8 conseils pour des photos de paysages plus nettes

Une question qui m’est souvent posée est : «Comment faites-vous pour avoir une telle netteté dans vos photos de paysages ? ». La netteté, c’est primordiale. Rien n’est plus frustrant que de revenir à la maison et de constater que vos photos ont un flou de bougé ou que la zone de netteté n’est pas satisfaisante. Croyez-moi, j’en sais quelque chose !
On se demande où faire la mise au point, quelle ouverture choisir ? Doit-on se servir du trépied ? Pas de panique, dans cet article nous allons voir ensemble quelques règles de base pour vous garantir une image nette à tout les coups !
Photos plus nettes

1- Choisissez manuellement votre collimateur d’autofocus

prendre des photos nettes | schema-collimateurs
Malgré tous les avantages de l’autofocus automatique, il arrive parfois (voire souvent) qu’il ne détecte pas le bon sujet et passe à côté complètement. Pour éviter cette problématique, il est astucieux de choisir vous-même le collimateur de mise au point.
Les collimateurs (points AF) sont de petits carrés lumineux visibles à l’intérieur de votre appareil. En photographie de paysage, il est préférable d’avoir le plein contrôle de votre mise au point. Assurez-vous que l’autofocus de votre boîtier n’est pas en mode de sélection automatique, mais bien en mode point sélectif (un seul collimateur). Et déplacez le collimateur à l’aide de la molette ou du joystick, il s’illumine en rouge lorsque sélectionné. Les termes peuvent varier d’une marque à l’autre, mais l’idée générale est la même. Consultez votre manuel d’utilisation au besoin.
Problème de mise au point : Un manque de contraste ou une faible luminosité empêchera l’appareil de faire correctement la mise au point. L’autofocus cherchera en faisant un va-et-vient sur le sujet, à ce moment-là, passez en mode manuel pour avoir le plein contrôle.

2- Utilisez un trépied pour obtenir une image plus nette

Prendre des photos plus nettes
C’est moi! Photo prise par mon chéri avec son portable. 😉

Outil indispensable en photographie de paysage pour réaliser des images nettes. Lorsque les conditions d’éclairage sont réduites (notamment, en matinée ou lors d’un coucher de soleil), la vitesse d’obturation ralentit, surtout si elle est couplée à une petite ouverture (f/grand chiffre). Il est donc essentiel d’utiliser un trépied.
Une vitesse inférieure à 1/30 sec risque de vous donner un flou de bougé, n’hésitez pas à vous servir de votre trépied pour contrer cette situation. Habituez-vous à l’apporter partout. Il est certes encombrant et gênera quelque peu vos mouvements, mais avec de la pratique, vous finirez par maîtriser son maniement.
Si vous optez pour un trépied plus léger, assurez-vous de sa stabilité. Certaines vibrations peuvent altérer la netteté de vos images : les journées de grand vent, les moments où les pieds de votre trépied seront immergés dans une cascade. Pour contrer ce genre de situation, la plupart des modèles possède un crochet sous la rotule pour suspendre un poids supplémentaire afin de stabiliser davantage le trépied.
Attention au stabilisateur : si vous utilisez un trépied, pensez à désactiver la stabilisation optique de votre objectif (VR pour Nikon / IS pour Canon). En effet, le mécanisme cherchera à compenser un mouvement (à main levée) qui est inexistant et créera une image hors foyer.

3- Servez-vous  d’une télécommande ou du retardateur

Prendre des photos plus nettes | télécommande ou retardateur
Le simple fait d’appuyer sur le déclencheur peut causer une vibration via le mécanisme de l’appareil. Une télécommande filaire ou infrarouge vous évitera ce souci. Vous pouvez également employer le retardateur programmé à 2 secondes.

4- Levez votre miroir

Plusieurs photographes professionnels le recommandent, personnellement, je ne le fais (presque) jamais. Toutefois, si vous faites une longue exposition et que votre premier plan est relativement proche de l’appareil, un flou de bougé peut alors être perceptible. Lever le miroir élimine le mouvement mécanique provoqué par ce dernier et vous assure une image nette. Attention, cette option n’est pas disponible sur tous les boitiers. Pour les nikonistes, chercher la fonction « Temporisation Miroir Levé » dans la section « Prise de vue affichage » comme le montre l’image ci-dessous :
temporisation miroir leve
L’effet de cette fonction est simple. Au déclenchement, le miroir se lève une seconde AVANT que la photo ne soit réellement prise. Ce qui laisse le temps aux vibrations, provoquées par la levée, de se dissiper avant que la pose ne démarre vraiment. Résultat : aucune chance d’avoir un léger flou provoqué par le mécanisme du miroir.

5- Dosez votre profondeur de champ (PDC)

Prendre des photos plus nettes | PDC
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En photographie de paysage, en règle générale, on souhaite que l’ensemble de l’image soit nette, depuis le bord de la scène jusqu’à l’infinie.
Pour ce faire, vous devez sélectionner des ouvertures qui vous permettront d’obtenir une grande profondeur de champ, soit entre f/11 et f/16, voire f/22.

Prendre des photos plus nettes : PDC
Image agrandie à 100%

Mise en garde : à f/22 l’image peut paraître moins nette (agrandie à 100%) à cause des problèmes de diffraction qui entraînent une perte de netteté. Selon la qualité de votre objectif, ceci peut varier. Pour ma part, j’ai constaté que f/16 donnait un meilleur résultat que f/22. Faites des essais et voyez par vous-même.
Un truc pour se remémorer la profondeur de champ : gardez en mémoire que plus le chiffre est grand (f/22) plus vous aurez d’éléments nets dans l’image. Par exemple, si vous photographiez à f/16, vous obtiendrez 16 éléments nets dans l’image, à f/8 vous aurez 8 éléments nets, à f/2 vous en aurez 2, et ainsi de suite. Ceci vous aidera à retenir que plus le chiffre est grand, plus la zone de netteté sera étendue.

6- Faire la mise au point au 1/3 de l’image

Photos plus nettes
Réussir une photo nette du premier plan à l’arrière-plan de votre composition est assez simple. Pour ma part, je fais ma mise au point au 1/3 de l’image. Cette recette fonctionne bien lorsque vous utilisez un grand-angle et que votre premier plan est à environ un mètre de votre appareil photo.
Pourquoi la règle du 1/3 ? Parce que la zone de netteté (profondeur de champ) est nette 1/3 devant le sujet (le premier plan) et 2/3 derrière le sujet (l’arrière-plan). J’applique cette méthode sur l’ensemble de mes photos et j’obtiens toujours des images nettes.
Pour que vous compreniez mieux, je vous ai fait un schéma :
photo nette
Notez que certains photographes préconisent l’utilisation de l’hyperfocale, c’est un système assez complexe de calcul mathématique qui vous permet d’obtenir une vaste zone de netteté sur votre image. Si vous avez envie de vous lancer dans des calculs compliqués, allez-y de bon cœur ! 😉

7- Visionnez votre profondeur de champ (PDC)

Photos nettes | Visionner PDC
Lorsque vous regardez au travers de votre viseur, vous voyez la scène à la plus grande ouverture (f/petit chiffre) de votre objectif. Donc, la profondeur de champ vous paraîtra réduite. Si vous désirez voir ce que donnera une ouverture de f/16 pensez à vous servir du bouton de contrôle de profondeur de champ, disponible sur la plupart des boîtiers.
Sachez que ce simple mécanisme diminue la luminosité de l’image et vous empêche de bien distinguer la scène. Ceci est tout à fait normal, puisque les lamelles du diaphragme se ferment pour vous permettre de voir la profondeur de champ.

8- Servez-vous du Live View pour vérifier la netteté de votre image

Prendre des hotos plus nettes | Live View
Si vous disposez du mode Live View (visé par l’écran), utilisez la touche de grossissement (indiquée d’une loupe avec un + à l’intérieur) pour agrandir l’image et vérifier si tous les éléments sont bel et bien nets.
Si vous avez une incertitude quant à la précision de votre mise au point, cette procédure vous permettra d’apporter les changements nécessaires. Au besoin, modifiez manuellement votre mise au point, ou choisissez un diaphragme plus petit (f/grand chiffre).
Voili! Voilà! J’espère qu’avec ces quelques conseils vous réussirez à prendre des photos de paysage plus nettes!
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à demander! 😉

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

206 réflexions sur “8 conseils pour des photos de paysages plus nettes”

  1. Ping : Comment personnaliser facilement un bureau ?

    1. Bonjour Mery,
      si la montagne est éloignée elle ne sera pas en avant, déjà. Si tu veux la mettre en avant en zoomant dessus c’est le même principe, MAP au 1/3 pour faire simple, et collimateur mode sélectif un seul point (AF-S S chez Nikon, One-shot chez Canon).
      Bonnes photos,
      Alex.

  2. bonjour,
    merci pour cet article très simple et complet ,petite question si je fais des photos de paysages en montagne avec un 24-105 je procède de la même façon que vous indiqué pour la MAP c’est à dire 1/3 même si je veux mettre en avant la montagne éloignée?
    merci
    lo

  3. Bonjour Anne,
    Je fais de la photo en amateur avec un 18 55 D5100 de Sony Lorsque j’ai lu la description de ce que vous ressentez vis à vis de la photo, je me suis reconnue immédiatement car les sentiments que j’éprouve sont les mêmes quand je prends une photo et la visionne . Je trouvais celà presque
    bizarre car mon entourage ne comprend pas mais je suis contente de voir que c’est une réaction que je qualifierai à présent de « normale » et vous me faites un grand plaisir Merci

  4. Merci pour ces conseils.J’ai un problème de netteté avec un objectif canon 24-105 ,version 2, acheté récemment, monté sur mon eos 6 d.Sur le même paysage avec à peu près les mêmes réglages, j’ai refait les mêmes photos avec un tamron 24-70, et là, c’est bcp plus net:je vais donc revoir la notion de collimateur et aussi me limiter à f 16, aussi la règle des 1/3 pour la mise au point.A suivre…En tous cas , vos conseils sont très clairs et simples…Un grand merci

    1. Bonjour Ponchelle,
      Avec des ouvertures plus petites que f/16, l’image perdra de son piqué que ce soit avec le 24-105 ou le 24-70. Le 24-105 est moins piqué sur les bords, notamment au-delà de 70mm, mais le Tamron n’est pas beaucoup mieux sur ce point. A voir aussi si tu shootes sur trépied à bien désactiver la stabilisation.
      Bonnes photos,
      Alex.

  5. Bonjour. J’aurais une petite question, parfois ma vitesse d’obturation va jusqu’à 200 et d’autres fois elle va jusqu’à 4000, et pourtant je suis toujours sur le même mode qui est le mode manuel. Pourriez-vous me dire pourquoi est-ce que la vitesse d’obturation maximale n’est pas toujours identique ? Merc

    1. Encore bonjour Star-Dust,
      Si le temps de pose de ton appareil est limité de 1/4000ème à 30s, tu peux choisir le temps de pose que tu veux entre 1/4000ème et 30s peu importe le mode. Sinon il est possible que tu sois en mode manuel mais avec les ISO automatiques et que ton appareil soit réglé pour ne pas monter au-dessus de 1/200ème, donc dans les conditions avec beaucoup de lumière ton appareil réduira le temps de pose jusqu’à 1/4000ème si nécessaire et dans les conditions de faibles lumières il l’augmentera jusqu’à 1/200ème et commencera à monter les ISO s’il le faut pour garder une exposition correcte.
      Bonnes photos,
      Alex.

    2. Bonjour, il est possible que ce soit à cause du flash, souvent avec le flash intégrer au boitier on ne peut pas monter plus haut que 200.

  6. bonjour, je voudrais savoir comment faire et quels réglage pour obtenir cet effet dans la chute d’eau qui donne l’impression d’une eau blanchâtre ?
    merci de votre réponse
    cordialement, jean marie

  7. Entre un objectif fixé 50 mm 1.8 ou un objectif 18/135 vous le conseiller de prendre lequel pour mes photos voyage surtout de paysage. Merci

    1. Le 18/135 aura une moins bonne netteté que le 50mm, cependant un 50mm ne convient pas à des photos de paysage. Si vous n’avez pas encore assez les moyens de prendre 2 objectifs, un 50mm et un objectif grand angle, alors il vous faudra utiliser le 18/135 pour le moment

  8. Roselyne de Meaussé

    Vous conseils me sont précieux pour progresser en paysage et en macro. J’ai vue votre cours en ligne sur la fin Juillet, mais je suis en vacances. Si vous le renouveler je suis, non seulement partante, mais très intéressée car vous alliez technique et exercices et c’est ce que je recherche depuis longtemps. Vos explications avec un ressenti « féminin » me plait, car je comprend mieux .
    Vous êtes passionnante et vos photos sont superbes et font envie ! Merci

  9. Merci infiniment pour tout ces conseils précis qui nous seront d’une grande utilité en tant qu’amateurs !
    Tout est très bien expliqué c’est vraiment top !

  10. Bonjour,
    Déjà je tiens a dire merci pour tout ces conseils qui sont très utile pour des débutants comme moi!
    Par contre si cela vous dérange pas il y a un petit détail que je comprend pas sur la règle des tiers ,si il faut faire la mise au point a 1/3 de l’image en partant du bas,il faut choisir quel collimateur, celui du bas ou le central ou tout les collimateurs je comprend pas trop ,donc si vous auriez la gentillesse de m’éclairè dans de sens ça m’aiderais bien a avoir des paysages plus net!
    Merci beaucoup
    Philippe

  11. Anne bonjour, merci pour cet article précieux qui me servira à rendre mes paysages plus nets, ce qui me posait toujours un problème très très agaçant lors de mes prises car je savais jamais où positionner mon collimateur.
    Il me reste à faire des essais. J’en ai profité pour visionner tes photos somptueuses dans ces décors qui te sont chers. J’ ai aussi admirer les photos de Marceline photographe que tu m’avais conseillé à l’occasion des cours que tu m’as prodigués récemment. Merci pour tout ceci. Amitiés daniel

    1. Bonjour Daniel,
      Je suis ravie que cet article t’ait aiguiller pour la prise de vue, ça peut devenir frustrant quand on arrive pas à trouver une solution. Merci beaucoup pour tes bons mots, je suis ravie que ça te plaise!

  12. Bonjour, débutant en photographie, une question me taraude concernant cet article.
    Si mon collimateur ne peut se retrouver sur le tiers inférieur de l’image, faut-il utiliser la technique de mise au point/recadrage ?

    1. Bonjour Marie-Odile,
      Le choix est varié, et tout dépend de l’utilité que tu veux en faire. Est-ce pour le voyage? À ce moment-là, il est préférable de choisir un modèle compact et léger en fibre de carbone (les modèles Sirui, Fotopro ne sont pas si mal).
      Si tu as besoin de quelque chose de plus robuste, regarde les composantes, la hauteur (pour ne pas avoir à te pencher à chaque fois vers ton appareil pour prendre la photo), la facilité à déplier les pattes, la charge qu’il peut supporter, ensuite il restera à trouver la tête pour soutenir le tout. Le mieux est d’aller en magasin et d’essayer sur place. Tu verras si tu es à l’aise avec, si les clamps ou twist lock fonctionnent bien, etc.
      Bon shopping!

  13. bonjour Anne;
    je viens d’acheter l’ .Merci objectif nikon 20mm f/1.8 pour travailler en hyperfocale avec le reflex d810 ,le tableau me la donne à environ 84cm ,avec une ouverture de f/16 mais sur l’objectif je passe de la mesure 40cm à l’infini et même en mesurant les 84cm et en faisant la mise au point avec l’autofocus et en passant en manuel ,je n’obtiens pas la netteté de la moitié de l’hyperfocale donc 40cm jusqu’à l’infini .Donc ma question est de savoir comment faire pour trouver le bon réglage.Merci d’avance.
    Je te félicite pour tous tes articles que je lis et relis souvent ,ils m’ont déjà beaucoup aidé .
    Cordialement,
    Daniel.

    1. Bonjour Iwan Daniel,
      Tout d’abord, merci pour tes bons mots, c’est encourageant, et ravie que cela t’aide dans ta photographie.
      Pour répondre à ta question, je ne suis pas une experte en hyperfocale, mais 84 cm me semble peut, j’ai regardé sur une application et on me donne 1,27m pour un 20mm. Par ailleurs, la mise au point ne se fait pas en deçà du 84 cm, notamment le 40cm que tu décris, cette distance est beaucoup trop pr¸ès de l’objectif.
      Le mieux est de faire des tests, si les résultats ne sont pas satisfaisants, peut-être as-tu besoin de calibrer l’autofocus de ton appareil. Voici un lien sur le sujet -> http://www.guide-gestion-des-couleurs.com/reglage-precis-autofocus-appareil-photo.html
      J’espère que ceci t’aidera, désolée de ne pouvoir t’aider davantage.

  14. Bonjour, merci pour votre réponse ! C’est peut-être utile de préciser que je suis en APS-C, pas en plein format.
    J’ai déjà fait pas mal de tests (à mon petit niveau 🙂 ) sur le réglage de l’autofocus et mon modèle semble bon, je n’ai pas de front ou back focus (ça vaut ce que ça vaut, j’ai testé sur une feuille de fougère pour voir si la mise au point se faisait en avant ou en arrière de la feuille visée, et je n’ai pas remarqué de décalage).
    En fait à f/16 je ne peux pas dire que la photo soit floue, elle est juste moins « sharp » qu’à f/8, suffisamment pour « annuler » le gain que je devrais avoir en terme de profondeur de champ et de détails à distance. Le sweet spot de mon objectif est à f/5.6, mais mes photos de paysages paraissent plus nettes à distance à f/8, je suppose que dans ce sens le gain en profondeur de champ compense et dépasse la perte de piqué, et donc la photo semble plus nette ?
    Les défauts optiques à f/16 sont peut-être importants sur cet objectif en particulier, je devrais peut-être me concentrer sur des tests et comparaisons entre f/8 et f/11 ?
    Pour le crop, votre remarque me paraît franchement judicieuse, je vais essayer d’observer mes photos un peu moins agrandies pour me concentrer sur la qualité globale perçue, et pas sur des détails de l’ordre du pixel 🙂
    Merci

  15. Bonjour Anne, article très intéressant et clair, merci !
    Je me pose une question de débutant, qui concerne à la fois le piqué et la profondeur de champ :
    Sur mon sigma 17-70c, je remarque que le meilleur piqué à « distance » en paysage est obtenu à f/8 (en tout cas pour les valeurs focales que j’utilise le plus en paysage). Au-delà (f/11, f/16), le piqué me semble diminué.
    Je me demande donc quoi privilégier : l’ouverture à laquelle mon objectif est le plus performant en terme de piqué (jusqu’à f/8 on va dire), ou l’ouverture qui, techniquement, devrait m’offrir le maximum de netteté au loin ? Dans les deux cas, on impacte la netteté …
    Jusqu’à présent j’ai eu tendance à favoriser le piqué sans trop savoir si je suis dans le vrai ou pas … Le problème principal étant que, sur mes photos, la différence de netteté au loin entre f/8 et f/11 et 16 n’est pas aussi flagrante que sur votre exemple zoomé. La différence de piqué sur l’ensemble de l’image est lui, par contre, flagrant en défaveur de f/16 (c’est kif kif pour f/8 et f/11, f/8 étant un poil mieux).
    Merci =)

    1. Bonjour Cyril,
      L’ouverture optimale ou « sweet spot » en anglais d’un objectif est situé à deux diaph de moins que la pleine ouverture, sans doute f/8 dans votre cas. C’est l’ouverture à laquelle l’objectif obtiendra une qualité maximal lors de la prise de vue, le meilleur piqué si l’on veut. C’est pour cette raison que les plus petites et les plus grandes ouvertures (f/1.8-2 et f/16-22) sont moins efficaces, des aberrations chromatiques et autres pollutions viendront altérer le résultat.
      J’ajouterais qu’il est préférable d’analyser une image agrandit à 50% et non à 100%, comme plusieurs personnes ont tendance à le faire. Quand on regarde une image, nous avons rarement le nez collé dessus, n’est-ce pas.
      Si par contre, votre image semble vraiment floue à f/16 et que votre mise au point est effectué corectement – au tiers de l’image – et que, malgré tout, vous obtenez des images floues, vous avez peut-être besoin de faire calibrer l’autofocus de votre appareil.
      Je vous laisse un lien qui pourra vous guider en ce sens -> http://www.guide-gestion-des-couleurs.com/reglage-precis-autofocus-appareil-photo.html
      En espérant que ceci vous aidera à régler le problème.

  16. Ah! la stabilisation! j’avais effectivement oublié de la désactiver…
    et effectivement avec le 200 mm (voire 200 + doubleur) au lieu de fixer le trépied sur la bague du 200 j’ai laissé le 5D sur le trépied ce qui a encore plus contribué à créer un déséquilibre.
    Merci pour les conseils que je vais avoir à l’automne l’occasion de mettre en pratique (2ème session à la même grotte)

  17. Bonjour Anne, bonjour Xavier et bonjour à toute l’équipe.
    Justement puisqu’il est question de trépied et de netteté dans cet article, j’aurais besoin de vos conseils de pro suite à un problème de netteté sur des photos prises récemment dans des grottes.
    Après avoir bien analysé mes prises de vues, il me semble que j’ai un certain problème de netteté sur mes images (voir mon flickr:https://www.flickr.com/photos/alamo_aph/sets/) album Grottes de Choranche.
    Ces photos ont été prise l’appareil monté sur un trépied, télécommande filaire et miroir relevé, ISO calés sur 100 et f/16 principalement; Donc normalement ça aurait du être super net sur la quasi totalité de l’image…
    Ce qui est loin d’être le cas.
    Je pense que j’ai un problème par rapport à l’endroit ou j’ai fait la mise au point; Lorsqu’on est sur un trépied, il n’est pas facile de faire la mise au point sur le tiers inférieur de l’image et de recadrer ensuite.
    Pouvez-vous me donner votre avis sur cette situation ? probablement que je n’y suis mal pris ?
    J’ai un bon trépied V..g…d en carbone ainsi qu’une rotule poignée de la même marque, un bon appareil (Canon 5D-II), de bon objectifs (Canon série L), donc le problème vient bien de moi…
    J’aimerai bien m’améliorer pour une prochaine séance dans des grottes.
    Je profite de l’occasion pour vous dire encore un grand merci pour le blog et tout ce partage de connaissance que vous nous offrez.
    Amitiés photographiques

    1. Bonjour Photard26,
      Difficile de juger de la qualité des images avec une version web, une image pleine résolution permettrait de mieux distinguer les détails. Mais à première vue, la netteté me semble correct.
      Il faut prendre en considération la longueur focale, avec un 70mm ou un 200 mm la profondeur de champ n’est pas aussi large qu’avec un grand-angle (24 mm par exemple). C’est ce qui peut expliquer que certains éléments en avant semblent flous (comme sur la photo no 10 prise avec un 200 mm).
      Autre point, avez-vous désactivé votre système de stabilisation (VR – IS) de votre zoom? C’est très important, la stabilisation permet de compenser les mouvements du photographe lors de la prise de vue. Une fois monté sur le trépied, l’objectif va chercher à compenser un mouvement qui n’existe pas. Sur une prise de vue de plus d’une seconde, ceci ruinera la netteté de votre image.
      Autre point, la stabilité du trépied, avec de longues expositions de plus d’une seconde, le moindre mouvement/vibration sera perçu dans l’image. Si l’appareil et le zoom sont très lourds, et que la rotule ou la tête du trépied n’est pas assez solide pour soutenir le poids, un imperceptible mouvement aura lieu lors de la prise de vue et viendra altérer la netteté. À vérifier, peut-être…
      Voilà, j’espère que ceci vous aidera dans votre questionnement.

  18. Bonjour Anne , comme tojuours , tu parles d’or .Tes conseils sont simples , clairs et adaptés au situation de tous les jours . Merci de faire oeuvre utile , en nous informant sur tous les aspects de la photo .
    J’aurais une question ou plutôt un conseil à te demander concernant l’achat d’un appareil ,
    J’ai un CANON 60 D . un nouveau D80 arrive bientôt . Il m’intéresse mais il ne fait pas de 4k . Est ce un problème à court- moyen terme .Sûrement un à la revente dans quelques années .Mais je m’interroge sur la tendance du marché .Le mirrorless ou on reste dans le aps-c. Le full frame est inabordable et non nécessaire dans mon cas . vers quoi le marché s’en va ,d’après toi ? Je fais du paysage majoritairement .
    Un grand merci et au plaisir , Anne .

    1. Bonjour Guy,
      Oh, je ne suis pas tellement une experte côté matos! De plus, je ne connais pas tellement Canon (je suis avec Nikon), donc je suis très mal placé pour te renseigner. En ce qui a trait à la tendance du marché, on parle beaucoup de mirrorless et, qu’éventuellement, ça prendrait le marché, mais ce n’est que des spéculations. Je crois que le reflex restera encore un bout de temps. Le prix, par contre, est encore élevé. Mais il a l’avantage d’être léger et d’obtenir des images hautes résolutions comparables au réflex. Désolée de ne pouvoir t’aider davantage.

  19. Bonjour Anne,
    C’est sans doute un des meilleurs articles que j’ai pu lire depuis pas mal de temps ……
    Clair, concret,pas de digressions inintéressantes .
    Il va me permettre de l’ordre dans toutes les connaissances glanées ces dernières années . Je me suis remise à la photo à la retraite il y a 8 ans. Bien qu’ayant un10-24 tampon, je vais lui préférer un 24 mm pour mon 7d. Merci infiniment et bonne fin de semaine .

    1. Merci Anne pour le conseil et globalement pour le temps que tu passes toi ,Xavier et toute l’équipe d’OP pour les apprentis photographe que nous sommes

  20. bonjour Anne ,
    j’ai peut être trouvé la question idiote !!! 🙂
    j’ai voulu faire une photo de couché de soleil avec une faible luminosité du coup j’ai utilisé un trépied (mon rebord de fenêtre !) Mais impossible de faire la MOP l’autofocus patiné, du coup bon élève que je suis! j’ai mis le mode manuel , hélas pour moi impossible dans le viseur de faire la mise au point (trop sombre) .
    existe t’il une astuce dans ce cas présent ? ou, suis-je l’heureux vainqueur de la question débile ?
    j’attend ta réponse impatiemment (mais soit indulgente je débute !! :-))
    séb

    1. Bonjour Séb,
      Malheureusement, il n’existe pas de solution miracle pour ce genre de problème. Lorsqu’il manque de contraste l’autofocus ne fonctionne pas bien, la seule chose à faire est d’effectuer la mise au point manuellement, ce que tu avais fait (tu vois, tu as bien agit).
      Si la scène est trop sombre et que tu n’arrives pas à faire ta MOP, utilise une lampe torche pour éclairer la scène, ou si tu es accompagné d’un ami, qu’il se place à l’endroit où tu veux faire ta mise au point éclairé par la lampe. Une fois ta mise au point effectuée, ton ami se retire de la scène. Voilà! 😉

  21. Bonjour et merci pour vos conseils sur vos tutos.
    J’ai une question me qui semble idiote, mais quand vous dite de faire la mise au point sur le premier tiers inférieur.
    vous le faite avant ou après avoir choisi votre composition ?
    Avec le collimateur central en mise au point et recadrage ?
    ou bien en déplacent un collimateur dans la zone de mise au point souhaité une fois le cadrage ok ?
    En vous remerciant bonne fêtes à toute l’équipe.

    1. Bonjour Stéphane,
      Il n’y pas de question idiote, je vais essayer d’être le plus claire possible.
      Je fais ma mise au point une fois ma composition établie, en déplaçant le collimateur. Une fois la MOP effectuée, je déverrouille la MOP automatique et la refait manuellement, si nécessaire.
      Joyeuses à vous aussi!

  22. Bonjour ici aussi…. je m’incruste sur tous les tutos d’Anne. Encore un bon article et même un bon rappel :):):)
    Juste pour revenir sur la règle du tiers, elle est efficace dans toutes les situations et pas seulement en paysage.
    MAP à environ 1 mètre pour une scène nette du début à la fin de la photo.
    Map à 3 – 5 mètres pour une scène incluant une léger flou sur le premier plan ou éventuellement, passer au travers de quelque chose (arbre, etc) ou bien entendu, la possibilité de coller l’appareil à l’élement pour passer outre. Quoiqu’il en soit, la règle du tiers est la plus simple et la plus efficace sur le terrain. Par contre, elle est à préconiser en utilisation avec l’oeilleton, en liveview, l’intérêt diminue vu qu’on visualise l’impact en temps réel de sa Map.
    Pour revenir à l’hyperfocale, qui est certes complexe à comprendre, pas tellement à mettre en oeuvre de nos jours avec les réglettes/applis…. elle n’a d’intérêt qu’avec des objectifs manuels ou possédant une fenêtre d’indexation.
    Je rebondis aussi sur un autre point. Une question posée sur la MAP/exposition.
    Comme disait Anne, le plus simple est d’utiliser ta mesure évaluative/matricielle.
    Quand tu fais une photo, tu ne fais pas toujours ta mesure sur ta map de toute façon. Tu utilises ta mémo d’expo, tu fais une map sur le point que tu veux.
    De la même manière que tu peux faire ta map à un endroit et recadrer si tu n’as pas de bouton de mémorisation.

  23. utiliser l’hyperfocale ce n’est plus si compliqué que cela une petite appli sur android dof calc vous pemret de calculer l’hyperfocale et d’avoir la netteté souhaitée … a suivre

    1. Sylvain, c’est pas si compliqué que cela : la formule est f²/(1000 x diaph x cercle de confusion). Il faut juste connaître le cercle de confusion. Sur mon D90 il est de 0.02, donc par exemple avec une 50mm à f5.6 :
      (50 x 50) / (1000 x 5.6 x 0.02) = 22.32 mètres ! A titre de comparaison DOFMaster donne 22.10 mètres.
      Sur DOF master tu trouveras le cercle de confusion de nombreux appareils photos. Après il ne te reste plus qu’à te faire un petit tableau avec tes principales focales. Et par sécurité, tu te mets un peu plus en arrière (par exemple 25 mètres si tu as 22 !).

  24. Merci, pour tous ces conseils qui tombent formidablement bien pour nos paysages d’ automne. Actuellement les arbres et les sous bois nous attirent irrésistiblement. Alors, on y va .
    Marie

  25. J’adore tous vos conseils, Anne. Je lis et je sélectionne les infos qui m’intéressent et je note tout ceci dans un petit répertoire alphabétique pour chaque situation de photo. (Les exifs me sont d’une grande utilité). Ainsi il n’est pas encombrant et j’ai toujours les infos avec moi 🙂

  26. Bonjour Anne
    Merci pour ce très bon et très éclairant article. Ton style de communication est très agréable et efficace avec les photos que tu y ajoutes.
    J’aurais pour toi une demande: te serait-il possible dans un prochain article de clarifier, de vulgariser les notions relatives à la mesure de la lumière (évaluation, moyenne à prépondérance centrale, sélective et spot) ainsi que la question des collimateurs. Dans quelles circonstances doit-on utiliser l’un ou l’autre … pour chacun des. 2 sujets. J’ ai lu et relu mon manuel mais je suis toujours aussi incertaine.
    Je te remercie à l’avance et je t’en courage à poursuivre ton superbe travail. Ton approche est super aidante.
    Merci, Marie

    1. Bonjour Marie,
      Merci pour ton appréciation, ravie que ça te plaise!
      Pour les tutos, je te renvoie à un article qui a déjà été rédigé sur OB concernant la mesure de la lumière. Le tuto est facile à comprendre et rejoins ma philosophie quant à la prise de vue.
      http://objectif-photographe.fr/photo-numerique-mesure-exposition/
      Pour ce qui est des collimateurs, je m’en sers principalement pour la mise au point. Mais je prends note de tes suggestions, je pourrai intégrer l’information dans un article futur.
      Merci pour ton intérêt.

  27. Bonjour Anne ! Excellent article que tu proposes sur ce site ! Néanmoins j’aurai quelques questions à te poser.
    Lorsque tu fais ta mise au point au tiers de l’image, tu places donc ton collimateur sur cette ligne ?
    Lorsque tu dis que tu déverrouille ton autofocus, cela veut-il dire que tu te mets sur la position M sur ton objectif ? Autofocus = mise au point n’est-ce pas ?
    Je finis par cette remarque : lorsque tu vérifies la netteté avec le Live View avec la loupe, bouges-tu l’appareil sur le trépied ? car parfois en zoomant la zone agrandie n’est pas démonstrative pour une bonne vérification donc souvent je change le cadrage avant de revenir à mon cadrage initial ! Que penses-tu de ces manœuvres que ne me satisfont que rarement?
    Bon, je retourne sur ton site pour lire ton dernier billet qui est aussi très intéressant 🙂
    Bonne journée à toi Anne !
    Gérard

    1. Bonjour Gérard, je reprends tes questions pour que ce soit plus facile à comprendre.
      Lorsque tu fais ta mise au point au tiers de l’image, tu places donc ton collimateur sur cette ligne ?
      Exact.
      Est-ce que tu mets sur la position M sur ton objectif ? Autofocus = mise au point n’est-ce pas ?
      Exact.
      Lorsque tu vérifies la netteté avec le Live View avec la loupe, bouges-tu l’appareil sur le trépied ?
      Non, je ne bouge pas l’appareil, je reste stationnaire. À mon avis, si tu bouges, il te sera plus difficile de vraiment voir la netteté, parce que le mouvement de l’appareil peut t’empêcher de bien distinguer la netteté de l’image. Quand je vérifie avec le liveview, je m’assure d’être immobile, si la netteté ne me satisfait pas, je vais apporter des modifications nécessaires. J’espère que cette réponse t’apportera un éclaircissement à tes questions.
      Bonne journée à toi aussi!
      Anne

    1. Bonjour Eléna,
      Une image hors foyer est une image dont la mise au point n’a pas été effectué correctement, elle sera donc floue. Le foyer (mise au point) étant hors de sa cible sera flou, d’où le terme « hors foyer ».

  28. Ce superbe article m’a rafraîchit la mémoire a propos de techniques que j’ai parfois déjà lu et même utiliser mais oublié aussi malheureusement…
    Merci j’ai dévoré les lignes et admiré les photos!
    Juste un mot concernant l’Hyperfocale, il existe si on le souhaite des applications pour les smartphones qui font le boulot facilement en entrant juste la focale, l’ouverture et la distance pour la MAP.
    Merci

  29. J’ai trouvé l’article tellement sympa que je l’ai transmis aux nouveaux membres du photo-club D’Anneyron (26) dont je fais partie. Chaque début de saison nous réservons une soirée « appareils photo » pour les nouveaux qui ne maitrisent pas les 3 paramètres Vitesse-Overture-ISO et tout ce qui en découle, dont la PdeC.
    Merci Anne pour cet excellent article et merci à Xavier Navarro pour le partage.

  30. Bjr,
    j’aime bien ces astuces. merci
    mais une question me tracasse: comment réussir une photo de paysage lorsqu’on est dans une voiture ou train ou avion, et qu’on ne peut pas s’arrêter,
    une règle (peut-être) stipule l’utilisation d’une faible iso pour des photos de paysage, or quand on est dans un moyen de transport en commun,on ne pourra pas s’arrêter à l’endroit rêvé, et avoir à la fois une faible iso| grande vitesse ( environ 1/200) et faible ouverture.
    comment faire??
    merci

    1. Bonjour Mtyfitras’art,
      Idéalement, on s’abstient ( 😉 ), mais si vraiment vous tenez à prendre une photo dans ces conditions « hors norme », alors vous sacrifiez la qualité de l’image au profit d’une photo souvenir. Vous aurez compris que dans de telles conditions, vous n’obtiendrez pas de bons clichés. Si toutefois, vous tenez absolument à prendre des photo, haussez les ISO au besoin, conservez une vitesse raisonnable (1/125 sec) et prenez votre photo. 😉

  31. Grand merci pour la référence concernant l’utilisation du tilt-shift.
    Comme je ne suis ni francophone, ni anglophone, il n’y aura pas d’avantage de problèmes pour comprendre.
    A bient^ot?
    Filip

  32. Bonjour tout le monde!
    Si vous ne voulez pas trimballer un trépied avec vous, offrez-vous donc une Olympus Om-d avec stabilisation 5 axes. Cela marche à merveille.
    Une question à Anne: j’ai un objectif Canon 24mm tilt-shift. Afin d’avoir tout net (disons au niveau du sol) en conservant une grande ouverture, comment procéder? Si vous sauriez nous éclaircir cela dans votre style supercompréhensible, ce serait extrèmement utile! Merci d’avance.
    Filip

    1. Bonjour Filip,
      Super cet Olympus, on voudrait tous se le procurer pour éviter de trimballer notre trépied, hein! 😉
      Concernant l’explication du maniement d’un tilt-shift (que je rêve d’avoir un jour !), je ne pourrai malheureusement pas vous être utile, car je ne connais pas cet objectif. Par contre, je connais un photographe Darwin Wiggett (un photographe Canadien) qui a écrit un excellent ebook sur le sujet, mais c’est en anglais -> http://www.oopoomoo.com/ebook/the-tilt-shift-lens/

  33. Bonjour et bravo pour cet article.
    Je voudrais me permettre une petite parenthèse qui concerne l’hyperfocale. Il existe de nombreuses applications pour connaitre la distance rapidement comme l’a indiqué Dorian un peu plus haut (ce qui évite d’apprendre par coeur les distances pour chaque optique que l’on possède par exemple, ou d’appliquer la formule qui prend du temps et donne mal aux neurones^^). Votre technique est parfaite ceci dit et bien plus rapide.
    Je permets une question si vous aviez la réponse car visiblement personne ne l’a jusqu’à présent de tous ceux que j’ai rencontré. Je possède un D7100 (sans passe-bas donc) et avec mon 35mm et un filtre nd, lorsque le filtre est fermé à fond (donc tout noir, c’est un variable), la photo ressort complètement ratée, soit avec un vignettage énorme sur les côtés, soit carrément des rayons de couleurs. Si je l’utilise avec mon bon vieux D3000 aucun souci, ou alors en ne le fermant pas en entier. J’ai testé avec différent réglage, cela ne change pas grand chose. Sauriez-vous le pourquoi ?
    En tout cas encore merci de faire partager vos pratiques avec tout le monde.

    1. Bonjour Nikki, ravie que cet article vous plaise!
      Ah, cette fameuse hyperfocale, un vrai mal aux neurones, comme vous le dites si bien! 😉 La méthode du 1/3 fonctionne bien, il faut juste s’en servir avec jugement, si le premier plan est à l’intérieur du 1 mètre, on modifie sa MAP. 😉
      Pour votre question, je suis navrée de vous annoncer que je ne connais pas la réponse. Avez-vous songé à consulter un représentant Nikon? Ou encore visiter une boutique spécialisée? Ils ont peut-être une réponse pour vous. Vous n’avez rien à perdre de vérifier de ce côté.
      Bonn chance!

  34. Merci pour les conseilles !
    Pour l’hyperfocal, si on est pas fort en match il existe des applications pour smartphone qui permette de calculer la profondeur de champ selon les réglages. C’est pratique pour le paysage mais aussi pour la macro, le portrait…

  35. J’aurais bien ajouté un conseil au moins aussi important que l’usage du trépied: celui de débrayer la stabilisation quand elle n’est pas nécessaire
    Merci pour cette page
    Cordialement
    Paul Z

    1. Bonjour Paul,
      Oui, je l’ai mentionné dans l’article. D’ailleurs, je le conseille fortement! Ce petit bémol m’est déjà arrivé, et voir ses photos toute floue est, comment dire, très désagréable. 😉

  36. Bjr Anne
    Je suis un peu perdu pour les mises au point quand tu utilises un trépied:
    je suppose que tu fais des MAP manuelles car le but du trépied est de ne plus « toucher » à l’appareil lors du déclenchement; or si l’autofocus est enclenché dés que tu recadres par exemple après une MAP sur le 1/3 de l’image tu perds tes données d’origine ..je m’explique:
    Si j’ai bien compris le fonctionnement de mon appareil ( Nikon) pour bloquer une MAP tu utilises soit le déclencheur à mi course ou le bouton de mémorisation or dés que tu lâches ces boutons tu perds tes données idem avec ta télécommande à distance quand tu enclenches tu entends que l’ autofocus travaille et donc pour moi je perds mes données de MAP initiales ce sont les questions que je me pose quand j’ utilise mon trépied
    Merci de me confirmer si mon raisonnement est correct( en espérant avoir été clair ) ou de m’expliquer le cas échéant
    Bien cordialement

    1. Bonjour Denis,
      Lorsque je fais la MAP, je déplace le collimateur dans le viseur jusqu’à ce qu’il soit au bon endroit, ou si cela ne convient pas, je le fais manuellement. Une fois la mise au point établie, je déverrouille (toujours) mon autofocus. Tu peux mettre ton objectif ou l’appareil sur M, ceci t’assure que la MAP reste au même endroit. Par contre, n’oublie pas de la réactiver après. 😉

      1. Bjr Anne
        merci beaucoup pour ta réponse rapide
        Ok pour tes explications cela me conforte dans mon raisonnement
        en attendant ta réponse j’ ai fait quelques tests avec ma télécommande Nikon et j’ ai constaté que lorsque je faisais ma MAP avec le déclencheur à mi course , que je recadrais et que je déclenchais avec la télécommande et contrairement à ce que je disais la MAP ne change pas : l’ autofocus ne travaille plus ?
        est ce le fait d’avoir sélectionné le déclenchement par télécommande?
        encore merci et bravo pour tes articles super intéressants
        Denis

        1. Rebonjour Denis,
          C’est une bonne question je ne saurais te le confirmer mais on dirait bien que oui. Je suis allée voir sur le site de Nikon -> http://bit.ly/1VDKdko Et on dirait bien qu’il faut faire la mise au point avant de se servir de la télécommande. Autrement dit, l’autofocus ne fonctionne plus une fois que le déclenchement a lieu par l’entremise de la télécommande.

  37. Bonjour,
    Bel article …bravo. Je connaissais les rudiments,mais c’est toujours intéressant de s’y replonger. Pour l’ hyperfocale je vous conseille d’aller voir le site de  » fotoloco « chez Blaise …il y consacre un sacré article et sur inscription il vous fourni même la réglette de calcul à imprimer …
    Bonne continuation .
    Yves B

    1. Ok, en paysage, il me faut penser à + que f8 ! mais c’est une telle habitude ! et j’aime les rendus doux, alors, je fais des f4 … j’essayerai f16 ! par contre, il me faudra modifier la vitesse ! et je suis souvent sans trépieds !

  38. coucou Anne !
    Heureuse de te trouver ici ! Tu as fait un superbe article avec tes beaux paysages canadiens !
    En argentique, on nous préconisait le f8 pour un meilleur rendu, du coup, j’ai du mal à le « dépasser » !
    Bon, pour la macro, que je fais habituellement, c’est les grosses ouvertures qui ont mes préférences, mais c’est un autre sujet !
    A bientôt
    Véronique

    1. Allo Véronique ! Contente de te voir par ici!
      Le f/8 est en général le passe partout quand tu n’as pas besoin de te soucier de la PDC. C »est également – à peu près – à cette ouverture que tu obtiens la meilleure qualité optique de ton objectif, mais pas nécessairement la meilleure profondeur de champ. Remarque si tu es satisfaite avec ce choix, continue ainsi.

  39. Bonsoir Anne, et merci pour ces bons conseils assortis de magnifiques clichés.
    Je rencontre souvent un problème de profondeur de champ et l’utilisation du bouton de contrôle sur mon D90 ne semble pas m’apporter grand chose car j’ai beaucoup de mal à distinguer dans mon viseur les zones nettes et les zones floues. Pour quelles raisons ??
    Merci de bien vouloir m’éclairer.

    1. Bonjour René, ravie que cet article te plaise!
      Lorsque tu cliques sur le bouton de contrôle, tu fermes les lamelles du diaphragme (selon l’ouverture choisie), ceci active la profondeur de champ et te permet de la voir. C’est pour cette raison que l’image t’apparaît plus sombre. Si cette méthode ne te convient pas, tu pourrais te servir du Live View (visé par l’écran) et te servir de la loupe + afin de vérifier si la PDC est adéquate.

  40. Merci beaucoup Anne pour ces conseils (et pour les superbes photos).
    J’ai déjà lu 2 ou 3 trucs sur l’hyperfocale, ça m’a effectivement donné un gros mal de tête. L’astuce de la map au 1/3 me semble beaucoup mois prise de tête. Je suppose qu’il faut un peu de pratique avec son matériel et la focale utilisée…
    Encore merci pour tout.

    1. Bonjour Frederic,
      Merci pour tes bons mots!
      Tu as bien raison, l’hyperfocale est un peu casse-tête! Pour la mise en pratique, retiens que si ton premier plan est à environ 1 mètre de ton appareil photo, la formule du 1/3 fonctionnera à merveille. C’est lorsque tu te rapproches de ton premier plan que là ça se corse. À ce moment-là, tu fais la mise au point quelques centimètres plus loin que ton premier plan. C’est sans doute de l’hyperfocale, mais je trouve ça plus intuitif et aussi efficace. J’espère que mes explications sont suffisamment claires.

    1. Bonjour Vincent,
      C’est une fonction qui te permet de visionner ta photo sur l’écran LCD de ton appareil photo (visé par l’écran). Mais ce n’est pas disponible sur tous les modèles d’appareil photo. Peut-être ne l’as-tu pas sur le tien…

  41. Merci pour le cours, et l’idée de faire la mise au points à 1/3 de l’image, je possède un Nikon D800 et comme grand angle un 14 mm f2.8
    Bien à toi

  42. Merci pour ce cours super instructif sur le paysage .
    Je voudrai changé de pied (trop fragile ) .que me conseillez-vous ?
    J’ai un Nikon D7100 avec 18-200 + 150-500 , et ici souffle fort la tramontane .
    Cordialement

  43. bonjour Anne
    merci pour tout ces conseils surtout 2 choses: la mise au point sur le 1/3 et pour mieux mémoriser les différentes ouvertures
    lo

  44. Sophie de Serdieu

    Merci pour vos conseils..C’est par les cours de Xavier que je peux utiliser mon Canon 5D Makro 3.
    Mes cours particuliers ne m ‘avaient pas fait faire de progrès .
    Et avec vous un pas de plus pour photos de paysage.Je voyage beaucoup..je veux être à l’aise lors de mon
    prochain circuit en Arunachal Pradesh,Assam et Nagaland..Nord-Est de l’Inde.
    Je voudrais m’améliorer pour portraits des tribus
    PS 77 ans!!!

    1. Bonjour Sophie,
      Vous êtes à la bonne place! Nous allons écrire de bons articles qui vous feront progresser. Et si vous jumelez le tout avec de la pratique, vous en tirerez une très grande satisfaction.
      PS : Wow! Je suis admirative!

  45. Bonjour Anne
    Epatant cette vidéo et merci.
    Moi j’ai toujours un problème sur mes réglages de compensation, je n’ai pas encore assez pratiqué faut croire.Aussi Vous dites que vous faites la mise au point pour HDR sur la partie clair puis la parie la + sombre, oui là il faut avoir son trépied, mais on bouge de zone et de se fait on est plus sur la zone de notre point d’intérêt (le carré du curseur) ?. Bon mes photos ne son malgré tout pas désastreuse puisqu’avec Lightroom le plupart du temps j’arrive a retrouver assez de matière pour retrouver sur les parties clairs, mais comme vous le savez je me retrouve avec des difficultés sur les parties sombres qui se dégrainent.

    1. Bonjour Jeannine,
      Le curseur ne sert qu’à la mise au point. Si vous êtes en mode de mesure matriciel (Canon) ou multizone (Nikon) vous n’avez pas à vous soucier où mettre le curseur pour la lecture d’exposition. Par contre, si vous êtes en mesure spot, là c’est une autre histoire, mais ce n’est pas le cas dans l’article présenté ici.
      Si vous avez des difficultés à obtenir une image où les zones d’ombres sont trop sombres par rapport à vos zones de hautes lumières, c’est que la plage dynamique de la scène est trop élevée. C’est souvent le cas lorsque le soleil illumine le ciel et que la scène au sol est à l’ombre. Il n’y a pas de recette miracle, malheureusement, le numérique à ce vilain défaut. Toutefois, vous pourriez grandement améliorer vos images à vous servant de filtres dégradés pour atténuer la luminosité du ciel. Je vais écrire un article sur le sujet dans un avenir pas trop éloigné. 😉

  46. Bonjour,
    Je débute en photographie et possède un Nikon D3200 avec l’objectif du ki (18-55 VrII).
    J’ai tout essayé, et malgré ces tentatives, mes photos sont de piètres qualités !!
    Une personne avertie me recommande l’utilisation d’un 35mm 1.8.
    Est-ce une bonne solution ? ou bien le capteur de mon boitier (24Mpixels) est-il en cause ?
    Merci de votre aide
    Bien cordialement
    Franck

    1. Bonjour Franck,
      Les objectifs en kit ont une qualité bas de gamme. Leur mission première est leur moindre coût. 😉 Ce n’est pas dû au nombre de pixel de votre capteur.
      L’acquisition d’un objectif de qualité pour améliorer le rendu de vos photos est une excellente idée. À savoir si un 35 mm est un bon choix pour vous, ça dépend du type de photo que vous aimez faire. Est-ce du paysage? Si oui, dans ce cas, un 35mm sera un peu limite. Vous seriez mieux avec un 20mm ou encore un zoom grand-angle pour plus de flexibilité.

  47. Bonjour Anne,
    Très bel article et plein de bonnes astuces. Je suis admiratif de tes photos car outre la netteté exceptionnelle, le cadrage et la composition me laissent toujours rêveur.
    Il me tarde, avec l’arrivée de l’automne, de suivre et mettre en pratique vos précieux conseils

  48. Bonjour Anne ,
    pour ma part je posséde un D7100 et je viens d’acheter le 16-80 f2.8 ,mais le résultat n’est pas a la hauteur de sa réputation ,je ne vois pas la différence entre des photos a F4 ou F16 pour la profondeur de champs ?
    merci de vos futurs conseils si possible ,bonne journée .

    1. Bonjour Daussy,
      Oh! Il y a sûrement un problème, normalement, vous devriez voir une différence. Avez-vous agrandit votre image à 100%, pour vraiment distinguer les détails de votre image? Avez-vous une bonne vitesse?
      Suivez quelques-uns des conseils mentionnés dans l’article, faites des essaies. Visionnez vos images agrandit à 100%. Et si, vraiment, vous ne constatez pas d’amélioration, rapportez-le là où vous l’avez acheté et faites-le vérifier.

  49. Bonjour Anne, et Xavier
    8 conseils precieux a garder et noter sur un carnet qui est toujours dans mon sac photo
    Je vais essayez vos conseil du miroir levé –>Pour le miroir levé j’utilise le Mup de mon boitier avec une télécommande a distance gérant également AF le Top je pense
    Pour les paysages je suis souvent avec un objectif a focal fixe un Nikon 24mm F/1.4 AF-S G ED, le tout sur un boitier unique le D4s, avec un trépied ou Monopode super
    Le materiel ne fait pas tout, autodidacte depuis 40 ans, et mes 62 Printemps, vos conseil m’apporte a chaque fois une remise en question sur la manipulation de nos matériels, et de leurs nouvelles technologie, sans oublier les formations de Xavier qui sont également aux Top « celle comprendre et maitriser son reflex a conseiller »
    L’ideal est vraiment sur le terrain avec la Pratique et la Pratique, l’avantage d’un APN « appareil photo numérique » ont visualise de suite la photo, et ont recommence éventuellement
    Merci pour ce partage et vivement les autres

    1. Bonjour Daniel,
      J’aime bien les objectifs fixe, moi aussi. Le piqué est souvent supérieur et leur légèreté, imbattable.
      Je suis ravie que ces conseils vous apportent un vent de fraîcheur, il y a toujours de nouveaux trucs à apprendre. Et si je peux vous faciliter la prise de vue ou vous aider à peaufiner une technique quelconque, vous m’en voyez ravie!

  50. Hé bien très bien tout c’est explications! Sur la photo de paysage.
    Je fais de la photo depuis plusieurs années mais il y a toujours des fautes.
    Merci pour tout les conseils.
    Laurent

  51. Bonjour Anne
    Merci pour cet article vraiment simple et efficace .Une question que j’aimerais te poser , et qui concerne les différences de luminosité dans la même photo (par exemple la 8° photo de l’article) Quel est le meilleur règlage pour que toute la photo soit visible , y compris et surtout les zones sombres
    Merci

    1. Bonjour Anselme,
      Si je comprends bien ta question, tu désires savoir comment obtenir une photo où le ciel et le sol seront également bien exposés? Un truc simple est d’utiliser un filtre dégradé, qui viendra réduire la luminosité du ciel est rendra la scène (dans son ensemble) plus égale. La marque Cokin offre des produits abordables pour ceux et celles qui veulent débuter dans cette voie. -> http://www.cokin.co.uk/pages/cokinP.htm
      J’écrirai éventuellement un article sur le sujet.

  52. Bonjour Anne.
    Merci pour ce post fort utile.
    Pouvez-vous préciser lorsque vous écrivez « tous les éléments sont au foyer » ? Je ne connais pas ce terme.
    Merci

  53. Bonjour Anne,
    J’adore ce post. Hier par un temps superbe et les couleurs automnales m’invitaient à photographier de jolis décors, j’aurais dû lire ton post avant de partir pour un meilleur rendu.J’aimerais partager ces photos et lire les critiques, mais où? Merci

    1. Bonjour Josiane,
      Ça vous donnera une bonne excuse pour repartir faire de la photo. 😉
      Pour les critiques, il faudrait faire des recherches pour trouver des forums où ils offrent des critiques. Je n’en connais pas, je ne peux pas vous conseiller sur ce point.

  54. Bonjour Anne,
    Merci pour cet article très intéressant ! Vos photos sont de vrais bijoux !
    Je me permets de vous demander quels objectifs utilisez-vous et lequel préférez vous en fonction des situations ?
    Bravo en tout cas pour ce partage !

    1. Bonjour Nejma,
      Merci pour votre appréciation!
      J’ai un faible pour mon 20mm f2.8 qui est léger et me permet de prendre de beaux paysages.
      Mon Sigma 105 mm macro pour capture de belles fleurs et mon zoom Tamron 24-70mm qui est versatile.

  55. Trés utiles ces conseils mais j’apporte une précision : dans le cas ou malgré un grand soin apporté à sa mise au point certaines de vos photos ne sont pas satisfaisantes, il est peut etre nécessaire de faire vérifier le front ou back focus de votre objectif. (décalage de la zone de mise au point)

  56. Concernant le trépied, si il est léger, pour donné plus de stabilité, suspendez entre les pattes du trépied un poids comme votre sac de photo et s’il est encore trop léger, mettez un poids à l’intérieur comme une roche.
    Attention a ce que le sac ne touche pas au sol, sinon ça ne sert à rien.
    Excellente chronique Anne.

  57. Bonsoir et merci pour vos précieux conseils ! je me permet de vous posé une question concernant justement les photos de paysages avec un obj grd angle, je suis équipé d’un nikon d7100 lequel me conseillerais vous ?
    par avance merci et bon week end !
    Damian.

    1. Bonsoir Damian,
      C’est une très bonne question, et cela dépend de plusieurs facteurs ; budget, style de photo, préférez-vous un zoom ou un objectif fixe. Je vais vous proposer ce que j’ai utilisé pour débuter et qui a parfaitement répondu à mes besoins.
      Un objectif fixe de 20mm f/2.8 -> http://amzn.to/1KQWLSz
      Si vous préférez un zoom, le Tokina 11-16mm f/2.8 est intéressant -> http://amzn.to/1LYoQJL
      Ou encore le Tamron 17-50 f/2.8 -> http://amzn.to/1L20LN3
      Voilà quelques idées pour vous aider dans votre choix.

  58. Bonjour Anne , belles et bonnes explications , simples à comprendre !
    J’ai sans le vouloir testé cet été en Bretagne le 1/3 , mes photos sont pratiquement nettes , mis à part que parfois j’aurais pu augmenter la f et les isos . Avec Lightroom j’ai pu modifier un peu .
    Merci encore de tes explications ?
    A très bientôt .

    1. Bonjour Locadine,
      C’est une recette qui fonctionne très bien en général, il suffit de s’assurer que les éléments au premier se situent à environ 1 mètre et, combinés à une petite ouverture (f/16), ça donne de bons résultats.
      Si tu as la possibilité d’afficher le Live View (visé par l’écran), tu peux vérifier sur place si tous les éléments sont au foyer en te servant de la loupe pour agrandir l’image. Quand je ne suis pas certaine, je procède ainsi, et ça marche à tout coup! 😉

    1. Pascale, ce n’est pas grave. J’ai ajouté cette fonction pour offrir toutes les possibilités.Mais si tu appliques les autres conseils (un ou plusieurs combinés), tu seras en mesure d’obtenir des photos avec une netteté amplement suffisante.

      1. Merci beaucoup de votre réponse! J’apprécie beaucoup!
        Je veux pas me lancer des fleurs mais j’applique toute ses règles face de gêner! J’adore faire du paysage surtout des longue pose et de voir l’eau se figer et le ciel en mouvement. Bon lundi

  59. Bonjour Anne, Quand je suis en autofocus automatique et en mode de mesure multizone, plusieurs collimateurs allument en même temps.Si tu dis de choisir notre collimateur manuellement, est-ce que plusieurs allument aussi, si oui le quel choisir?
    Merci pour tes conseils.

    1. Bonjour Yves,
      Tu dois choisir le mode sélectif, j’ignore quel appareil tu possèdes, mais le plus simple est de consulter ton manuel pour savoir comment faire ta mise au point à un seul endroit. À ce moment là, un seul collimateur s’allume à la fois, t’indiquant où la mise au point s’effectue. Et tu le déplaces à l’aide de la mollette ou du joystick.

  60. Bonjour, L’hyperfocale fonctionne pour des longueur focale inférieure à 50mm.
    Il existe des abaques Nikon, Canon, Sony, Olympus, et full frame, pour éviter les calculs, mais faut pas oublier de les emmener avec soit

  61. Bonjour,
    Bel article intéressant qui synthétise pas mal de choses , je reviens un instant sur le point 6 (Le 1/3) qui grosso modo permet de faire de l’hyperfocale sans en faire en fait , tu dis que tu fait a cette occasion ta MAP sur cette zone , mais sur cette zone tu n’a pas forcement ta zone de lumière qui te permettra d’être exposé correctement (le classique 18 %), et quid si tu utilises un GND; comment contournes tu le problème pour ces conditions ?
    En te remerciant…

    1. Bonjour Philippe,
      Pour la mesure d’exposition, j’utilise la lecture multizone (matricielle chez Nikon), je vérifie mon histogramme et je compense mon exposition selon les besoins. J’utilise à l’occasion des filtres dégradés, mais pour cette image, j’ai effectué deux expositions, une pour le ciel et l’autre pour le sol que j’ai par la suite combinés manuellement dans Photoshop. Je ferais éventuellement un article sur cette méthode complexe, pour satisfaire les photographes qui souhaitent aller plus loin.
      Merci pour ton intérêt. 🙂

    1. Tout à fait! On a tendance à vouloir laisser le trépied à la maison, mais c’est une très mauvaise habitude. Par ailleurs, plus on s’en sert plus on devient habitué à le manipuler. Ravie que l’article vous plaise. Merci Ramond!

  62. Bonsoir Anne,
    Merci pour tes précieux conseils.
    Tu as écrit: « Cette recette fonctionne bien lorsque vous utilisez un grand-angle … » Peux-tu préciser le focale ?
    Cordialement.
    NB: Pour l’hyperfocale, Il existe des applis gratuites pour tablette / smartphone. Il suffit de quelques secondes pour avoir la distance hyperfocale. 😉

    1. Bonsoir Minh-Quang,
      Un grand-angle entre 11 et 20mm donnerait de bons résultats. Pour ma part, j’utilise un 20mm et j’obtiens toujours une bonne zone de netteté en appliquant le principe de la mise au point au 1/3 de l’image, que ce soit en position horizontale ou en verticale.
      Merci pour le tuyau sur les applis gratuites, c’est sympa. Mais, honnêtement, je n’y vois pas d’avantage, étant donné que ma méthode m’a toujours donné de bons résultats. Chacun y va selon ce qui lui convient.

      1. Merci Anne pour ta réponse.
        Avant que j’utilise l’hyperfocale, j’ai vu la technique « 1/3 » dans un revue et j’ai testé sur un 24mm de façon empirique. ça n’a pas trop fonctionné. En effet on m’a pas donné autant de précision que toi. Je vais mettre en pratique dès que l’occasion se présente. Cela m’évite d’avoir tj avec moi la « fameuse calculette ».
        Encore merci.

  63. Merci pour ces conseils Anne. Je mettais posé cette question récemment et je compte bien mettre tout ça en pratique rapidement. J’ai fait l’achat d’un trépied et il me tarde de l’essayer.

  64. Encore un bon article 🙂 Pour la mise au point, personnellement j’utilise une propriété de l’hyperfocale qui dit qu’en faisant la mise au point à l’infini on est nette de la distance hyperfocale jusqu’à l’infini. L’avantage de cette méthode est qu’elle est très simple à mettre en oeuvre sur le terrain (suffit de faire la map très loin au grand angle) et garantie des images nettes sans devoir s’embêter à calculer la valeure hyperfocale.
    A bientôt.

    1. Bonjour Alexis,
      Bon astuce! L’essentiel à mon avis est de trouver la méthode qui nous convient. Si pour toi ça fonctionne, c’est parfait. Merci du partage, ça pourra servir à d’autres.

  65. Coucou Anne! Ca tombe bien que tu expliques ce sujet car justement je me renseignais sur cela aujourd’hui!je lisais ce site http://www.digitalcameraworld.com/2013/05/15/10-reasons-why-your-photos-arent-sharp-and-how-to-fix-them/2/
    Je me demandais: finalement a quelle fréquence utilises – tu le trépied? tu dis que tu t’en sers quand il y a peu de lumière mais arrive t il finalement que tu en aies besoin plus souvent dans la journée? Je me pose la question par rappport à mon proche voyage au Québec, je n’ai pas trop l’habitude d’utiliser le trépied mais j’ai peur de ramener que des images floues … A très vite!!

    1. Bonjour Marie!
      Je me sers de mon trépied très souvent, mais principalement tôt en matinée et en fin de journée. En voyage, je vais l’apporter, mais pour des sessions photo particulières, où je vais me rendre à certains endroits aux heures dorées.
      Le reste du temps, je vais travailler à main levée, en haussant les ISO au besoin (pour obtenir une bonne vitesse) et sacrifiant la profondeur de champ (à l’occasion), en choisissant des ouvertures genre f/8 ou f/11.
      Si tu prévois faire des photos en plein jour, tu seras correct. Si tu as un trépied léger, ça serait une bonne idée de l’apporter, au cas où.
      Bonne photo! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

Comment choisir son éclairage ? Comment utiliser la lumière pour mettre en valeur son sujet ?

LE GUIDE DE POCHE

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

LIVE GRATUIT À VENIR