savais pas qu’il fallait recalibrer tout les 15 jours.
    Tu en penses quoi.
    Merci à tous.

  60. Bonjour Xavier, ne pas oublier deux choses, tous les écrans ne sont pas calibrable car les dalles de basse qualité ne peuvent être calibrées vu qu’elles ne sont pas assez régulières aux niveaux de l’éclairage de leurs pixels.
    Ensuite il existe des casquettes pour écran ce qui rend plus fiable l’affichage dans que la lumière ne vienne perturber de trop l’usage de celui-ci.
    A mon sens le meilleur conseil est de ne pas avoir de fenêtres derrière soit. Ça parait évident mais pourtant c’est souvent une chose à laquelle les gens ne pense pas.
    Merci pour ce tuto et perso j’ai l’i1 que je trouve plus complète et meilleur sur écran plat.

  61. bonjour,
    un grand merci pour votre tutoriel, puis-je savoir sur quel machine vous travaillez? imac ou un autre display?
    quel type d’écran est-il mieux?
    écran brillant ou mat?
    quelle technologie est le mieux? (TN,…)
    merci d’avance pour vos réponses

  62. Merci Sébastien pour cette explication rapide et claire. En effet ce sujet tombe à pique car je vient s d’acquérir un iMac 27″ et je me posais la question de la calibration. Je continue à te suivre pour découvrir d’autres sujets. Merci !

  63. On insiste jamais assez sur l’interet d’avoir un ecran calibré. Au debut je ne faisais pas attention à ce point et j’ai clairement vu la différence une fois mon ecran calibré. J’ai du reprendre énormément de photos retouchées qui ne ressemblaient pas du tout à ce que je souhaitais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

1 journée de formation en live gratuit 

3000 photographes passionnés et professionnels font confiance à Empara pour s’épanouir dans la photo et progresser.

LE GUIDE DE POCHE

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

LIVE GRATUIT À VENIR