Découvre Empara gratuitement avec le programme de replays spécial portrait
Inscris-toi et reçois pendant 4 jours un extrait d’une formation Empara. Enregistrements ouverts jusqu’à mercredi minuit !

Inscris-toi à la newsletter et bénéficie de 15€ de remise sur ton premier abonnement

Tous les lives à venir, interventions exclusives de nos formateurs, bons plans pour photographes,…
 

Comment régler le problème de flou sur vos photos

D’une manière générale, pour pouvoir créer les images que vous voulez, il n’y a pas 36 solutions. Il faut maîtriser les bases de la technique photo et comprendre comment fonctionne votre appareil. Si vous ne connaissez pas la technique ou si vous avez des lacunes, vous passerez votre temps à vous plaindre de vos images. Et pourtant il ne tient qu’à vous de remédier à cela ! Avec cette connaissance, tout devient plus simple, car vous saurez immédiatement identifier le problème et surtout comment le régler.

Dans cet article, nous allons voir ensemble comment régler le problème de flou de bougé et de flou de mouvement sur vos photos.

Le flou de mouvement et le flou de bougé

Pour ces deux problèmes, une seule solution : la gestion du paramètre VITESSE. A priori, lorsque vous avez ces deux problèmes, c’est que vous n’utilisez pas une vitesse assez élevée.

Le flou de mouvement, quelle vitesse dois-je utiliser pour figer le mouvement ?

Cela dépend (et oui, sinon ce serait trop facile). Cela dépend de la vitesse de déplacement de votre sujet et non du sujet.

Prenons l’exemple de la formule 1. Si je veux figer une voiture dans un virage qui doit être pris à 50km/h, je n’ai pas besoin d’une valeur de vitesse trop rapide puisque ma voiture ne va pas trop vite, 1/500s devrait donc suffire. Par contre, si je dois prendre cette même voiture sur une ligne droite à plus de 290 km/h, il faudra donc augmenter ma valeur de vitesse pour figer la voiture, sensiblement autour de 1/4000s à 1/8000s.

Ce sera donc à vous de tester et d’adapter votre paramètre de vitesse pour figer le mouvement du sujet en fonction de la situation que vous avez devant vous.

Pour prendre un autre exemple, celui d’enfants qui jouent de façon dynamique, il faudra utiliser une valeur de vitesse entre 1/500s à 1/2000s pour figer leurs mouvements. Mais si ces mêmes enfants sont en temps calme, en train de lire, ou de dessiner, peut-être qu’une vitesse de 1/125s à 1/250s suffira amplement à figer le mouvement et obtenir une photographie nette.

Bases de réflexion pour certaines situations de mouvement :

  • Sport : à partir de 1/1000s et plus
  • Enfant : à partir de 1/250s et plus
  • Portrait : à partir de 1/125s et plus
  • Paysage (sans trépied) : à partir de 1/60s et plus, sinon flou de bougé 

Astuce : Montrer le mouvement via le Flou filé

Mode de prise de vue : priorité vitesse
Mode autofocus : AF-C ou AI SERVO
Mode rafale : car vous aurez beaucoup de déchets !
Shooter dans le mouvement : le photographe doit tout simplement bouger et suivre son sujet en continuant le mouvement.

Il est impossible de réaliser un flou filé sans technique. Car c’est parce que vous comprenez le fonctionnement de votre appareil photo que vous pouvez prendre ce genre de décision.

lalo Hernandez – 50.0mm | ƒ/16.0 | 1/20s | 50 iso

Le flou de bougé, ou quand le photographe bouge pendant la prise de vue avec une vitesse lente

Pour éviter le flou de bougé, il existe déjà deux solutions “matériel” :

  1. Utiliser un trépied, sensiblement bien plus immobile que vous 🙂
  2. Utiliser le flash, qui vous aidera à figer le mouvement

Mais sans ces deux solutions, que faire quand on a QUE son appareil-photo ?

  1. Mieux tenir son appareil photo, avoir une meilleure posture, utiliser des murs
    • Prendre sa main gauche afin de supporter son appareil-photo. Positionner donc sa main SOUS votre boîtier. Cela vous permettra aussi d’avoir un accès direct aux bagues avec votre pouce-majeur/index afin de contrôler votre zoom ou votre mise au point manuelle.
    • Être compact en resserrant ses coudes le long de son corps et en les appuyant sur son corps.
    • Utiliser les murs et se coller contre pour améliorer votre stabilité.
  1. Utiliser la règle du 1 pour 1, règle empirique qui va vous indiquer la vitesse en dessous de laquelle vous ne devez pas passer sous peine d’avoir du flou de bougé. La règle est la suivante : Ne pas utiliser une vitesse inférieure à ma focale. Pour exemple :
    • Si j’utilise une focale de 28mm, je dois éviter d’aller en dessous de 1/30s
    • Si j’utilise une focale de 50mm, je dois éviter d’aller en dessous de 1/60s
    • Si j’utilise une focale de 135mm, je dois éviter d’aller en dessous de 1/125s

ATTENTION ! Cette règle n’est valable que si vous utilisez un boîtier PLEIN FORMAT. Si vous débutez en photographie, il y a de fortes chances que vous utilisiez un APS-C, un capteur PETIT FORMAT. En utilisant un APS-C, vous avez un coefficient multiplicateur autour de x1,5 (que nous aborderons dans un prochain article) qui “transformera” votre objectif 135mm par exemple en un 216mm. Aussi, si vous voulez respecter la règle du 1 pour 1, vous devrez alors éviter d’aller en dessous de 1/250s.

Avoir des photos nettes quand je shoote en intérieur avec peu de lumière

Je vais vous donner une méthode, pour optimiser la qualité de vos images en intérieur :

  1. Mode de prise de vue : priorité à l’ouverture
  2. Ouvrir son diaphragme en grand (petit chiffre, oui je sais…). Tourner la molette jusqu’à atteindre des petits chiffres. Pour information, les ouvertures vont de f/2.8 à f/22 ou f/3.5 à f/22. Le grand chiffre étant 22, vous devez donc agrandir votre diaphragme en sélectionnant les chiffres les plus petits comme f/2.8 ou f/3.5.
  3. Monter les ISO à la limite acceptable de son boîtier. Ça ne veut pas dire jusqu’au maximum, mais jusqu’au point où votre image est sensiblement la plus propre. Tester plusieurs images et regarder vos photos. Du bruit peut apparaître plus vos ISO sont élevés et détériorer la qualité de votre image. Réduisez donc le chiffre de vos ISO de manière “acceptable”. Ce paramètre dépend de chaque boîtier, en fonction du prix que vous l’avez acheté mais aussi de son ancienneté. Il aura une tolérance plus ou moins forte en ISO. Globalement, avec des appareils-photos modernes, on peut monter jusqu’à 1600 ou 3600 voire 6400 ISO sans perdre en qualité.
  4. Si, au premier déclenchement, la vitesse respecte la règle du 1 pour 1, c’est génial. Sinon, il faudra utiliser un flash ou un trépied.

Avec les conseils évoqués ici, on peut résoudre une partie du problème des photos floues. Mais il existe bien sûr encore de nombreuses difficultés comme les photos trop sombres, les photos trop claires, les photos trop jaunes, les photos qui manquent de netteté etc… De prochains articles viendront étoffer ces connaissances si ceux-ci vous plaisent bien entendu !

D’une manière générale, pour réussir à créer les images que vous avez en tête, il faut maîtriser votre appareil et la technique de base. Sinon, vous êtes à la merci de ce que veut faire votre boîtier en automatique. Ce n’est plus vous qui prenez la photo, c’est la machine. En comprenant et en maîtrisant votre boîtier, vous reprenez le contrôle de sur vos images et c’est tout un nouveau monde qui s’ouvre à vous. C’est un peu comme apprendre à lire. Rappelez-vous vos années au cours préparatoire et la magie des premiers mots !

Crédit photo de l’article : Hakeem James Hausley provenant de Pexels

Pendant 10 jours, retrouve quotidiennement les formateurs Empara pour des extraits de formations sur des sujet précis.

Du choix du matériel à la composition d’une photographie, en passant par les réglages et les bases de l’optique, Xavier Navarro va te partager une méthode pas à pas, avec des situations réelles de prise de vue, pour tout comprendre de la technique photo.

A la fin de ces 5 jours de formation, tu auras toutes les connaissances pour te débarrasser une bonne fois pour toute du mode “tout-auto” et prendre des images à la hauteur de tes attentes. Tu maitriseras les bases de la technique photo pour t’épanouir ensuite dans tous les domaines de la photographie : animaux, paysages, portraits, studio, mariage, naissance, et bien d’autres.

Cette formation est ouverte à tous les passionnés de photographie. Que tu sois débutant ou averti, tu sauras tout sur la technique, comme un pro.

:haute_tension: Et pendant le LIVE, MissNumérique te donne l’opportunité de gagner de superbes accessoires photo. Près de 1300€ de lots à gagner :

:appareil_photo:  Une optique Tamron 28-200mm – valeur 800€
:écran_ordinateur:  Une license Capture One Pro 21 – valeur 330€
:cartable:  Un sac Tenba de 20L – valeur 150€ 

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

Lorsqu’on débute en photo, ce n’est pas évident de tout retenir. Arrivé sur le terrain, on a l’impression de revivre le syndrome de la page blanche. La solution ? Un petit guide de poche à imprimer, confectionné par nos soins, qui regroupe plein de conseils pour vous aider à choisir vos réglages et faire face aux problèmes les plus récurrents. Et c’est gratuit.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pendant 10 jours, retrouve quotidiennement les formateurs Empara pour des extraits de formations sur des sujet précis.

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

LIVE GRATUIT À VENIR

5 jours de formation gratuite pour tout comprendre de la technique photo.

 

LIVES GRATUITS À VENIR

Workflow mariage avec Greg Finck

Créer une vidéo corporate

Workflow mariage avec Greg Finck