Photographe, inscription en tant qu'auto-entrepreneur : mode d'emploi

J’ai lancé un projet : aider un amateur à devenir un photographe pro. Gregory, alias Reego nous raconte la création de son statut d’auto-entrepreneur.

Pour tous ceux qui veulent se lancer dans une carrière de photographe pro, une des étapes essentielles est d’adopter un statut qui permet d’exercer. Pour ceux qui, comme moi, ont une aversion maladive envers tout ce qui est paperasse, feu le président Sarkozy a créé le statut d’auto-entrepreneur. Ce dernier permet de commencer son activité, en minimisant les démarches et les coûts. Au risque d’en offusquer certains (et tant pis), je trouve que c’est un excellent moyen de commencer. Ce statut, bien que limité (nous y reviendront dans un prochain article 🙂 ) permet de se lancer en minimisant les risques.

Reego, est auto-entrepreneur depuis quelques semaines. Il nous raconte, très concrètement, les démarches pour s’inscrire. J’espère que ça aidera ceux qui veulent sauter le pas. Mais je laisse de suite la parole à Gregory

DÉMARCHE ADMINISTRATIVE SIMPLIFIÉE 

Bonjour

Dans cet article, je vais vous parler de mon inscription en tant qu’auto entrepreneur à la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). Attention, je ne parlerai que des démarches à suivre concernant ce statut et celui de photographe de mariage, et d’aucun autre.

Tout d’abord, j’ai participé à une réunion gratuite sur le sujet à la CMA là où la même réunion est payante à la CCI. Renseignez-vous auprès de la CMA près de chez vous, ils doivent organiser ce genre de réunion une fois par semaine.
Il faut aussi savoir où s’inscrire. CMA ou CCI ? Dans mon cas particulier, j’ai voulu m’inscrire en tant que photographe de mariage ce qui est considéré comme de l’artisanat et dépend donc de la CMA.

Les démarches pour s’inscrire sont vraiment simplifiées et peuvent même être effectuées sur Internet. N’étant pas de nature à foncer tête baissée et préférant savoir où je mettais les pieds, je me suis déplacé jusque dans leurs locaux pour être sûr de faire correctement les choses.

La fiche d’inscription est simple à remplir. Il vous suffit d’y renseigner vos informations personnelles etc…et de choisir le statut qui vous intéresse. Vous devez opter pour le régime micro-social simplifié et ensuite choisir la fréquence de déclaration des revenus : mensuelle ou trimestrielle. Là, c’est à vous de voir. Pour faire simple, si vous êtes bordélique, optez pour « mensuelle » mais si vous pensez pouvoir gérer vos comptes tous les 3 mois, alors optez pour « trimestrielle ».

Vous devrez aussi indiquer le type d’activité que vous souhaitez exercer. Toujours dans mon cas, j’ai indiqué « photographie de mariage », ce qui relève en grande majorité d’une activité de « service » et non « commerciale ».

Etant à votre compte, vous ne dépendez plus de la CPAM mais d’un autre organisme que vous devrez choisir au moment de votre inscription. Une liste est fournie avec les papiers d’inscription.

Vous pouvez aussi bénéficier de l’ACCRE (Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise) qui consiste en un allègement des charges sociales (limitée dans le temps). Tout le monde ne peut en bénéficier donc renseignez-vous si vous pouvez y avoir droit (cliquez ici pour plus d’infos).

Si vous habitez chez vos parents, vous devrez remplir une attestation de droit de jouissance privatif à remplir par l’un d’eux, accompagnée d’une quittance de loyer ou facture EDF de moins de 3 mois. Même quittance ou facture si vous êtes locataire mais pas d’attestation à remplir. (Je ne sais pas pour les propriétaires).

Si vous êtes marié ou pacsé, votre conjoint devra remplir une attestation comme quoi il ou elle est au courant de ce que vous faites et est d’accord sur les termes de la création d’entreprise. (Formulaire fourni avec tous les papiers).

Faites une photocopie de votre carte d’identité et apportez le tout au bureau de la CMA.
Un employé vérifiera que vous avez tous les documents nécessaires et vous inscrira officiellement. Lisez bien le récépissé avant de signer ! Dans mon cas, ils avaient oublié de mettre ma femme et mon fils sous mon régime social…

Quelques jours plus tard, vous recevrez un papier avec votre numéro SIRET et SIREN et voilà ! Vous êtes chef d’entreprise ^^

ATTENTION !!!

Vous recevrez des courriers vous demandant de payer telle ou telle somme pour être inscrit. J’ai reçu un courrier du Repertoire National des Entreprises (RNE) me demandant 192€ pour « valider la transcription de mes immatriculations au RNE »…Ca m’avait paru plutôt bien officiel comme courrier, et j’ai été pris d’un doute.

Lors de mon inscription, j’avais bien demandé s’il fallait payer quelque chose pour être auto-entrepreneur et l’on m’avait répondu que non.

Je téléphone donc à la CMA pour comprendre de quoi il retournait et on m’a fait savoir que ce genre de pratique (de la part de la RNE ou encore du Registre des Créations qui m’a demandé 215,28€) étaient à la limite de la légalité et qu‘il n’est pas nécessaire de les payer pour être officiellement inscrit. Ils profitent du système et de leurs courriers bien rédigés qui, de prime abord pour celui qui vient tout juste de s’inscrire et n’y connait pas grand chose, paraissent impressionnants.

En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne payez que ce que vous déclarez ! En cas de doute sur la réclamation d’une somme d’argent, téléphonez à la CMA pour plus d’informations.

J’espère que cet article vous aura un peu plus familiarisé avec les démarches sur la création d’entreprise en tant qu’auto-entrepreneur.

Pour aller plus loin !

Pour ceux qui veulent vraiment s’engager dans cette voie, les éditions Eyrolles ont publié un livre très bien fait ( je l’ai acheté 🙂 ) sur le statut d’auto-entrepreneur : Le guide pratique de l’auto-entrepreneur

Ce bouquin regorge d’informations pratiques. Un bon point de départ pour tout savoir sur ce statut qui a ses avantages, mais aussi des inconvénients.

Derniers articles pour entreprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

165 réflexions sur “Photographe, inscription en tant qu'auto-entrepreneur : mode d'emploi”

  1. Bonjour à tous, voilà je voudrais me déclarer en tant que photographe dit de service (shooting, mariage, naissance,…) mais seulement en activité secondaire afin de garder ma principale activité et un revenu sur si cela ne marche pas pour moi. J’ai voulu me renseigner à la chambre des métiers et la seule réponse que j’ai pu obtenir c’est: « il faut faire la formation de présentation puis la formation de 4 jours obligatoires de 230 euros ».
    Je voulais demander si la formation pouvait être prise en charge et elle m’a juste dit qu’il fallait que je me renseigne à pôle emplois puis à raccroché.
    Mes questions sont donc: est ce que cette formation de 230 euros est bien pour les photographes de services et pas seulement pour les artisans?
    Est ce qu’il y a réellement possibilité de faire prendre en charge les frais de la formation sachant que je travail à temps plein? (j’ai du mal à trouver ces informations.

    1. Bonjour Alexis
      Quand vous créez votre statut vous pouvez déclarer votre activité en tant qu’activité secondaire.
      Concernant le stage il concerne tout le monde mais pour les salariés suivant votre activité et diplôme que vous avez eu vous pouvez demander une dispense.
      Pour cela il suffit de prendre rdv à votre CMA et vous aurez un entretien. Le but étant de montrer que vous saurez gérer votre comptabilité, vos déclarations etc et que donc vous n’aurez pas besoin de ce stage. Notez tout de même qu’il est obligatoire de vous inscrire à la CMA.

  2. Bonjour, petite question, je fais principalement de la photo sur circuit automobile et certain n’autorise que les professionnels à accéder à la piste. Je vais aussi faire quelques mariage. Je me dit que la meilleur solution est d’etre déclaré en tant qu’auto entrepreneur, votre avis?

  3. Bonjour,
    Pour être photographe de mariage (1 mariage éventuellement prévu en avril, mais pour l’instant aucune autre commande sur l’année), le statut d’auto-entrepreneur est-il le seul possible ?! Pour moi c’est une reconversion, j’exerçais une autre profession jusqu’alors…

  4. Bonjour je souhaite faire une auto entreprise pour faire de la photo de mariage mais en même temps j’aimerais faire de la photo d’événement sportif donc est t’il possible de faire les deux sur le même statut ?

  5. Bonjour, malgré tout ce que je lis sur le sujet, je n’arrive pas bien à comprendre !! Je suis enseignante ( donc fonctionnaire ) à temps partiel et j’aimerais officialiser mon activité de photographe (shootings avec mon matériel studio, mariages,naissance..). Pour le moment j’en fais essentiellement parmi mon entourage, puisque je ne peux pas me faire trop de pub ! J’ai cru comprendre que je devais demander l’autorisation à mon administration et que je n’aurais droit qu’à 2 ou 3 ans d’activité avant qu’on ne me demande de choisir entre l’enseignement ou la photo. Je ne tiens pas à choisir car la photo est plus une passion pour moi qu’une activité pour gagner ma vie ! En bref, je ne sais pas dans quelle case je dois faire rentrer cette activité, pour être dans les clous et pouvoir la développer un peu plus. Si il y a d’autres fonctionnaires ici pour éclairer ma lanterne ! Merci !!

    1. Bonjour,
      Vous pouvez cumuler vos 2 activités sans limite de temps, au préalable avec un accord écrit de votre entreprise par lequel elle ne s’oppose pas à cette activité. C’est juste une histoire de concurrence, dans votre cas il n’y a pas d’impact. Vous devrez, par contre, ne pas dépasser en CA votre revenu annuel, et vous garderez la couverture sociale de votre employeur.
      En espérant avoir répondu à vos questions.
      Bonne journé.

  6. Bonjour, j’ai deux questions qui ne trouve pas de réponses concrètes pour l’instant, j’aimerais savoir si je peux jumeler deux auto-entreprises.
    A savoir que je suis agent commerciale immobilier indépendant et j’aimerais doucement bifurquer vers la photographie, mais pour commencer, me spécialiser dans ce que je vois au quotidien et donc commencer par des photos immobilières? si oui, puisque mes photos vont être pour des professionnels et des particuliers et apparaitre sur des magasines, internet, donc public, dois je plutôt m’inscrire auteur? ou puis je jumeler le statut d’auto entrepreneur ?
    merci
    Sachant que je vais par la suite essayer de varier les domaines (évenements..public ou privé etc) je suis un peu perdu.

  7. j’ai eu une reponse qu en terme d’inscription en tant qu’auto-entrepreneur vous n’êtes pas rattaché à une Chambre ou à une autre (CMA ou CCI), aucune obligation de rattachement

  8. bonjour et merci pour cette mine d’infos
    je suis consultant audiovisuel autoentrepreneur, declaré a l’urssaf, mais je souhaite rajouter a mon activité photographe de mariage donc photographe videaste artisan j’ai bien compris mais ou et comment faire cette modification ou plutot rajouter , car apparemment c’est a la CMA? peut on le faire en ligne sur le site lautoentrepreneur? comment ? merci bcp par avance
    jm

  9. Bonjour,
    Bénéficiant d’une formation Créa Jeunes afin de devenir auto-entrepreneur, merci pour ces conseils ! Avec cette formation nous seront accompagnés sur le plan théorique mais il est vrai qu’au niveau des démarches c’est toujours bien d’avoir des témoignages.
    En vous remerciant et vous souhaitant une bonne continuation!

  10. Bonjour Nicolas,
    Tu dois te rendre sur ce site : https://www.lautoentrepreneur.fr
    Il te propose en effet de faire ta déclaration sur guichet-entreprises ou sur leur site : https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Bienvenue
    C’est ici que je l’ai faite.
    Mais avant de faire quoi que ce soit, je te recommande vivement d’aller à la réunion d’info pour les futurs auto-entrepreneurs (gratuite) de la Chambre des métiers de ton département. Tu pourras y poser toutes tes questions.
    A bientôt,
    Sébastien

  11. Bonjour Xavier.
    Tout d’abord merci pour cet article.
    Je vous écris parce que je suis totalement perdu lorsque je compare ce qui y figure et ce devant quoi je suis, moi, lorsque je suis sur le site Guichet-Entreprises, pour m’immatriculer.
    Je souhaite me déclarer en photographe principalement pour faire des photos d’entreprises, de mariages.
    J’ai donc cru comprendre que j’étais considéré comme artisan photographe.
    Je lis ici également que cette activité relève davantage du « service » que de l’artisanat.
    Ma première question:
    – Suis-je sur le bon site pour créer mon auto-entreprise? (vous parlez de la CMA, d’autres m’ont parlé du site Autoentrepreneur)
    Et ma deuxième question, partant du principe que je suis sur le bon site, donc:
    Sur le site Guichet-Entreprises, après avoir créé mon compte, je ne trouve pas de « Domaine d’activité » correspondant à mon activité. Ni, de près ou de loin quelque chose qui soit en rapport avec la photo (je suis obligé d’indiquer « Je n’ai pas été en mesure de trouver mon domaine d’activité » sous quoi on m’a demandé de décrire librement), ni même l’endroit où l’on doit indiquer qu’il s’agit d’un service plus que (comme vous le précisez dans votre article) d’une activité artisanale.
    J’ai en tout et pour tout, après avoir rempli (librement!) l’intitulé de mon domaine d’activité, le choix entre « artisanal, commercial, fluvial, libéral ».
    Est-ce une erreur de bout en bout de ma part qui m’a conduit à n’avoir aucun repère que vous décrivez dans votre article ou bien y a-t-il des choses qui m’ont échappé?
    Merci.

  12. Bonjour Xavier, Sébastien,
    J’ai une question a vous poser. J’ai suivi le workshop photographe de mariage sur empara (ce fut excellent, merci bcp !).En me renseignant sur le status AE « photographes illustrateurs », il apparait qu’avec ce status les photos prises ne nous appartiennent pas mais appartiennent au client (https://www.auto-entrepreneur.fr/actualite/comment-devenir-auto-entrepreneur-photographe-24681/). Pourquoi spécifier dans un contrat un article « Droit à l’image et propriété intellectuelle » ? Ceci est un peu confus pour l’instant. Pouvez-vous m’aider ?

  13. Bonjour Xavier, Sébastien et autres AE photographes !
    Je n’ai rien vu dans les divers échanges sur la prise d’une assurance (type responsabilité civile professionnelle) pour exercer son activité. Certes à priori ce n’est pas obligatoire pour être AE (sauf dans le bâtiment) mais ce serait une précaution à envisager à mon sens… Qu’en pensez-vous ?
    PS: Merci pour vos infos et vidéos !
    Loïc.

  14. Bonjour,
    Je vous confirme que dans votre post initial il y a bien une erreur.
    Les SPI (stage de préparation à l’installation) est de 250e à la CMA, alors que la Réunion d’information de la CCI dure une demie journée, un vendredi sur 2 et est gratuite.
    C’est bien ce que l’on fait dans le cadre de notre activité qui détermine le centre de formalités dont on dépend (CCI / CMA / URSSAF)
    Peut être qu’au moment de votre post l’inverse était vrai. Aujourd’hui ce n’est pas le cas.
    Bonne journée,

    1. Bonjour,
      Ca y est j’ai enfin décidé de me lancer dans l’aventure.
      Mais je bloque sur quelques questions.
      Est ce que vous savez si la réunion d’information dispensée par la CCI, est valable pour remplacer le SPI?
      Je suis entrain de me déclarer sur le portail: guichet-entreprise.fr, et il demande en pièce jointe le certificat de SPI, qui est payant (formation de 4 à 5 jours). Or c’est la première fois que je vois ce document qui est demandé. Alors qu’il me semblait que c’était gratuit de ce déclarer en auto-entrepreneur?
      Je vous remercie pour votre aide.
      Bonne journée
      PS: Merci à l’équipe pour tous ces articles!!! ici ou sur EMPARA!!!

  15. bonjour et merci pour cet article,
    je souhaiterais savoir comment obtenir un numero siret en tant que photographe-auteur/d’art?
    je fais du portrait, du nus, etc et je souhaiterais les vendre, est-ce le même principe?
    Merci encore
    Léa

  16. Bonjour,
    en pleine séance d’inscription comme artisan photographe sur
    https://www.guichet-entreprises.fr/cfe/profilEntreprisesV2?execution=e2s2,
    on me demande de choisir mon activité et il n’y a pas photographe de mariage.
    Je ne sais quoi choisir: – photographe illustrateur ss droit d’auteur
    -photographe publicitaire ss droit d’auteur
    -photographe videaste artisan
    -photographie et retouche numérique
    -prise de vue et post traitement photographique
    La chambre des métiers et l’Urssaf n’ayant pu me répondre
    Merci a vous.
    Cordialement.
    Douglas

      1. Je me suis posé exactement la même question que Douglas.
        Personnellement je souhaite faire de la photographie immobilière et d’architecture, et je ne sais pas quelle activité renseigner, car plusieurs choix me semblent cohérents.
        Penses-tu que ce choix a une véritable importance Sébastien ? 😉
        Merci d’avance

  17. Bonjour,
    Merci pour votre témoignage.
    En ce qui me concerne, je suis en plein dans les démarches. Tout d’abord, j’ai été dirigée vers la BGE (Boutique de Gestion des Entreprises) de mon département. J’ai eu rdv chez eux, et là j’ai déjà été mal informée puisqu’on m’a dit immédiatement : « Photographe, vous dépendrez de la Chambre des Commerces ».
    Les démarches prévues : un atelier/réunion obligatoire et gratuit d’une journée (prévue le 23 mars à venir).
    Ensuite une formation obligatoire et payante à la CCI de 4 jours d’un coût de 180€… là j’ai tiré la gueule mais bon si c’est comme ça, c’est comme ça.
    Puis ayant des doutes suites à des témoignages comme le vôtre, j’ai rappelé la CMA ce matin même. La conseillère que j’ai au téléphone me dit « bien sûr que non vous ne dépendrez pas de la CCI, mais de la CMA en tant que photographe ». Ah, déjà y a désaccord :p pas évident !
    Pour finir, « on » (l’entourage et des connaissances déclarées photographes) m’a dit que j’avais « juste à me déclarer sur internet et hop c’est tout »… Mais suite à mon coup de fil avec la CMA, ils m’ont dit de leur côté qu’avec eux aussi il y avait une formation de 4 jours obligatoires et payante (190€ chez eux…. pfffff).
    Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu une formation obligatoire ?
    Merci de vos réponses.

  18. Bonjour,
    Merci pour vos précieux conseils. Cette page m’a un peu éclairée ! J’aimerais me déclarer en AE avec mon copain pour montrer notre entreprise Photo/vidéo mariage, naissances, événementiel. Je vais prochainement assister à une réunion à la CMA pour avoir plus de détails.
    1 – On peut être 2 pour se déclarer AE ou faut-il déclarer qu’une seule personne ? (sachant que moi je serai en soutien, mais pas dans le coeur de l’action).
    2 – Sachant que ça serait une activité secondaire, l’AE est-il selon vous le meilleur statut pour le moment?
    Merci d’avance de votre réponse. Je vais également acheter le bouquin pour tout analyser 🙂

  19. Bonjour,
    Le statut d’auteur photographe n’est possible que pour de la cession de droit d’auteur. C’est a dire des images qui vont etre diffusées a un publique, et non gardées privées.
    En clair dans ton cas pour de la presta mariage naissance… Les notes d’auteurs via le statut auteur photographe n’est pas possible.
    Si tu fais par exemple des photos pour un magazine, alors oui la ca marche car tu vas faire une note d’auteur au magazine.
    C’est comme les pigistes chez les journalistes…
    Ensuite en auto-entrepreneur effectivement il y aura la cotisation fonciere des entreprises a régler 1 fois par an, comme l’impot sur le revenu des particuliers.
    Mais c’est le seul statut interessant pour toi si ce n’est qu’une activité secondaire.
    Cordialement

  20. Bonjour !
    Comme beaucoup ici, je souhaite « légaliser » ma situation dans la photographie de mariage (de naissance, d’engagement, de grossesse) en ne faisant QUE des photos (pas de support papier du tout).
    Toutefois, un gros problème : je suis perdue dans toutes les informations que l’on peut lire PARTOUT. Je suis même noyée !
    Le site d’Objectif Photographe m’est très utile car j’estime qu’il colle pile à ma situation, néanmoins, en vous lisant, j’ai beau avoir appris des choses, je reste toujours sous l’eau.
    Il existe donc un statut d’AE photographe artisan qui dépend de la CMA) et un statut de photographe auteur (qui dépend de l’URSSAF) (donc pas AE ?).
    Dans ma situation, lequel est le plus adapté ?
    Une fois le brouillon mis au propre -grâce à vos lumières-, l’inscription faite et le SIRET obtenu, comment cela se passe t’il ?
    A chaque mariage/naissance/grossesse/…, je déclare le perçu pour être taxée sur le montant ?
    J’ai également lu que selon le statut choisi -AE photographie artisan ou photographe auteur, il est question de cotisation foncière selon le lieu d’habitation.
    Mais sur Service-public.fr, il est indiqué que le photographe auteur en est exonéré.
    A quel niveau est-on imposable ? Je ne fais pas suffisamment de reportages photo pour que ce soit autre chose qu’un plus à la fin du mois. Du coup, j’aurais peur de payer plus d’impôts que je ne gagne d’euros…
    Oui… je suis perdue… SOS !
    Et merci !

    1. Bonjour,
      Je t’avouerai que j’étais comme toi au départ… mais finalement j’ai directement appelé la Chambre des Métiers de l’Artisanat, leur ai expliqué ma situation et mon cas précis. Ils m’ont donné les démarches exactes à suivre, et voilà 🙂
      J’ai une journée d’atelier obligatoire le 23 mars à venir. Puis la formation de 4 jours obligatoire et payante (190€… malheureusement mais bon ça aurait pu être pire).
      Suite à cela, je monterai mon étude de marché et un dossier complet pour pouvoir demander une subvention d’aide (à laquelle j’ai droit en tant que Travailleur Handicapé je crois).
      Voilà =)

  21. Petite rectif, on est pas obligés de choisir une nouvelle secu/mutuelle. Dans le cas ou la photo serait une activité secondaire et si tu es deja declarée ailleurs, tu peux rester a la secu classique et beneficier de la mutuelle de ton entreprise.

  22. Bonsoir, j’ai un numéro de Siret en tant que photographe artisan (74.20Z) depuis le 02 décembre 2015 et je n’ai pas fait mon stage de préparation à l’installation à ce jour. Est-ce que je risque quelque chose ?
    Merci

  23. Bonjour, où faut il se renseigner pour s’inscrire comme photographe auteur? est ce différent q’auto entrepreneur?
    Merci
    Francine

    1. Bonjour,
      Pour les notes d’auteur, il faut s’inscrire aupres de l’urssaf. (Souvent ils veulent nous renvoyer vers la chambre de commerce, mais la note d’auteur c’est bien particulier et c’est bien a l’urssaf).
      Precision : le statut d’auteur photographe ne peut etre fait que pour des photos qui seront ensuite diffusées. C’est a dire visible dans un magazine, un journal, une entreprise… Une presta mariage ne peut etre faite en note d’auteur par exemple car c’est prestation privée qui ne sera pas diffusée.
      Ensuite, une fois l’enregistrement fait, il suffit de faire les photos et d’etablir une note d’auteur. Sur cette note il doit etre renseigner le montant que la personne qui a commandé les photos devra payer a l’AGESSA. C’est l’organisme que récupère les cotisations sociales des auteurs.
      Tres bonne journee!

  24. Bonjour, je souhaite mètre a AE, étant photographe diplômer depuis 7 ans et beaucoup de mal a joindre les deux bout. cela pourrais une bonne alternative entre ma passion et gagner un peu plus 😉 je suis actuellement en CDD jusqu’au 31 octobre 2015, je ne c’est pas encore si je suis reconduit ou si je me retrouve au chômage.
    Si je suis au chômage et que je me déclare AE ma duré et montant de chômage peut ils changer ??
    Merci d’avance cordialement Audrey

  25. Un grand merci pour cet article et à toutes celles et ceux qui y apportent des commentaires toujours intéressants. « Embauchée » pour quelques mariages, ras-le-bol de me sentir illégale, donc j’envisage l’AE également, faut-il effectivement prouver 5 années d’expérience?
    Point de vue charges, j’ai entendu que l’on ne payait réellement la 2ème année que sur ce qui a été touché l’année précédente, est-ce bien ça?

    1. Bonjour Bella, je ne sais pas qui t’a dit ça mais tout est faux. Non il ne faut pas prouver 5 années d’expérience et non les charge sont payable dès la première année de façon trimestrielle ou mensuelle.

  26. Bonjour a tous !
    Passionné depuis toujours par la photo j’envisage de devenir AE. je n’ai aucun diplôme. Quelle démarche faut-il faire exactement? je suis aussi en ce moment au chômage, est-ce qu’en devenant AE on ne perçois plus son revenu?
    Merci de vos réponses

  27. Bonjour
    J’arrive enfin au bout de cette page très instructive.
    Je vais à la réunion d’information à la CMA le 5 juin, et j’enchaîne avec la formation obligatoire la semaine suivante.
    A la suite de la formation dépôt de dossier d’inscription pour devenir AE PHOTOGRAPHE en plus de mon boulot actuel que je garde pour l’instant.
    Tout est prêt, vivement l’inscription.
    Merci à tous pour vos coms, ça aide.
    Bonne continuation à toutes et tous.
    L’amour c’est comme la photographie ça se développe dans le noir……

  28. Salut, pour la CFE, j’avais trouvé un article sur un site gouvernemental qui était précis concertnant les AE, malheureusement je ne le trouve plus, mais j’ai trouvé cette page : https://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23547.xhtml#N1008D
    Il y a un tableau. Pour un CA de -10.000€ la base forfaitaire est de 210 à 500€. Donc en prenant en compte les spécifications du statu AE, ça donnait le montant « entre 75 & 100 ». Après c’est au cas par cas c’est sur, et il faut aussi prendre en compte que moi c’est pour de la photo immobilière, je n’ai donc pas de studio. Mon seul local de travail fixe c’est le bureau ou se trouve mon PC, et mon local de stockage, c’est mon sac à dos photo, donc forcement j’ai pris en compte le minimum.

  29. Bonjour Kévin,
    Comment as-tu estimé le montant de CFE ? (Basé sur le logement et la commune).
    Pour ta question 5 : il n’y a pas de TVA.
    Tu factures sans TVA et tu paies tes charges mensuellement pour chaque trimestre..

  30. Bon, après avoir passé quelques heures sur internet, j’ai deja quelques éléments de réponse à la question 2, puisque, même avec un CA de 0€, il y a des frais, mais, disons pour un CA de 1000€ il y aura :
    les 23% « classiques
    1.7% d’impot sur le revenu
    entre 0.3 et 0.4% pour la CFP
    0.4% pour la TFC (depuis 2015)
    entre 75 & 100€ de CFE
    + frais bancaire (compte séparé obligatoire maintenant, pas forcement appliqué)
    + assurance facultative
    Je ne compterais pas ces deux derniers car c’est au cas par cas.
    donc ça fait, au final, un taux de 25.4% du CA, + 87.5€ de CFE (pour couper la poire en deux.
    Disons que pour un CA annuel de 0, on aura quand même 87.5€ de frais, et qu’ensuite, pour chaque euro gagné, 25.4% sont des charges.
    Vous confirmez ça selon vos expériences?
    Et du coup une nouvelle question m’est venue après tout ce que j’ai lu :
    5- concernant la TVA, comment ça se passe ?

  31. Article sympa & commentaires (oui j’ai tout lu lol) super intéressants. Mais comme il y a deja eu des changement depuis la création de ce statu, j’airais aimé posé plusieurs questions.
    1- Je voudrais faire de la photo occasionnellement, donc si je fait 2000€ dans l’année, ce sera déjà énorme, le statut vaut-il vraiment le coup pour un montant aussi dérisoire ?
    2- il me semblait que la combinaison « 23% du CA » et  » 0€ CA = 0 charge » était limitée dans la durée, que c’etait juste 2 ou 3 ans et ensuite il fallait « raquer » comme tout le monde (même si un peu moins).
    Vous confirmez que, si je fais que 100€ par an , je ne paierais que 23%, même dans 10 ans ? (oui 100€ par an c’est un peu extrême, mais c’est pour bien comprendre le sens de la question lol)
    3- Je penses surtout faire de la photo immobilière, pour particuliers & pourquoi pas, pour agence immobilière. le statut d’AE me permet-il de faire cela ? Pour les particuliers ça ne pose pas vraiment de problème, mais pour une agence immo, comment on procède : contrat ou simple devis+facture ?
    4- Outre le processus d’adhésion au statu, comment ça se passe après ? Youpi je suis AE, mais ensuite ? si je déclare tous les 3 mois, en gros il y a une case « CA : XmontantX », une case « 23% charges : XmontantX », on fait un cheque & un autographe et hop c’est fini ou c’est beaucoup plus fastidieux que ça ?
    En gros, pour que vous compreniez ma situation, j’aimerais démarcher les particuliers qui mettent leur maison en vente sur des sites comme le bon coin par exemple, je leur envoi un mail, avec un descriptif de ma prestation & le tarif et ils m’appellent s’ils en ont envie. Sauf que, chanceux comme je suis, si je fais ça au black mon premier client potentiel sera fonctionnaire au trésor public mdr, c’est pour ça que je voulais quand même assurer mes arrières, quitte à « perdre » 23% du tarif.
    Donc cela vaut-il vraiment le coup de prendre cette sécurité pour seulement quelques centaines d’euros par an ?
    Merci par avance de vos reponses 🙂

  32. Bonjour,
    Article très intéressant de même pour le site et la chaîne Youtube que je suis…
    Question : si, en tant qu’auto-entrepreneur, on n’a pas de contrat.. et donc pas de rémunération, doit-on tout de même s’acquitter de taxes ?
    Je souhaite, en plus d’une activité de salarier, devenir auto-entrepreneur.
    Pour simplement, être dans les règles même si je ne fais qu’une séance photo rémunérée à l’année…
    Merci
    A bientot

  33. Bonjour,
    Je fais de la photo par passion depuis plusieurs années, et ces dernières semaines on me pousse un peu à me declarer mais j’avoue que je m’y perds un peu , que faire exactement.
    Je vous explique mon cas : Je suis actuellement au RSA sans autre revenu , je ne souhaite pas etre photographe a temps plein mais plutot trouver un emploi et completer lors de mes temps libre par de la photographie, donc pas une activité principale.
    J’ai regardé sur le site auto-entrepreneur pour faire la déclaration mais je ne sais pas dans quoi m’inscrire, j’aimerai surtout faire comme photos les photos de grossesses, nouveau nés, famille si quelqu’un peut me conseiller dans les categores ect où m’inscrire
    Merci beaucoup

    1. Bonjour Morgane,
      « Domaine d’activité : INFORMATIQUE, MULTIMEDIA, DESSIN, PHOTOGRAPHIE »
      « Choisissez votre activité : PHOTOGRAPHE VIDEASTE ARTISAN »
      😉
      Jérémy d’OP

  34. salut,
    je viens de me renseigner pour créer mon statut d auto entrepreneur et cela viens de changer depuis le 1er janvier 2015 ! un stage de gestion est obligatoire (du moins dans ma région), la déclaration ne peut plus se faire via internet (des sites la propose mais il faut tout de même se déplacer a la CMA) et des taxes ont été mises en places (je n en sais pas davantage je vais à une réunion demain). Ca ne m’a l’air plus aussi simple qu avant !

    1. Bonjour,
      Tu as raison, depuis la rédaction de cet article le statut à bien changé.
      Nous allons refaire prochainement un tuto complet avec mise à jour 😉
      Passe une belle journée.
      Jérémy d’OP

      1. Bonjour
        Pour la photographie de mariage il faut le statut autoentrepreneur micro-social simplifié.
        Mais lorsqu’on commande un livre photo sur internet et qu’on le revend il faut un 2ème statut ?
        A moins de ne fournir que la maquette …

  35. Geourjon Claude

    Je suis dans une situation un peu spécial, j’ai déjà créé mon auto entreprise dans l’informatique, mais je peux avoir des demandes ponctuelles de ventes de photos ?
    Comment faire ?

  36. Bonjour
    Depuis 2 ans auto entrepreneur, je paye mes charges sociales via le net tous les 3 mois… mais je re déclare ce que j’ai touché au niveau des impôts sur le revenu. je ne devrais pas?
    enfin à notre date de février 2015 y’a t il des gens qui gèrent la question du cumul A et fonctionnaire?
    merci

  37. Bonjour, je viens de lire votre article qui est très intéressant et je vois plus clair pour me lancer merci beaucoup bon dimanche à vous cordialement vincent

  38. Bonjour,
    Merci beaucoup des infos partagées. Je suis dans ce cas justement et j’ai un doute après avoir discuté avec le RSI. Pour avoir le statut d’auto-entrepreneur, dois-je directement aller à la CMA ou dois-je m’inscrire sur auto-entrepreneur.fr (sur lequel la catégorie photographe conduit sur un autre site qui est « guichet entreprise » pour créer sa société).
    Merci de votre retour !!!

  39. bonjour, passionné de photos comme de bien entendu, sinon je ne serai pas entrain de t’écrire, j’aimerai m’installer mais comme vendeur de matériel photos…! aurais tu des infos ? effectivement je fais le tour des magasins, et ne trouve jamais le matériel dont j’ai besoin…je me suis dit c’est pareil pour les autres !!!? et acheter sur le net, sans toucher le matos, c’est difficile de faire un choix, et payer plusieurs centaines d’euros sur le net..hmmm pas trop net !!

  40. Bonjour
    Je suis en train de m’inscrire comme AE. Je souhaite faire de la photo naissance, femmes enceinte, et jeunes enfants.
    Quelle activité je dois mettre exactement svp
    J’ai un Nikon D5300 qu’en pensez vous ?
    Merci

  41. A titre d’info, mes inscriptions aux regimes auto entrepreneur et auteur photographe ne m’ont jamais rien couté.
    Les seuls frais sont les déductions sociales sur les montants que je percois.

  42. Bonjour a tous,
    ce sujet date un peu mais je souhaitais partager mon experience dans le domaine photo et les differentes facons de déclarer.
    Pour ma part, j’ai depuis 2 ans une déclaration d’auto entrepreneur pour les prestations photographiques type naissance mariage, et également une autre déclaration en tant qu’auteur photographe.
    Avec le statut d’auteur-photographe, je peux vendre un droit a l’image, comme si j’etais pigiste ou photographe de magazine. Je cede des droits d’auteur, et bénéficie de plus de 30% d’abattement fiscal sur les revenus que je touche.
    Les prestations mariage ne relevant pas de la cession de droit d’auteur car il n’y a pas de diffusion au publique, je déclare ca dans l’auto entrepreneur.
    En résumé, vous vendez vos photos a une entreprise qui fait un journal, une manif ou autre, c’est une note d’auteur, pour le reste c’est l’auto entrepreneur.
    Ce double statut permet egalement de jongler entre les differents plafonds a ne pas dépasser pour la fiscalité et les changements de regime.

    1. Bonjour
      Pour la photographie de mariage il faut le statut autoentrepreneur micro-social simplifié.
      Mais lorsqu’on commande un livre photo sur internet et qu’on le revend il faut un 2ème statut ?
      A moins de ne fournir que la maquette …

  43. Bonjour,
    Je me suis inscrite comme Auto-Entrepeneur via internet, j’ai bien reçu mon numéro siret.
    Je viens de recevoir un courrier de la Chambre des métiers et de l’artisanat de mon département m’obligeant à m’inscrire à son tour avec 100€ de frais d’inscription. Est ce normal ? Que dois-je faire ?
    Merci pour vos réponse,
    Marine

  44. Bonjour,
    Je me suis inscrite comme Auto-Entrepeneur via internet, j’ai bien reçu mon numéro siret.
    Je viens de recevoir un courrier de la Chambre des métiers et de l’artisanat de mon département m’obligeant à m’inscrire à son tour avec 100€ de frais d’inscription. Est ce normal ? Que dois-je faire ?
    Merci pour vos réponse,
    Marine

  45. Bonjour Gilles
    Je suis également AE . Pour répondre à tes questions que je me suis bien évidemment posé , le plafond a ne pas dépasser c’est 33 000€ de chiffre d’affaire !
    Pour ce qui est de la déclaration de revenu tu ne peux pas déduire objet …. Tu es obligé de déclarer le chiffre d’affaire brut ! Si tu vends avec tes prestations DVD clé USB ou autre c’est à toi de la calculer dans ta prestation afin de ne pas être perdant au moment de la déclaration !
    Voilà j’espère que mes réponses serons utiles et bonne continuation ! 🙂

  46. Bonjours et bravo pour cette article.
    En tant qu.AE quel es le plafond que je ne dois pas dépasse ? Sachant que pour moi c’est une activité secondaire je suis saliriez avant tout .
    De plus , es que quand je fait ma déclaration( trimestrielle pour mon cas ) je peut mettre de la prestation et de l’achat revente ?
    Dans l’attente d’une réponse merci

  47. J’en ai aucune idée, l’urssaf accepte tout et n’importe quoi comme définition de métier quand le notre n’est pas dans la liste d’où ce genre de confusion pour nous les créateurs d’entreprises. Vous en apprendrez pas plus en les appelant sur leur plateforme téléphonique. srutaxée Le mieux est à mon avis d’appeler l’insee pour leur demander le code APE qui vous correspondrait le plus. Au moins eux c’est gratuit et ils sont compétent même si ils ont encore un peu de mal à rattraper les « bétises » pour être poli de l’Urssaf.

  48. Bonjour,
    Je souhaite lancer mon activité de photographe spécialisé dans le sport, le mariage et les portraits en tant que auto entrepreneur.
    Je souhaite également proposer la conception de carte de visite, affiche etc tout support de la communication dit print.
    Est ce que cet intitulé correspondrait à ce que je souhaite faire « GRAPHISTE PHOTOGRAPHE SANS DROIT D’AUTEUR » ?
    Merci de votre réponse,
    Marine

    1. Salut Marine,
      Il me semble que ce que tu veux faire est considéré comme deux activités différentes. La première la photographie, et la deuxième le graphisme. Il est possible de cumuler plusieurs activités en tant qu’auto-entreprise, il suffit d’en faire la demande sur lautoentrepreneur.fr. L’activité qui générera le plus de chiffre d’affaire sera celle considérée comme activité principale. Vous aurez donc droit à deux code APE différents selon les activités et il faudra faire une double déclaration fiscale sur net-entreprise.fr
      A bientôt,
      Ludo.

      1. Bonjour
        Pour la photographie de mariage il faut le statut autoentrepreneur micro-social simplifié.
        Mais lorsqu’on commande un livre photo sur internet et qu’on le revend il faut un 2ème statut ?
        A moins de ne fournir que la maquette …

  49. Bonjour Johnny,
    Pour le domaine d’activité c’est Informatique, Multimédia, Dessin, Photographie et pour l’activité c’est « Prise de vue et post-traitement informatique ». J’ai passé des heures au téléphone avec l’Urssaf qui comprennent rien et c’est l’Insee (très sympa et numéro gratuit) qui m’a orienté vers ce choix qui est celui qui correspond le mieux à la photographie de mariage, en voici la fiche officielle : https://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=nomenclatures/naf2008/n5_74.20z.htm et normalement tu auras le code APE 7420Z sur ton enregistrement INSEE ( c’est eux qui attribue les numéro) pour te déclarer.
    A bientôt.
    Ludo.

  50. Merci à vous pour vos réponses ! Je vais y réfléchir ! Sinon je pensais au d 300s qui est abordable sur le marche de l’occasion et de plus ce rapproche des modèles pro ! Je vais voir ça ! Je vous tiens au courant 🙂

    1. Bonjour à tous !
      Lorsque l’on veut s’inscrire en tant que auto entrepreneur , il y a une ligne qui demande l’activité et la nature ! Que faut il mettre pour la nature ? Services ?
      Merci pour vos réponses
      Cordialement

  51. Bonjour Xavier et amis photographe !
    Selon vous , pour commencer une activité de photographe en AE , quel type de gamme de boîtier faut il avoir ?
    Je m’explique ! Je sais très bien que l’on peut faire des magnifiques images avec un d3100 et autre ! L’habit ne fait pas le moine !!!! Mais sérieusement, arriver chez un client avec ce genre de boîtier ne pensez vous pas que cela ne fasse pas trop sérieux ? Je suis convaincu aussi que tout le monde ne commence pas avec un d4 ou un 5d mark ! Donc selon vous a partir de quelle gamme de boîtier faut il pour commencer ?
    Merci Xavier pour tes conseils et cours !!!!!
    Cordialement

    1. Bonjour Johnny,
      Tu peux commencer avec un d7100 chez Nikon ou d600/d610 ou l’équivalent Canon 70d ou 7d/6d. C’est quand même la fourchette basse 😉
      Ces boitiers seront mieux adaptés, tant sur la crédibilité que l’utilisation en conditions de travail ainsi que sur le rendu final.
      A bientôt.
      Jerem

      1. Bonjour Johnny,
        Je suis pas d’accord avec Jerem, le D3100 peut amplement suffire pour commencer dans le milieu si tu as des bonnes optiques, un grande angle, un zoom, et un focale fixe genre 50mm à 1.8 et au moins un deuxième boitier en cas de panne ou un hybride genre FZ48 de panasonic qui fait aussi de très bonne photos. De toute, façon c’est le photographe qui fait que les photos sont bonnes pas uniquement l’appareil. J’ai fais beaucoup de séance de portrait avec le D3100 et je t’assure que le résultat est plus que correct. Je suis sûr qu’après post traitement dans Lightoom tu verrais pas la différence entre le cliché du D3100 et celui d’un D4 ou 6D à moins de vouloir faire de très grand agrandissement au delà du A2. Il me semble que Xavier avait fait un article la dessus. Je donne des cours en club photo et un des membres a acheté le D4 car celui lui plus l’appareil est cher plus tu fais de belle photos et ben je te garantie que c’est pas lui qui fait les meilleurs clichés dans le club !
        La où je rejoindrai Jerem c’est que tu serais peut être plus alaise avec les boitiers qu’il te recommande mais il vaut mieux commencer avec un D3100 que tu connais sur le bout des doigt qu’un 6D ou un D4 que tu appréhende tout juste.
        A bientôt
        Ludo.

        1. Salut Ludo,
          Le raisonnement n’est pas faux! Mais la différence entre un 3100 et un 7100, par exemple ne se mesure pas seulement à la performance du capteur. Autofocus plus performant, boitier plus robuste, cadence rafale plus élevée, montée en ISO mieux maitrisée, tropicalisation, meilleure ergonomie : ce sont autant de caractéristiques qui sont importantes pour un photographe qui veut se lancer sur la voie pro.
          Jerem et Xavier

          1. Salut Jerem et Xavier,
            Je suis ok avec le raisonnement, mais le domaine de la photographie pro est de plus en plus concurrencé par les amateurs avec de bon moyens, qui font ça la plupart du temps au black pour arrondir les fin de mois et casse les prix (je le sais, j’ai des membres du club qui font des reportages mariage à 350€), donc investir dans du matériel « pro » pour commencer est quand même risqué, il faut être sûr de faire du chiffre, pour s’équiper en conséquence. Personnellement, je conseillerai à Johnny de faire quelques mariages déjà avec son d3100 avant d’investir dans plus performant, car le pas du d3100 au d7100 n’est pas énorme non plus, autant attendre un peu et passer au plein format. Surtout quand ce moment Nikon ( j’ai rien contre les rouge mais mon avis perso et que l’utilisation de Nikon est plus ergonomique, on s’y retrouve plus facilement dans les menus) sort des modèles tous les 6 mois, le D4 est pas encore vendu que le D4s vient de faire son apparition, donc tant mieux les prix vont baissé. Si ça pouvait être pareil pour les cailloux :).
            Ludo

  52. il me semble qu’un petit détail une information a été oublié.
    personne ne parle du paiement sur la deuxieme année de la taxe sur votre habitation,considéré comme votre lieu d’entreprise! important non?

  53. Bonjour,
    Je voudrais m’inscrire en AE (en tant que photographe de mariage) sur le site officiel des auto-entrepreneur. Mais le site ¨bug¨ et je n’arrive pas à m’inscrire.
    Puis-je m’inscrire en ligne directement sur le site du CMA ? ou dois je obligatoirement passer par ce site?

  54. Bonjour Xavier,
    J’ai une autre question 🙂
    As tu eu recourt au débours pour tes livres? Aurais tu des conseils , des anecdotes, et le client dans tout ça il le prend comment, ça me semble un peu compliqué ce système …
    J’aimerais avoir ton avis ?
    Merci 😉

  55. Bonjour,
    j’ai une question juridique est ce que un auto entrepreneur peut faire les photos scolaires?
    J’ai une proposition pour l’école de mon fils!
    Merci pour vos réponses a venir !
    Bonne soirée !

      1. C’est l’école qui m’a poser la question et j’ai eu la mm réponse que vous mais du coup j’ai eu le doute donc je cherche un peu je vais téléphoner au ministère de l’éducation pour me conforter dans la réponse ! Merci en tout cas pour ta réponse !

  56. Bonjour,
    tout d’abord merci pour ta réponse, je voulais savoir si tu pouvais me venir en aide pour me dossier. Je le trouves un peu compliqué, j’ai vu qu’il ne fallait pas fr diplôme obligatoire cependant ils demandent une photocopie du diplôme j’ai un bac mais pas dans ce domaine.
    que dois je faire?

    1. Bonjour,
      D’après l’Adie, il n’y a pas de diplôme recquis pour être photographe AE. Mets ton bac, tes derniers diplômes obtenus si tu en as après le Bac, mais tu n’as pas besoin d’avoir un CAP Photo ou un diplôme d’une grande école de photo par exemple. A vérifier, mais il me semble qu’il n’y ai pas besoin.

  57. Bonjour,
    Je voulais devenir auto-entrepreneur dans la photographie pour exercer légalement…
    Donc si j’ai bien compris si je gagne rien pendant 1 mois je devrais rien donner comme charge? pas de gain pas d’argent à donner?
    Cela n’est pas dérangeant si il n’y a pas d’entré d’argent tous les mois?
    Merci beaucoup de votre témoignages.

    1. Oui c’est bien ca!!
      Ce n’est pas dérangeant tant que ca n’excède pas 1 an je crois… il faudrait retrouver le texte de loi mais j’ai en tête que si tu n’as rien gagné et déclaré pendant 1 an ils peuvent t’enlever le statut…
      Ce qui est un peu normal…

  58. Bonjour,
    Je suis entrain de faire mes démarches pour devenir AE, et lorsque je m’inscris sur le site on me propose plusieurs secteurs d’activité et je ne sais pas lequel choisir, sachant que je souhaite être photographe pour les familles (nouveau-né, famille, portrait, couple) et mariage., photos qui seront traitées et livrées sur support.
    J’ai donc choisi Domaine d’activité :Informatique, Multimédia, dessin, photographie, mais ensuite on me propose de choisir une activité et la je bloque :
    -Graphiste Photographe sans dt d’auteur
    -Photographe illustrateur sans dt d’auteur
    -Photographe publicitaire sans droit d’auteur
    -Photographe vidéaste artisan
    -Photographies et retouches numeriques
    -Prise de vue et post traitement photographique.
    Mon intuition me dirait de mettre Photographe vidéaste artisan puisque c’est une presta de service mais je voudrais etre sur de ne pas me tromper.
    Merci d’avance pour votre aide

  59. Bonsoir,
    Je voudrais reprendre les questions de Manu et d’Alberto, savez-vous s’il est possible de s’inscrire comme photographe sans mention particulière (je fais de l’événementiel, des mariages, un peu de mode, de books etc etc et il faut que je puisse me déclarer pour des contrats ultérieurs). Il me faudrait donc le statut le plus large possible ! 🙂
    Merci pour toutes ces informations quoi qu’il en soit, cet article est vraiment rassurant et permet de savoir par où démarrer !
    Bonne continuation à tous.

  60. Merci Xavier pour ce blog et tes conseils tellement enrichissants et a Reego également pour cette article!
    Ma question était pourquoi doit on ce présenter au CMA comme photographe de mariage uniquement, si je veux devenir photographe autre que de mariage que devrais-je faire comme démarche?
    Merci!

  61. Bonsoir,
    Accros de photo, et de plus en plus demandé par diverses personne pour des séances photo de tout style…
    Je souhaite à devenir auto entrepreneur , en mariage, portrait, naissance…
    Ayant fini mon contrat de travail actuel dans 3 jours grâce à une rupture conventionnelle, je peux acceder aux allocations chômage.
    Apparamment, je peux prétendre par le biais des Assedic au versement de 50 % de mes indemnités sous forme d’un capital.
    Je voudrai investir cette somme pour m’equiper en matériel professionnel car actuellement je suis un peu limite pour couvrir ce genres de prestations.
    Puis-je exercer mon activité en faisant de l’interim à côté, tout en ayant touché ce capital car je suis conscient que je ne pourrai pas en vivre totalement.
    Si quelqu’un a déjà eu ce parcours ?
    Je suis preneur de toutes infos…
    Merci d’avance

    1. Salut Alain !
      J’étais dans le même cas que toi.
      Tu peux toucher les 45% de ton reliquat d’allocations qu’il te reste à percevoir (l’ARCE) même si tu trouves un 2ème emploi.
      Ce versement se fait en deux temps, la première moitié lors du lancement de ton activité, la deuxième 6 mois après.
      A partir du moment où la première moitié de l’ARCE t’es versée tu n’es plus demandeur d’emploi, donc plus d’actualisation, ils se moquent alors de savoir si on trouve d’autres emplois.
      Pour qu’ils te versent la deuxième partie de l’ARCE, il faudra juste leur envoyer un extrait kbis comme quoi ta micro-entreprise est toujours en activité, 6 mois après sa création.
      Si tu te poses la question, non ce n’est pas une arnaque aux assédics, c’est totalement légal ! 😀
      De toute manière il suffit de poser la question à ton conseiller pôle emploi.
      Bonne continuation.

    2. Bonjour Alain,
      Oui, j’ai eu ce parcours et ce que tu dis n’est pas tout à fait exact. Quand on est demandeur d’emploi, tu as deux solutions pour ton autoentreprise :
      -soit tu demandes à ce qu’il te soit verser 50% de tes droits et il te sont versée en 2 fois, une fois à la demande et une fois 6 mois plus tard et après tu n’as plus rien
      – soit tu optes pour le maintien de salaire pendant 15 mois ( il me semble que c’est en discussion pour que se soit jusqu’en fin de droit désormais enfin à partir de juin 2014). et dans ce cas tu déclares ce que tu as gagné chaque mois çà pôle emploi et après un abattement de 34%, il calcule pour te verser le manque à gagner par rapport à tes droits d’avant. En gros tu te maintien avec un peu plus de 70% de ton salaire précédent car il y a un abbatement de 34% alors que tu as des charges réelles à 23%.
      Pour t’aider dans ton choix :
      – Dans le premier cas, tu es sûr que ton activité va fonctionner et tu as besoin d’un investissement de départ pour fonctionner, cela peut t’aider.
      – Dans le 2ème cas t’es pas sûr de l’avenir de ton activité et ton est déjà équipé, cela permet de te lancer avec un matelas de sécurité.
      Dans les 2 cas si tu es demandeur d’emploi, tu as peut être droit à l’accre, cela permet d’avoir des charges moindres auprès de l’urssaf les 3 premières années : 5,9%, 11,7% et 17,5% à ceci ce rajoute environ 2,2% pour les impôts libératoire et la formation professionnelle.
      J’espère que j’ai pu t’aider
      A bientôt

  62. Bonjours
    passionné de photos (macro, paysages,animalier) et habitant un petit village de Savoie, j’ai de plus en plus de demande pour faire des photos (office du tourisme, hôtel pour site internet et même mariage) de gens que je connais bien sur…
    je suis depuis ce mois çi à la retraite, ais-je le droit de devenir AE ??? je ne souhaite pas refaire ma vie comme photographe mais plutôt être dans la légalité vis à vis des photographes « pro » qui n’ aiment pas forcement ce faire souffler un travail par un amateur ..
    je suis moniteur de ski l’ hiver et enseigne encore jusqu’ a 62 ans et donc sous le régime des travailleurs indépendants
    Comment procéder ??
    merci d’avance .

  63. Bonjour, cet article est très intéressant, surtout que je suis entrain de me renseigner pour faire les démarches pour m’inscrire comme AE…
    cependant j’ai une question; concernant la CPAM, dans mon cas, je suis fonctionnaire et compte le rester (en demandant une autorisation à ma hiérarchie de cumuler les 2)
    Et il faut impérativement que je reste à la CPAM.
    cela est-il possible?
    Comment le préciser?
    Merci

    1. Bonjour Laura. A priori, il n’y a pas de contre indication à être à la fois fonctionnaire et auto-entrepreneur. Cependant je te conseille de te prendre rendez-vous avec la chambre des métiers.

      1. oui je le suis , il faut juste l’accord de sa hierarchie, simple formalité sauf que il faut etre « consultant » dans la pratique pour ne pas avoir de soucis avec la hierarchie, m’a t on dit.
        mon soucis a moi est que je suis consultant audiovisuel mais je ne sais pas si je peux faire de la photo et de mariage de surcroit??? car cette denomination est vague donc en theorie pratique mais je vois qu’il faut etre a la Chambre des metiers, et je suis a l’urssaf, j’avoue etre perdu…il me semble aussi qu’on peut rajouter a ses activités d’autoentreprise des sous categories.mais laquelle?

    2. Bonjour Laura,
      Je suis dans le même cas que toi. Fonctionnaire et j’espère vivement pouvoir devenir AE.
      J’ai fait quelques recherches sur le net.
      Apparement, on reste sur la CPAM car notre activité principale est notre boulot au sein de la FP.
      On peut se tenir au courant de nos démarches communes si cela t’intéresse.

  64. Bonjour et merci pour tout ces renseignements, juste une question : Je lis que vous vous etes spécialisé dans la photo de mariage mais est ce qu’on peut s’inscrire en tant que photographe  » touche à tout  » ( portraits, photos de sport, photos de famille, reportage pour une entreprise etc…) ? Merci .

  65. Bonjour,
    J’aimerai savoir si le statut d’auto entrepeneur (comme activité principale) est ‘bon’ pour faire de la photographie scolaire auprès d’un prestataire de service (qui cherche des freelance) ?
    Si avec ce statut après je peux par exemple faire de la photographie de mariage ou autres (dépend des offres) ? vu que le scolaire c’est limité dans le temps.
    Les taxes sont de 24% apparemment, mais il y a-t-il un plafond annuel ?
    J’ai vu qu’il y aura une loi pour l’AE, le photographe est une activité de services je suppose, du coup abaissement du plafond si j’ai bien compris ?

    Et les artisans qui gueulent contre ce statut, en prétendant que ça reste une activité secondaire, mais pour les chômeurs comme moi par exp. Trouver un boulot c’est la misère, cette option me permettrait peut-être une porte de sortie, ils n’ont qu’à faire pareil devenir AE, ou bien ils ne se font plus assez de thunes… D’accord il n’y a pas de tva, salarié etc, mais un AE n’a pas le droit non plus à des aides quand il achète du matos.
    Je pense que pour les photographes c’est pas vraiment le débat mais plus pour les entreprises de batiments et autres, malheureusement si cette loi passe tout le monde est logé à la même enseigne.

    Quels sont les inconvénients de ce statut ? Peut-on ‘vivre’ comme activité principal avec ce statut ?
    Voilà mes questions, merci à ceux qui prendront la peine de répondre 🙂
    Bonne journée

    1. Bonjour Kévin,
      Je te conseille vivement de te procurer le Guide Pratique de l’auto-entrepreneur de Gilles Daïd et Pascal Nguyên. Je te conseille également de te rendre à la chambre des métiers pour une réunion d’information sur le statut d’auto-entrepreneur. Des personnes qualifiées pourront réppondre à toutes tes questions.

  66. Bonjour,
    Superbe article ! Un grand merci pour toutes ces infos, ça va en aider plus d’un, à commencer par moi 😉
    Juste une petite précision, est-il préférable d’acheter du matériel photo avant d’être auto-entrepreneur, ou vaut-il mieux le faire après ? J’ai dans l’intention de changer de reflex et d’investir dans quelques objectifs plus adaptés aux mariages, donc si des aides pecunières liés à l’activité peuvent nous être versées je suis preneur !!!
    Merci !

      1. Merci pour la réponse Fabien !
        Depuis je suis allé à une réunion d’information sur le statut d’AE à la chambre des métiers et de l’artisanat (comme Xavier le narrateur de l’article). Effectivement pas de remise Tva ! Sinon cette réunion est gratuite et plutôt utile, alors foncez prendre des infos dans la CMA la plus proche ! 😀
        Ce que j’en ai retiré c’est qu’être photographe auto-entrepreneur ne nous permet pas du tout de cotiser pour notre retraite, et qu’il est plus judicieux d’avoir un 2ème job à côté ! Ou bien faire 2 à 3 ans d’AE, puis créer sa micro-entreprise après, lorsque notre réputation est faite ! A voir…

  67. Bonjour ,
    J’aimerais me lancer dans cette aventure mais dans un premier temps en seconde activité .
    Est ce les même démarchés ? Et commen cela ce passe justement pour la cpam ? Merci en vous souhaitant bonnes chances . Cordialement

    1. Bonjour. Je te conseil de lire Le Guide Pratique de l’auto-entrepreneur et de te rendre à une réunion d’information sur le statut d’auto-entrepreneur à la chambre des métiers.

  68. Bonjour, je souhaiterai comme bcp ici, devenir auto entrepreneur dans la photo mais j’avoue ne pas y foncer tête baissé ! Je travaille actuellement a mi temps mais ce contrat s’arrête dans 1 mois, si jamais je crée mon entreprise, aurais-je droit au chômage ?

  69. bonjour, jai une question, je voudrais me mettre en tant qu’auto entrepreneuse (domaine photographie) mais je n’ai aucun diplome c’est grave ?

      1. FAUX
        ATTENTION pour être autoentrepreneur « photographe », donc artisan,, il faut justifer soit de 5 années d’exercices à temps plein, soit présenter une diplôme reconnu dans l’activité.
        Je souhaitais apporter cette précision car dans le cas contraire, il n’est en théorie pas légal d’exercer et ça peut être associé à de la concurrence déloyale.

        1. Dans ce cas Millet, Xavier et moi sommes dans l’illégalité. J’ai bel et bien un diplôme (Bac Pro Photographie) mais je n’ai jamais eu à le présenter pour obtenir mon statut d’auto-entrepreneur… Je ne pense pas qu’il soit indispensable de justifier de 5 années d’exercices à temps plein ou bien d’un quelconque diplôme. Sans ça, il y aurait beaucoup beaucoup moins de photographes auto-entrepreneurs 😉

  70. bonjour.
    je cherche désespérément quel statut prendre afin de réaliser des photos de groupe et individuels dans les clubs de sport.
    merci pour cet article.

  71. Souhaitant devenir auto entrepreneur dans le domaine de la photo de grossesse et de naissance dans les AM ce site est une vraie mine d’or!!! Merci merci!!!! je vais vite prendre rdv pour la journée d’information a la CMA de st Laurent afin d’avoir les dernieres infos en vigueur car apparement ça bouge pas mal en ce moment du cote de ce statut et ça risque de bouger encore….alors vite je me depéche!

  72. Bonjour à tous ! ayant passer la réunion d’information ce jour ! (le 08/02/2013) auprès de la CMA de mon département , j’en ressort ravis ! Cependant en tant que photographe de mariage proposez-vous de vendre un album ou autre tirage ? car il m’a été précisé ce jour qu’a la moindre vente de tirage ou d’album, il fallait payer : – les charges sur les services CA 24.6% mais aussi, les charges sur la revente CA 14% ! ( les charges ont augmenter au 1er janvier 2013 pour se rapprocher du régime micro entreprise) Pour ma deuxième question je souhaiterais savoir quelle structures juridiques avez-vous choisi E.I ou E.I.R.L ? dans mon cas je pense choisir la structure E.I !
    PS: au passage grosse décidasse a Xavier pour toutes ses vidéos Youtube et ce super site ! Merci et bisous a tous les photographes !!

  73. bonjour je souhaite minscrire en tant que auto entrepreneur en photographie de naissance et mariage mais actuellement en conge parental dois je attendre la fin de celui ci et si on fer pas de chiffre dans le mois as ton des charges a payer merci de vos reponses votre article men a deja dit pas mal merci cdlt

    1. Salut. Les charges à payer lorsqu’on est photographe de mariage et de naissance en auto-entrepreneur sont de l’ordre de 23% est des poussières. Ces charges sont calculées sur le CA. Pas de CA, pas de charges.

  74. Bonjour, je suis une accro de la photographie et je souhaiterai devenir auto entrepreneur , donc j me permet de vous posé quelque questions, quel matériel avez vous utilisé ? (j ai un Canon 550d , et pour le développement photo avez vous utilisé une imprimante pro ou normal ou avez vous eu recour à des professionnels? Je vous remerci d avance pour vos réponses.Coredialement

      1. Oui Patricia, débuter en auto-entrepreneur, c’est possible. Je dirais même plus, c’est plus facile qu’avec un autre statut. Mais il est évident que ce statut est plus ou moins provisoire, car il a ses défauts 🙂

        1. Bonjour Xavier,
          quels sont les défauts de ce status, ainsi que ses limites? Je suis installée depuis aout 2013, je fais des photos studio et reportage mariages et événements.
          Merci de votre réponse!

          1. Bonjour Aline, c’est une vaste question mais je dirais (sans rentrer dans les détails) que les deux gros défauts de ce statut sont : 1 – Le plafonnement du Chiffre d’affaire et 2 – L’achat du matériel n’est pas déductible du CA. En gros, le statut AE est très bien pour commencer, mais au fur et à mesure de la montée en charge de ton business, il deviendra de moins en moins intéressant.

    1. Bonjour,
      L’activité de photographe n’est pas une activité règlementée.
      Il ne faut donc passer aucune formation ou avoir de diplômes particuliers pour exercer en tant que photographe.
      Vous pouvez cependant suivre une formation de la CMA pour savoir gérer votre entreprise, mais elle n’est pas obligatoire pour le auto-entrepreneurs.

      1. ATTENTION pour être autoentrepreneur « photographe », donc artisan,, il faut justifer soit de 5 années d’exercices à temps plein, soit présenter une diplôme reconnu dans l’activité.
        Je souhaitais apporter cette précision car dans le cas contraire, il n’est en théorie pas légal d’exercer et ça peut être associé à de la concurrence déloyale.

        1. Dans ce cas Millet, Xavier et moi sommes dans l’illégalité. J’ai bel et bien un diplôme (Bac Pro Photographie) mais je n’ai jamais eu à le présenter pour obtenir mon statut d’auto-entrepreneur… Je ne pense pas qu’il soit indispensable de justifier de 5 années d’exercices à temps plein ou bien d’un quelconque diplôme. Sans ça, il y aurait beaucoup beaucoup moins de photographes auto-entrepreneurs 😉

          1. Salutations,
            Ceci est effectivement mentionné dans le guide de l’auto-entrepreneur (je pourrais retrouver la page) en ce qui concerne l’artisan. Celui ci doit pouvoir justifier de son savoir faire soit par un diplome, soit par une experience effective de 5 ans…
            Ma question (sujet d’un prochain article) est comment suivre une formation diplomante ? (BEP / bac pro, initial/continue, a distance ?)
            En tout cas, merci pour vos posts 😉

  75. Hello, Je ne sais pas a quoi correspond le code APE « photographe de mariage » est ce le code APE 7420Z dédié en règle générales aux activités photographies ou un autre ?
    Pat’

  76. Bonjour,
    Moi qui compte me lancer dans les démarches dans quelques mois, merci beaucoup pour l’article. Ca clarifie beaucoup de choses, notamment, l’histoire d’un paiement à faire ou pas.
    Merci encore.
    J’attends l’article suivant avec impatience.
    Aurore

      1. Bonjour Reego,
        Je viens de m’inscrire en tant qu’auto entrepreneur en seconde activité et j’ai consulté mon numéro de siret via le site https://www.infogreffe.fr
        En me promenant sur des forums, j’ai cru voir qu’il y a une taxe supplémentaire aux 23% actuels de charges et impots sur le chiffre d’affaire à payer en fin d’année(qui pet, apparement etre de l’ordre de 650 à 1500 euros selon la ville à laquelle est rattachée l’entreprise)
        https://www.virusphoto.com/216349-je-veux-minstaller-en-tant-que-photographe-que-choisir-auto-entrepreneur-2.html
        J’avoue être un peu inquiète puisqu’on m’a dit qu’en tant qu’auto entrepreneur, les seules choses à payer sont les 23% de charges et impots sur le chiffre d’affaire…
        Serait-il possible d’avoir des informations quant à votre situation ?
        Cordialement,
        Aurore

      2. ATTENTION pour être autoentrepreneur « photographe », donc artisan,, il faut justifer soit de 5 années d’exercices à temps plein, soit présenter une diplôme reconnu dans l’activité.
        Je souhaitais apporter cette précision car dans le cas contraire, il n’est en théorie pas légal d’exercer et ça peut être associé à de la concurrence déloyale.

        1. Dans ce cas Millet, Xavier et moi sommes dans l’illégalité. J’ai bel et bien un diplôme (Bac Pro Photographie) mais je n’ai jamais eu à le présenter pour obtenir mon statut d’auto-entrepreneur… Je ne pense pas qu’il soit indispensable de justifier de 5 années d’exercices à temps plein ou bien d’un quelconque diplôme. Sans ça, il y aurait beaucoup beaucoup moins de photographes auto-entrepreneurs 😉

    1. il me semble qu’un petit détail une information a été oublié.
      personne ne parle du paiement sur la deuxieme année de la taxe sur votre habitation,considéré comme votre lieu d’entreprise! important non?

        1. On parle d’exonération pour le photographe d’auteur dans le lien . Est-ce aussi le cas pour le photographe de portrait, soirée, mariage ?
          Merci pour votre r éponse

        2. Comme cela a déjà été souligné l’article exonère les photographe auteurs, qui sont donc a différencier des photographes illustrateurs (mariage, naissance ect…) Les photographes auto entrepreneur ici devraient pouvoir nous dire s’ils payent la CFE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

Comment choisir son éclairage ? Comment utiliser la lumière pour mettre en valeur son sujet ?

LE GUIDE DE POCHE

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

LIVE GRATUIT À VENIR