La technique « multiposes »

On connait tous cette situation en photographie de paysage : on est prêt, l’appareil est prêt, et même le soleil à l’air disposé à vous aider à réussir votre photo. Mais au moment de visualiser le résultat, le ciel est cramé ou le premier plan sous-exposé… Si vous avez pour habitude de baisser les bras (ou d’avoir envie de jeter votre appareil par terre…) Antonio vous explique ici comment réagir, pour avoir le résultat escompté.

PHOTOGRAPHIE DE PAYSAGE : MULTIPOSES

Dans l’extrait de sa formation « photographie de paysage », Antonio vous explique la technique du « multiposes » (on peut aussi entendre parler de « bracketing »).

Le capteur photo ne possède pas les même capacité que l’oeil humain. En condition de forte dynamique comme un levé ou couché de soleil, il faut prendre en compte la nécessité de shooter différentes expositions, permettant ainsi d’enregistrer plusieurs niveau de lumière et ainsi avoir une image correctement exposé.

Abonnez-vous à la chaîne d’Empara

Pour en découvrir d’avantage sur la formation de Antonio, rendez-vous sur Empara 👉 La photographie de paysage.

Vous pouvez découvrir bien d’autres vidéos sur notre chaîne YouTube.


Retranscription écrite de la vidéo

On est sur l’île de madère au cap San Lorenzo. C’est un choix très intéressant parce que il y a une vraie dynamique au niveau de la composition. Il y a de belles matières et le soleil va se lever en face (les nuages sont déjà coloré). Dans cette vidéo, je vous explique comment gérer la dynamique de lumière dans une situations de contre jour.

Comment réussir ses photos en contre-jour

Comme le soleil se lève en face, il y a des règles de dynamique à connaître en tant que photographe. Soit on décide de privilégier une mesure de lumière sur le ciel et là dans cette situation on va avoirs un premier plan qui est totalement noir. Soit on décide de faire une mesure de lumière sur le plan avant, qui correspond au rocher et à la terre ici et on va se retrouver avec le ciel totalement blanc.

Il y a plusieurs méthodes pour y remédier, comme celle du multi poses qui consiste à faire différentes expositions : une exposition qui va privilégier le premier plan, la partie la plus sombre de l’image et une deuxième exposition qui va priver privilégier le ciel, la partie lumineuse. Ensuite on va devoir faire du mixage sous photoshop pour récupérer cette dynamique de lumière. On appelle ça en anglais le blending. On voit d’ailleurs sur mon écrans mes choix de compos et l’endroit où je vais faire ma mise au point. C’est très important d’aller à l’infini pour bien couvrir le maximum de ma composition. Je vais travailler en liveview pour vous montrer directement le problème qu’on peut avoir en situation de dynamique très forte. Comme cette situation de contre-jour.

Savoir composer son l’image

J’ai privilégié deux tiers de ma compo avant pour le premier plan (les rochers, la terre, avec toute la dynamique apportée par le cap parce qu’on a une belle courbe) et j’ai privilégié un tiers de de ma compo pour le ciel. Je peux déplacer ma zone de mise au point et aller chercher directement la terre au premier plan car le plus important en paysage c’est de faire en sorte qu’on ait une profondeur de champ suffisante pour couvrir de mon premier plan jusqu’à l’infini.

Je suis ouvert à f13, ça couvre largement ma composition j’ai aucun souci pour avoir cette zone de netteté qui va de mon plan avant jusqu’à l’infini. D’ailleurs on peut le vérifier j’ai une petite application pour ça (Magic Lantern). Si je fais ma mise au point ici, cette application me dit que de 63 cm après le bloc optique à l’infini je suis net.

Multi poses / bracketing

Je déclenche en mode bracketage (trois shoots avec ma télécommande). Sur le premier shoot, mon premier plan est totalement noir. J’ai de l’information au niveau du soleil et du ciel. Il y a une petite alerte de sur-exposition mais c’est normal, il faut que ça reste relativement lumineux. Sur le second shoot avec un temps d’exposition plus longs, on remarque déjà que le premier plan est moins sous-exp. Quand je passe au troisième shoot, j’ai toute l’information au niveau du premier plan. Le premier shoot de la séquence correspond à la mesure TTL.

Il faudra travailler le visuel sous les Lightroom, faire le blending (mixage des trois expositions). Prenez le temps d’arriver avant pour bien prendre en compte le milieu, décider de votre composition. Attention définissez bien l’heure d’arriver. Quand vous shootez un lever de soleil car vous avez environ un quart d’heure maximum pour bosser.

Leave a Reply 3 comments