Prendre une belle photo n'est PAS une question d'argent !

Réussir à prendre une belle photo n’a jamais, n’est jamais et ne sera JAMAIS une question d’argent. Il faut se le dire une bonne fois pour toute. Même si du bon matériel aide (ne faisons pas dans la démagogie non-plus), ce n’est pas l’essentiel.
Je ne compte plus le nombre de mails (des centaines en tout cas) que je reçois dans lesquelles on me demande si on doit choisir plutôt tel ou tel modèle, ou encore ce que je pense de cet objectif. Face à cette demande constante j’ai d’ailleurs écrit un article sur le matériel photo que je préconise pour commencer à prendre des photos dans de bonnes conditions.
A l’approche de Noël, beaucoup de personnes se posent la question de quel boitier, ou quel nouvel objectif, ils vont se (faire) offrir. Le matériel semi-pro ou pro, fait rêver n’importe quel amateur. Et bien sur, les prix des équipements (parfois exorbitants) sont à la mesure de l’espoir qu’ils suscitent.
Je m’explique : on a trop souvent l’impression qu’un matériel plus cher va nous faire faire un bond de géant dans la qualité de nos images. Comme si, réussir à prendre une photo magnifique, dépendait en majeur partie, du prix de notre reflex. Le pendant de cette « règle » implicite et inconsciemment intégré par tous, c’est que :
Matériel cher = Matériel performant = Meilleure photo……….. FAUX

Ce qui compte vraiment… c’est de SAVOIR prendre une photo

Ce qui fait vraiment la différence dans la qualité de vos clichés (au début en tout cas), c’est la connaissance des bases et de son boîtier. Je l’ai déjà dit dans différents cours photo : avant de dépenser des fortunes, apprenez la technique photo. C’est ça, qui va VRAIMENT vous faire progresser.
Pour illustrer mon propos, je me suis amusé à un petit jeu.  J’ai décidé de faire deux photos, à quelques secondes d’intervalle, dans les mêmes conditions. L’une avec un Canon 600D monté d’un 18-135mm : prix de vente 650 euros. L’autre a été prise avec mon 5D et mon 24mm f/1.4 série L : prix de vente, 3500 euros, soit plus de 5 fois le prix du premier boîtier !!!
Voici le résultat :
prendre des photos
Cliquez ici pour voir la première photo en HD
prendre des photos
Cliquez-ici pour voir la deuxième photo en HD
Les deux images ont reçu le même post-traitement. Alors qu’en pensez vous ?
Lorsque vous regardez ces images, est-ce que vous ressentez une différence de 2850 euros ? Pour ma part non.
Attention, je ne dis pas que le bon matériel photo est à fuir. Il est évident qu’un équipement de qualité aide les photographes à s’exprimer dans les meilleures conditions. Mais l’essentiel n’est pas là.

Ce qui va vraiment vous faire faire un bond, au départ, c’est de savoir comment vous servir de votre appareil. Il faut maîtriser la technique. Ensuite vient la vision, le regard, la créativité . En dernier lieu, vient le matériel et les moyens de production.
Je pense que c’est le bon ordre. Certains pourront penser que pour prendre une photo fabuleuse, ce qui compte c’est la vision. C’est en partie vrai, mais je pense que la maîtrise de la technique permet de vous exprimer librement, de donner libre cours à votre imagination.
Si vous êtes hésitants sur les bases, alors vous serez obnubilés par des questions comme « est-ce que c’est la bonne ouverture, est-ce que je suis dans le bon mode, est-ce que j’ai le point où il faut, etc… » Quand vous êtes sûrs de vos choix, vous pouvez vraiment vous concentrer sur votre création, votre inspiration.
PS : Au fait, la première photo est celle du 5D qui « vaut » 3500 euros… la deuxième (600D)  « vaut » cinq fois moins cher 🙂 Je vous le dis, prendre une photo réussie n’est pas une question d’argent.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

47 réflexions sur “Prendre une belle photo n'est PAS une question d'argent !”

  1. mais ce que veut dire Xavier à juste titre et que semble t-il tout le monde n’a pas compris c’est que l’on peut faire de très bon clichés sans mettre une fortune dans un boitier. Il serait bon d’approfondir ce sujet (ou débat) pour en fait faire apparaître les différences notables de ces deux formats et donc du rendu suivant le résultat recherché. Vaste débat qui serait très enrichissant….

  2. Bonjour Xavier,
    Je pense que tu soulignes, une question qui n’aura jamais de réponse 😉 le matos est une course à l’armement… à moins d’avoir un gros budget, tout le monde commence avec un kit de base et après monte en gamme en fonction de sont savoir et de se que l’on veut faire avec nos images.
    Un pro aura plus de confort avec un FF et des optiques 1.4 ou 1.2, mais derrière ça il y a une prestation, une rémunération qui ne laisse pas de place à l’erreur.
    Je pense surtout que c’est une question d’image de marque et de prestige et l’on achète le matériel en fonction de son budget ou de ses envies.
    Il suffit de se rendre au salon de la photo et de compter les gilets à poches, les boitiers gripés montés avec des 70-200 2.8 autour du cou dans un hall d’expo… chercher l’erreur 🙂

    1. Heureusement pour les moins fortunés, il existe des produits abordables https://www.amazon.fr/gp/product/B00ADG7H7K?keywords=meike%20grip%20d610&qid=1452527793&ref_=sr_1_1&sr=8-1 https://www.amazon.fr/gp/product/B0013DAXZ0?keywords=tamron%2070-200%20f%2F2.8%20macro&qid=1452527814&ref_=sr_1_1&sr=8-1 😉 . Avec la montée en gamme des objectifs de marques indépendantes ou d’accessoires à peine moins performants (voire meilleurs) que ceux des constructeurs, ceux-ci devront bien finir par revoir leurs tarifs à la baisse ou sortir des produits abordables de meilleure qualité.

  3. Salut Xavier,
    Je suis d’accord sur le fond, à savoir que ce sont d’abord les connaissances techniques et l’oeil qui font le photographe, mais je trouve le procédé un peu limite (et tu n’es pas le seul à l’utiliser) dans le sens où tu compares APS-C moyenne gamme et FF haut de gamme, 2 formats très proches qui montreront leurs différences dans des situations particulières et au niveau de la construction et des fonctions (fais le même exercice avec un 7DII et un 6D, le FF est le moins cher mais s’approchera plus du 5D que du 7DII). J’ai vu un article similaire sur un autre blog et la difficulté de ce genre d’article est de ne pas faire comprendre aux amateurs que les pros sont des crétins qui payent 5 fois plus cher pour le même résultat.
    Ensuite, il ne faut pas oublier que le monde de la photo ne se divise pas entre des reflex APS-C et FF, il y a aussi tous les compacts, les bridges et hybrides MFT, dont les différences de performances avec les formats supérieurs sont plus flagrantes (même si avec les MFT on commence à être dans du haut niveau), et je ne parle pas des smartphones lol.
    Enfin, il faut reconnaitre que ce qui fait la grosse différence de prix entre ces 2 formats sont l’électronique et les matériaux utilisés pour leur construction (entre les APS-C 1200D et 7DII il y a plus de 1000€ de différence, un 5D avec la qualité de construction et les fonctions d’un 1200D couterait beaucoup moins cher).

  4. Bonjour,
    Bien qu’en partie d’accord sur la partie technique si on s’arrête sur la partie boitier et objectif (pour des pratiques extrêmes type sport, animalier, astrophoto, le budget est obligatoirement conséquent), je reste dubitatif sur le reste. Un photographe qui a de l’argent aura potentiellement accès à des spots plus impressionnants que d’autres (voyages dans des pays souvent très chers par exemple).

  5. Bonjour et bravo pour ce site dont les articles sont founis en explications claires (ce qui est le plus difficile à faire)
    En lisant celui ci je me suis fait la réflexion suivante: c’est vrai mais… c’est relatif.
    Ce qui me plait dans une photo, c’est l’émotion qu’elle dégage. On peut avoir l’inspiration, voir la beauté d’un lieu ou d’une personne. La difficulté est de la « capter ». J’ai commencé avec un bridge (qui plus est d’entrée de gamme). Je passe en ce moment au 700D. Peut être demain au 5D. cela dépendra… de quoi? des limitations que j’aurais ou pas rencontré avec le 700D.
    Le bridge, je l’avais acheté en en me disant « je n’ai pas les moyens de plus et c’est à mi chemin entre le compact qui travaille en tout auto et le reflex ». ça me paraissait logique mais j’ai vite touché du doigt le problème. Au fur et à mesure de mon « aprentissage », j’ai réalisé que les limites techniques m’empêchaient de prendre les photos que j’avais en tête. Avec le 700D, je vais faire un bon en avant en expérimentant tout ce que je n’ai pas encore pu obtenir comme rendu et en mettant en application vos précieux conseils. Peut être un jour, je serais limité et devrait investir plus dans le boitier ou l’objectif.
    La conclusion n’est donc pas triviale. Le matériel doit être choisi en fonction du besoin et de la maitrise technique. On peut faire, j’en suis persuadé, des photos belles et expressives avec du matériel « amateur ». Il faut juste avoir consciences des limites de la technique et sa propre technique. Là où je vous rejoins entièrement, et c’était certainement l’objet de l’article, c’est que ce n’est pas le fait de dépenser x milliers d’euros qui feront de moi un bon photographe.

  6. Bonjour Xavier
    Je voudrais m’acheter le boitier Sony A7 et recommencer gentillement avec mon objectif Nikon 50mm 1:4 puis investir dans un 35mm Sigma qui m’a l’air nickel ! Que penses tu de ce choix ?…
    Bravo pour tous ces tutoriels de qualité
    Bien à toi
    Marco de Dordogne

  7. tiens je viens de lire ça sur un autre blog ( je dois le citer « comment apprendre la photo , je ne veux pas qu’on me reproche de plagier) et j’ai pensé à ce qui se passe ici :
    « Ce n’est pas l’outil qui fait le maître, mais à bon outil bon ouvrier » .

  8. je réitère
    une semaine avant la parution de cet article j’avais répondu au questionnaire de Xavier dans lequel il demandait quel thème on aimerait voir abordé dans une vidéo bonus complémentaire à sa formation …
    c’est exactement ce thème ( la course au matos car l’on croit qu’il faut du bon matos pour faire de belles photos ( c’est quand m^me un peu vrai..en tout cas pour le confort ( viseur , écran, AF capteur, processeur ..) que j’avais suggéré et je vois qu’il a du succès , tant mieux, et je n’ai pas reçu de réponse à cette proposition .
    Une semaine après je vois ce bel article ..coïncidence ?

  9. Bonjour,
    Merci pour ton point de vue qui me permet d’investir dans des objectifs plus tôt que dans un boitier. Mais est ce que pour la photo de sport, un boitier milieu de gamme ne donnerait pas de meilleurs résultats que mon Nikon D3100, l’autofocus est parfois dépassé, merci.

    1. C’est vrai que lorsqu’on monte en gamme, l’autofocus gagne en qualité : plus de collimateur, plus réactif, plus discriminant etc… Chez Nikon, je pense qu’il faut monter jusqu’au D7XXX pour avoir une vrai différence

  10. bonjour Xavier
    bravo pour ce rappel à l’heure des sorties de nouveaux boitiers et objectifs tous les 6 mois !
    le regard, la curiosité, le soucis du détail, le cadrage, la composition…et la maitrise des bases techniques (quand même) font toujours les meilleures photos.
    Néanmoins (sauf au format vignette comme sur le site) la différence entre les 2 photos est importante : les détails dans les rochers et la mer ainsi le bruit numérique important dans le ciel pour la photo au 600d.
    Ces détails qui font qu’aujourd’hui je cherche à remplacer mon 450D et objectifs et que j’envisageais le 6D…Mais après moultes réflexions je vais aller vers le Fuji XE-2, pour pouvoir…avoir mon appareil avec moi quand je veux faire des photos 🙂
    merci pour ce site

  11. +1 Pierre
    Et dans une église toute sombre et sans réflecteur, qui gagne?
    Dans un environnement avec de nombreux éléments distrayant qui gagne?
    Je trouve la comparaison sur un seul cliché un peu biaisée.
    Mais effectivement ce n’est pas le matériel qui fait le photographe.

  12. Je suis complètement d’accord avec toi sur cette démonstration et suis du coup étonné des commentaires que tu reçois. Il va de soit que le 5d est plus performant et il n’était pas question de jouer aux supers pros exigeants mais de démontrer aux moins fortunés et aux débutants, qu’il n’y a pas tant que ça de différences. Elles existent mais ce n’est pas non plus un autre monde. Et je trouve bien que tu le rappelles.
    C’est clair que lorsque les pros ou les fortunés/passionnés démontrent celà, ça fait démago ou même que ça vexe certains qui avaient mis tant d’espoir dans le matos.
    A mon avis, nous tous qui avons répondu, sommes des passionnés, frustrés de matos mais pourtant la démonstration est parlante. Nos yeux d’avertis ont remarqué la différence minime mais c’est tout. En plus, il va de soit que la différence des deux boitiers ne fait pas tout… rien que le caillou joue à mort mais surtout comment utiliser les boitiers.
    En conclusion, rien ne sert d’avoir le matos dernier cri pour débuter… car de toute façon, mettre 1500 à 4000 euros dans un boitier pour l’utiliser en mode scene ou auto n’a aucun intérêt, en jpeg non plus… mais surtout, il faut connaître la technique, ses propres limites (de connaissance en générale), celles de son matériel et en tirer parti et surtout bien s’équiper au fur et à mesure… ce qui entend de bons objectifs, des accessoires créatifs (filtres, flashs, modeleurs, logiciels et sonde, etc) plutôt qu’un boîtier haut de gamme avec un zoom en plastoc. De toute façon, tout boîtier haut de gamme sera surpassé par la génération suivante.
    Et je rajoute pour ceux qui croient toujours au marketing des super capteurs… un boitier haut de gamme ne signifie pas forcément capteur boosté au mégapixels… d’une part, les bons spectaculaires se font sur les entrées de gamme, d’autre part les meilleurs capteurs ne sont pas sur les réflexs… Vous voulez de la débauche ou de vraies belles images, cassez vos tirelires pour du moyen format. Au prix d’un d1X ou d4, vous avez un pentax 645 et là, vous entrez dans un autre monde. Chipotez sur le capteur d’un réflex et vous serez toujours déçus et frustrés en pas-c comme en plein format. D’autant que vous oubliez tous qu’il faut que la chaîne suive derrière… gros stockage, gros processeur, plain de ram, etc pour développer vos clichés. Vous allez dire oui mais pour le tirer et le recadrage… ok, soit… mais qui de nous fait tous les mois des expos ? et de toute façon, ne vaut-il mieux pas du beau grain que du grain dégueulasse ou un lissage ultra plat des capteurs modernes ?
    Bref, le matos comme pour la hifi restera toujours un grand débat… je suis le premier à qui on pourrait jeter la pierre… je me suis ruiné en bagnoles, en hifi mais je me suis réveillé avec la photo. Plutôt que d’acheter le dernier d800, j’ai opté pour un d7000 en usage quotidien et un d700 d’occasion pour des utilisations particulières. Deux très bons boîtiers pour des prix de moyen de gamme en 1400 euros avec garantie 5ans… et j’ai préféré investir dans quelques bons objectifs sans non plus tomber dans la sur-enchère… environ 1900 euros pour le moment (35 f1.8, 50 f1.4, 85 f1.8, 70-200 f2.8tamron, 120-400sigma) Soit le prix du d800 en kit de base pour un équipement complet et superlatif. J’ai plusieurs flashs chinois avec modeleurs au lieu de deux sb900… bref question de choix, je préfère photographier que de rester rêver derrière mes revues.
    Sachant qu’avant, je shootais avec un vieux minolta argentique que j’ai eu pour mes 12 ans et un olympus e520 emprunté à ma chérie avec de vieux cailloux adaptés acheté d’occasion.

  13. Bonjour,
    Tout à fait d’accord.
    Dans des conditions plus limites type nuit ou faible luminosité le couple 5D+24mm/1.4 fait la différence. Mais cela reste un gros budget.
    L’intermédiaire est alors de prendre une focale fixe avec une ouverture de 1.8. On reste dans des prix raisonnables.

  14. Merci Xavier pour cette « mise au point » qui prouve en effet que c’est l’oeil du photographe (bien aidé par une technique maîtrisée) qui fait la photo mais :
    Est-il nécessaire ou raisonnable d’avoir 250 cv sous un capot pour rouler à 130… Certes non ? Faut-il une installation hifi « de la mort » pour écouter des CD mal compressés ? Bien sur que non… Avons nous vraiment BESOIN d’un EOS 5D ? Bah, non-plus. Seulement volà, nous ne sommes que des être humains avec nos envies, nos faiblesses et notre mauvaise foi, alors qu’est-ce que c’est bon de revenir du magasin avec l’objectif à grande ouverture pour lequel on s’est conditionné et sans lequel on n’imagine plus faire la moindre photo potable 😉 Et puis Noël arrive alors…

  15. Je trouve la photo « prendre-une-photo-contre-jour3.jpg » beaucoup plus jolie que l’autre avec un bien meilleur piqué.
    les rayons du soleil plus fins aussi.
    L’objectif passe surement avant le boitier…

  16. Bonjour,
    Il est vrai que pour une personne qui débute ou qui n’a pas les moyens de se payer des appareils excessivement chers, la différence n’est pas flagrante et suffira amplement à sa satisfaction pour le résultat donné et tu le démontres bien dans tes deux exemples.
    Après une bonne et attentive analyse de tes deux clichés, on aperçoit quand même quelques petites imperfections.
    Une personne avertie s’en apercevra tout de suite d’un simple coup d’œil.
    Par exemple ce soleil dont l’écrasement entraine un mélange de lumière et une perte de détails entre ciel et nuages, c’est ce que l’on retrouve sur tous les clichés pris avec ce genre d’appareils.
    Il en est de même pour une légère différence de piqué et de netteté d’ombre.
    Néanmoins tes deux exemples démontrent bien qu’un appareil qui vaut cinq fois moins cher est largement suffisant est précis pour une personne qui n’a pas les moyens ou qui qui veut travailler la photo pour apprendre durant quelques années les bases de la photo sous tous ses angles et enfin la maîtriser pour devenir par la suite un fin connaisseur.
    Les appareils et objectifs qui valent une petite fortune (boitier nu à 2900 euros et dont chaque objectif tourne autour entre 1500 et 3000 euros) ne sont utilisés que par des inconditionnels de la photo qui eux aussi sont passés durant de longues années avec des appareils à des prix abordables et qui maintenant veulent passer un cran au-dessus justement pour ne plus avoir ces petites imperfections.
    En conclusion: je suis tout à fait d’accord sur ta démonstration et pense que la dépense d’un appareil cinq fois moins cher pour des personnes qui n’en ont pas les moyens, ou n’ont pas assez d’expérience dans ce domaine satisfera amplement leur plaisir pour de très beaux clichés.

  17. Moi je me suis fait arnaqué sur internet de 2500€ pour l’achat d’un appareil photo et son objectif ( 5DIII + 50mm 1.4 canon) que je n’ai jamais reçu ( provenance Anglaise) mais je ne doit pas être le seul, et comme la justice française est quasi inexistante elle ne fait rien par manque de budgets. Dans l’urgence Jai donc appliqué le plan B je m’explique:
    je possède un 550D + 18/55 + 55/250 le kit quoi!!!! et je voulais passer au plein forma. Mais voila j’ai eu ce koic.
    j’ai réfléchi et du coup j’ai acheté un objectif pour mon APS (800€) le 17/55 f2.8 et j’en suis ravi. comme quoi a vouloir aller trop vite !!! je ne le quitte plus.
    l’exercice de Xavier est très bien … merci Maitre…
    je pense que si il n’y avais qu’une photo et sans explications vous seriez bluffes.
    ce qui est sur c’est qu’il y a plus de choix d’optiques pour les pleins forma que pour les APS …. a méditer!!!

    1. J aimerais juste signaler qu’un tarif trop attractif ,sur internet et de plus à l’etrangé est un achat a éviter dans la plus part des cas et surtout sur des tarifs aussi élevés.
      Ayant été vendeur en grande distribution spécialisé pendant pas mal de temps, la négociation est toujours possible sur des produits à grosse valeure, surtout acompagnés d accessoires. Ne penser pas qu’ils pourront vous faire un tarif internet car ce sont des produits souvent peu margé car commandé en faible quantité mais la discussion est possible dans la mesure du possible.
      Privilégiez les revendeurs près de chez vous, il ne sont pas tous méchants.

    2. Je suis triste de lire des commentaires comme celui ci.
      Pour les boitiers, preferer l acheter dans un magasin physiques types Fnac ou autre. De un car vous aurez un suivi de vos produits et une personne a qui parler en cas de soucis. Pour le marche des objectifs je prefere par contre acheter en occasion car c est tres decote mais dans 95% des cas une belle affaire. Apres quelques questions aupres du revendeur il est facile de savoir si c est un imposteur ou non, surtout si le photographe en question (ou simple passionne) a une page pro ou semi pro.
      E general lus tu montes en gamme de produit plus il est facile de qustionner le revendeur et de juger la veracite de l annonce
      Eric Rene Penoy

  18. Bonjour Xavier,
    Voilà un excellent article !! C’est en effet mon cheval de bataille, je dis et ne cesse re répéter autour de moi que faire de belles photos n’est ni une affaire de « spécialiste » ni une question d’argent.
    Bcp aujourd’hui encore croient « mordicus » qu’une belle photo est affaire de tout un tas de matériel. Un peu à la façon de ces photographes « star » qui s’embarque avec 2 tonnes de matériel et une équipe de 40 personnes ;), juste pour faire une photo de paysage…
    Ton article vient mettre les choses au point il fallait le dire (le répéter?).
    Bravo donc.

    1. Tout depend de ton statut,
      Si tu te montes en tant qu auto entrepreneur et vivre a plein temps de ta passion tu devras un jour ou l autre passer au materiel pro. Tout simplement parceque tes clients demanderont quel type de matos tu utiliseras pour leurs projets. Si tu leurs reponds j ai un Canon 1000d avec un 18-55, je suis pas sur qu’ils te souriront d emblee.
      Apres je connais de tres bons photographes-retoucheurs qui font des merveilles avec un 550D et un 50mm 1.8 alors que dans le cas contraires je connais des photographes nuls de chez nul avec du matos de malade.
      Eric Rene Penoy

  19. J’aurai bien voulu voir le résultat avec le 600D mais avec le 24 1.4 ? Ou alors le 5D avec le 18-135 de base ?
    La qualité de l’objectif y est pour beaucoup je pense.

  20. Bonjour,entiérement d accord avec cet article.pour ma part,je ne posséde meme pas de réflex.Je ne posséde qu un bridge et j hésite encore pour l achat d un réflex car je ne fais pas beaucoup de photos.Mais qu en on fait de la photo amateur un bon matériel amateur suffit.Maintenant si on est pro il est évident qu il faut investir dans le haut de gamme.Je n ai rien contre les marques Nikon ou Canon,mais si je passe au réflex je m orienterais plutot sur une autre marque,la concurence fait de trés bons boitiers elle aussi

  21. Bonjour Xavier, et merci pour cet article très intéressant…
    je vais te poser du coup une question plus personnelle. comme tu le sais je suis entrain de m’inscrire comme auto entrepreneur pour faire de la photographie de mariage, de grossesses, et de nouveaux nés.
    J’ai actuellement un Nikon D90, que j’ai depuis plus de 3 ans. avec un 50mm f/1.8 et un 85mm f/1.8
    je n’ai pas de bon zoom (18-105 de base)
    Je ressent ses limites notamment en cas de faible luminosité…
    j’aurais envie d’investir dans un D610 en en profitant pour acheter un 24-70 et peut etre un 50mm f/1.4
    que penses tu de ce projet? est-il utile? précipité?
    j’ai pour l’instant 1 mariage prévu en avril
    MErci

    1. Bonjour Laura et merci de ton soutien. Je pense que tu fais un très bon choix. Le 24-70 mm te permettra de couvrir beaucoup de sujet et le 50 mm te permettra d’ajouter un plus de qualité à tes photos : beaux flous d’arrière plan, piqué…

  22. salut
    j’ose espérer que l’article a été rédigé , il y a longtemps , plus d une semaine en tout cas .
    C’est exactement le thème que j’ai développé dans la question de la video bonus que tu Xavier a envoyé la semaine dernière , à laquelle j’ai répondu et à laquelle je n’ai pas reçu de réponse.
    vous avez reçu ça , vous vous rappelez .
    « Aujourd’hui, je suis sur le point de finaliser mon cours complet « Comprendre et Maîtrisez son reflex simplement ». J’y ai travaillé pendant de longs mois et je vais le sortir à la mi-décembre. Mais avant de tout finaliser, je dois vous poser quelques questions simples. Pouvez-vous m’aider ?  »
    ma proposition ,c’était d’expliquer aux débutants dont j’ai été , que la course aux boitiers et objectifs est vaine , enfin si je ne me trompais pas disais je .
    et là je tombe sur cet article.
    Coïncidence ?

  23. Bonjour,
    Ce qui confirme bien, que l’objectif et la qualité du caillou qui le renferme, sont les principaux facteurs de réussite… avant le capteur.
    La vision et le plaisir avant tout le reste.

  24. effectivement si tu regardes la globalité il n’y a pas beaucoup de différences mais si tu détailles les rochers le 5D est beaucoup plus précis comme dit Brian il faut connaitre la technique car même avec du super matos tu peux rater tes photos!!
    lo

  25. Y a pas chier, l’ensemble est nettement mieux gérer sur un 5d qu’un 600D… Suffit de regarder le piqué sur le sujet entre les 2 et y a pas à chier une pile, le 5d « pique » mieux (l’objectif aussi apporte bcq)…. Etant en possession d’un 600D, je connais très bien cet appareil et surtout, ces limites. Tes images confirment belle et bien le gros problème du boitier, il est incapable de gérer les mi-ombres et les ombres. Et encore, je connais pas les exif de tes toffs mais il est clair que passer les 800 iso sur une scène peu éclairé, c’est l’invasion des pixel foirés. D’ailleurs suffit de comparer entre les 2 clichés, le 600D ajoute un bruit plus ou moins conséquent sur ces zones et ça devient vite dégueulasse……..
    Personnellement, je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait qu’il ne sert absolument à rien d’avoir du matos dernier cris si on ne connait pas un minimum la technique !
    Après, il est surtout question de savoir ce qu’on veut faire avec son boitier, car prendre des photo de soirée avec un 600D, c’est bien mais derrière vous pouvez direct oublier toute la partie exploitation grand format et ne pensez qu’au format web…………

    1. Un petit post-traitement dans Lightroom ou Rawtherapee, et hop baisse les hautes lumières et dégage un peu les ombres, on défini le point des blancs, le points des noirs. un petit peu de clarté de vibrance et de contraste et hop on verra plus la différence. Et lightroom ne vaut pas 2850€, au pire Rawtherapee est gratuit comme view NX chez Nikon et Autre.

  26. La seule différence que j’ai vu c’est au niveau du soleil,
    L’image d’en haut semble être plus fermée qui donne l’aspect étoile des rayons
    alors que celles d’en dessous semble « plus ouverte » l’effet bokey ou plutôt « patate » surement du à ton ouverture et ton grand capteur.
    Pour le coup j’aime bien l’effet que ça donne sur la photo du haut bien que le flash soit plus dure et délimite plus l’ombre de la lumière que celle du bas

    1. J’aurais du lire jusqu’au bout 😉 donc l’effet patate du soleil est fait par le 650d et non par le 5d on voit aussi un peu plus de détail dans la roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

1 journée de formation en live gratuit 

LE REPLAY

Regarde le replay de la formation « Artisan photographe : améliorer ses techniques de vente »

LE GUIDE DE POCHE

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

REPLAY GRATUIT À VENIR

Apprends à jouer avec les couleurs et ajouter des effets de lumière à la prise de vue pour créer des portraits créatifs.

Jeudi 8 octobre à 18h

LIVE GRATUIT À VENIR

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Empara c’est plus de 500 heures de vidéo sur plus de 50 formations pour photographes et entrepreneurs. Que vous vouliez vivre votre passion à fond ou que vous soyez dans une optique de reconversion, EMPARA vous donnera les clefs pour y parvenir.