Paysage : 4 méthodes infaillibles pour rester créatif

Dans notre parcours photographique, que nous soyons débutants ou avancés, il nous arrive tous, à divers degrés, de vouloir nous surpasser et de ressentir le besoin de rester créatif. Les raisons sont multiples : sentiment de ne pas progresser, manque de vision, lacune au niveau technique, ou tout simplement, ne plus savoir quoi photographier.
Vous ne devez pas nécessairement être photographe pro pour souhaiter amener votre photographie à un niveau supérieur, ou du moins, peaufiner vos prises de vue. Si vous faites de la photo depuis un certain temps, je parie que vous avez constaté votre évolution. Êtes-vous satisfait ? Ressentez-vous de la fierté en visionnant votre portfolio ? Ou avez-vous plutôt l’impression de stagner…
Quand nous atteignons un palier, un sentiment d’insatisfaction peut s’installer. L’idée d’abandonner ou de délaisser la photo, pendant un certain temps, nous effleure l’esprit. N’en faites rien ! J’ai concocté pour vous 4 méthodes infaillibles pour vous remettre sur la bonne voie et vous aider à rester créatif.

1 – Orchestrez une mise en scène

Nikon D700 | 20mm | ISO 3200 | f/2.8 | 20 sec
Nikon D700 | 20mm | ISO 3200 | f/2.8 | 20 sec

Peut-être avez-vous déjà, dans votre portfolio, les images d’un parc que vous connaissez bien. Pourquoi ne pas y retourner avec une mise en scène en tête ? À l’heure bleue, une tente illuminée de l’intérieur, sur le bord d’un lac, par exemple. Ou encore, une personne qui tient une lanterne sous un ciel étoilé.
Mijotez un plan en jetant sur papier vos idées :

  • Feu de camp (avec guimauves)
  • Camping sous les étoiles
  • Observation des étoiles
  • Randonnée au sommet de la montagne
  • Kayak sur rivière ou sur mer
  • Patin sur glace
  • Raquette (soyez aux aguets des premières neiges)
  • Pêche sur la glace (avec maisonnette)

 
Invitez des amis en camping, ou votre famille, louez un canot si nécessaire, et faites une série d’images qui représente le plein air. Planifiez, et prévoyez un temps précis de l’année, que ce soit au printemps, durant la saison estivale, pendant les couleurs flamboyantes d’automne ou dans le courant de l’hiver.
En vous préparant à l’avance, vous pourrez faire les réservations nécessaires et être prêt lorsque la saison se pointera. Plusieurs parcs offrent des services d’hébergement et de l’équipement, mais informez-vous auprès de vos amis, ils ont peut-être une tente à vous prêter, ils se feront un plaisir de collaborer à votre vision.
Planifiez votre session en deux temps, la première partie pour effectuer le repérage et la seconde pour réaliser vos photos. Favorisez les prises de vue tôt en matinée et en fin de journée afin de saisir le paysage nimbé de couleurs dorées, ainsi que le soir alors que les étoiles scintillent dans le ciel assombri, idéal pour les photos de nuit.
==
À l’aube de sa carrière, Chris Burkard s’est demandé comment il pouvait amener sa photographie à un niveau supérieur. Il rêvait de collaborer avec de grandes compagnies telles que Toyota. L’idée lui est venue d’intégrer à ses photos un véhicule tout-terrain, de marque prestigieuse. Lors de ses sorties photo, il a décidé de louer ce type de véhicule et l’a inclus dans ses images.

2 – Ajoutez un personnage à vos photos

Nikon D700 | 24mm | ISO 200 | f/16 | 1/125 sec
Nikon D700 | 24mm | ISO 200 | f/16 | 1/125 sec

Il est parfois difficile de saisir l’étendue d’une forêt majestueuse ou la dimension d’un rocher. L’ajout d’une personne accroît l’intérêt, met en perspective le lieu et nous permet d’obtenir une échelle de grandeur.  On réalise alors que ce fameux rocher est… grandiose !
Il peut également mettre en lumière une situation et insuffler une atmosphère particulière, le personnage venant soutenir l’histoire visuelle. Les puristes sont frileux à l’idée d’incorporer un « être humain » à un lieu sauvage, comme si c’était un sacrilège. Si vous êtes mal à l’aise avec ce concept, voilà un beau défi à relever. Car préserver l’authenticité d’un lieu sauvage en y ajoutant un personnage est un défi en soi. J’en conviens. Voilà donc une façon très originale pour amener votre photographie à un niveau supérieur.
Néanmoins, j’ai vu de très belles images où une jeune fille à la chevelure flottante, vêtue d’une robe vaporeuse, le regard tourné vers l’horizon, évoquait exotisme et liberté. Demandez à un(e) ami(e) de vous servir de modèle, ou si vous en avez le courage, faites de l’autoportrait.
==
Jonna Jinton, artiste peintre et photographe, demeure dans les contrées boisées de la Suède. Les paysages qu’elle nous présente sont à couper le souffle, lacs, montagnes, forêts semblent intouchés depuis des temps immémoriaux. Néanmoins, parmi ces images on retrouve des autoportraits, réalisés avec élégance. Le personnage vient compléter une scène où la magie opère. La pose, loin d’être narcissique, évoque féminité et pureté.

3 – Apprenez une nouvelle technique

Amener votre photo à un niveau supérieur
La photographie est un vaste domaine, la technique (si elle est mal maîtrisée) devient un obstacle à notre vision. Le mode automatique, a priori, nous apparaît séduisant. Par contre, si nous désirons capter cette cascade avec un effet de filé, ou créer un time-lapse de nos moments favoris, nous avons intérêt à bien connaître notre équipement.
Pratiquer est la clé pour parfaire sa technique, que ce soit pour apprendre à maîtriser la profondeur de champ, ou photographier un ciel étoilé. Peu importe notre niveau de compétence, nous passons tous par une période où l’on doit apprendre…

  • Photographiez en mode manuel, ceci vous permettra de comprendre la relation entre l’ouverture et la vitesse d’obturation. Jouez également avec les ISO, vous verrez l’incidence du triangle photographique.
  • Apprenez à changer les paramètres de votre appareil sans lever les yeux du viseur. Sachez où se trouve votre commande pour modifier les ISO, l’ouverture, la balance des blancs ou encore la compensation d’exposition. Fermez les yeux, et promenez les doigts sur les boutons de votre appareil et tentez de les identifier.
  • Servez-vous de ce trépied qui vous fait horreur. Installez-vous dans le confort de votre salon et apprenez à le manipuler. Une fois rendu sur le terrain, vous serez beaucoup plus à l’aise.
  • Essayez-vous à réaliser plusieurs expositions d’un même paysage, et à fusionner les zones extrêmes afin de capter toute la dynamique de la scène.

Sélectionnez un ou deux points que vous aimeriez améliorer, accordez-vous une semaine, et pratiquez aussi souvent que possible. Votre photographie prendra un nouveau souffle.
==
Avant devenir une photographe de mariage renommée, Jasmin Star a fait ses débuts comme beaucoup d’entre nous. Sa plus grande difficulté était de réussir un contre-jour, elle n’y arrivait tout simplement pas. Pour parfaire cette technique, elle choisit un sujet banal, l’oranger derrière sa maison. Tous les jours, à des moments stratégiques, là où la lumière créait un contre-jour, elle a photographié, sans relâche, l’arbre fruitier. Jusqu’à ce qu’elle réussisse !

4 – Faites un brainstorming une fois par mois

Amener sa photographie à un niveau supérieur
Peut-être faites-vous de la photo un peu au hasard ou quand les occasions se présentent. Ou encore, attendez-vous d’être vraiment inspiré pour sortir, vous retrouvant ainsi bloqué ! Exprimer sa vision ne se fait pas tout seul, cela demande des efforts. Car la muse n’est pas toujours au rendez-vous. Les artistes qui travaillent régulièrement à leurs œuvres ont trouvé la clé du succès, dans la régularité. Ils entretiennent leur muscle créatif, à l’affût de nouvelles expériences.
Une façon simple et amusante de stimuler sa créativité et de monter sa photographie à un niveau supérieur est de planifier vos sorties. Une amie photographe me confiait qu’à chaque fin de mois, elle analysait ses photos afin de prévoir de nouveaux projets pour le mois suivant. Je trouve l’idée brillante !
Procurez-vous un cahier que vous consacrerez exclusivement à la photographie. Pour ma part, chaque page est réservée à une seule idée, soit une mise en scène ou un lieu à photographier.
À noter dans le carnet :

  • Les coordonnées du lieu
  • Les coordonnées de vos modèles
  • Si c’est un site privé, avez-vous besoin d’une autorisation ?
  • Un croquis, si nécessaire (pas nécessaire d’être bon en dessin)
  • Les heures du lever/coucher du soleil et de la lune
  • Des découpures de l’endroit pour vous donner des idées
  • À quelle saison est-il préférable de réaliser la photo ?
  • Toutes autres idées susceptibles de vous aiguiller

Voilà ! J’espère que ces quelques idées vous stimuleront et vous donnerons envie de vous dépasser. Si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires 🙂

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 réflexions sur “Paysage : 4 méthodes infaillibles pour rester créatif”

  1. Super article comme toujours Anne. J’adore tes photos tu sais ça??
    Je me gave de tes articles, c’est vraiment inspirant!
    À Bientôt!
    Bernadette

  2. Bonjour Anne,
    Je débute dans le monde de la photo, et pour se faire j’ai acheté un réflex Nikon d5300 (capteur petit format) afin de photographier des paysages dès que j’en ai l’occasion. cependant, je dispose d’une focale standard sur mon appareil (Nikon 18-55 mm), et depuis que j’ai découvert vos tutos et articles sur « objectif photographe » je me suis rendu compte que cette focale n’était pas forcément adaptée pour les prises de vue de paysages. C’est la raison pour laquelle j’aimerais faire l’acquisition d’un objectif grand angle. J’hésite entre un zoom (AF-S DX 16-85 mm f/3.5-5,6g ED VR) et un objectif fixe (je ne sais pas trop lequel)
    Donc si vous pouvez m’éclairer sur le ou les choix que je dois faire, je vous en serai reconnaissant.
    Merci encore pour le travail de QUALITE que vous faites, qui permet à tout à chacun de progresser doucement mais surement.
    Cordialement Olivier

    1. Bonjour Olivier,
      La focale 18mm de votre objectif standard peut convenir. La qualité n’est peut-être pas excellente, mais c’est un bon début. Le zoom que vous convoitez ne couvre pas beaucoup plus large, 20mm versus 18mm, ne fait pas une grande différence.
      Une focale de 10mm conviendrait mieux, mais il faut être certain que cette focale sera adéquate pour le genre d’image que vous faites. (des suggestions : Sigma 10-20, Tamron 10-24, Nikon 10-24).
      En ce qui concerne la focale fixe, la légèreté et le piqué seront sans doute supérieur. Le désavantage est son manque de versatilité. Vous devez vous déplacez, et parfois, la scène à photographier ne permet pas d’intégrer l’ensemble des éléments pour créer une composition satisfaisante.
      Personnellement, j’aime bien le zoom, il est versatile, rapide (pas besoin de changer de focale en cours de route) et couvre des plans variés.
      Voilà, j’espère que ceci répond à votre question. 😉

  3. Merci Anne, tu es toujours très généreuse et stimulante. Le truc du doigt, je n’aurais jamais imaginé…
    que de choses à essayer encore !!!
    J’aime bien que tu nous mettes des exemples de d’autres photographes ça nous permet de voir plus d’exemples et de faire des découvertes.

    1. Bonjour Nicole,
      Ah, le truc du doigt, il est pas mal top celui-là! 😉 Heureuse que ces découvertes te plaisent, je trouve que visionner les photos des autres photographes nous incitent à être créatif. 😉

  4. Merci Anne. Ça fait du bien de se faire réveiller. J’étais sur le point de prendre congé. Enfin, j’ai décidé de continuer. Merci encore une fois pour la motivation. Bye!

    1. Bonjour Marc,
      Tu sais, c’est normal d’avoir des périodes moins lucratives ou productives en photo. Faut prendre le temps de laisser reposer les idées, et reprendre un nouveau départ. 😉 Heureuse que cet article te donne une p’tite tape d’encouragement.

    1. Bonjour Anne,
      Merci pour votre conseil, j’ai tellement entendu d’avis différents.
      J’ajouterai le polarisant uniquement en Antarctique, pour le reste uniquement un  » protector  » neutre.
      Amicalement.
      Jack

  5. Bonjour,
    Je part en Antarctique, vu la luminosité on m’a conseillé de mettre un filtre polarisant (Hoya PRO1) , j’ai déjà un filtre (Hoya Pro1 UV (0) ) Peut on mettre le polarisant par dessus le UV ou plutôt par dessus un « Protector » ?
    merci de vos réponses

    1. Bonjour Jack,
      Les avis sont partagés concernant le filtre UV, pour ma part, je ne le trouve pas utile, vous ajoutez une verre de moindre qualité sur un objectif de bonne qualité. Mais il protège en cas d’égratignures…
      Si vous ajoutez un filtre Polarisant, inutile de rajouter le filtre UV par-dessus, le polarisant servira de protection. N’oubliez pas de laisser le pare-soleil sur votre objectif, il le protégera également.

  6. la technique du doit devant le soleil je ne la connaissez pas !!
    et sa marche d’enfer
    un comble quand méme !!!!
    metre son doit devant devant l’objo pour réussir une photo !!!

  7. Un gros MERCI Anne, je crois que tu as lu dans mes pensées, car j’étais saturé dans mes prises de photos.
    En lisant ton article, tu m’as donné un boost. (ça fait du bien)
    Merci encore et bravo!

  8. AHHH ! La confirmation de ce que représente cette perpétuelle remise en question dans la pratique de la photo.
    J’ajouterais qu’il est important de se poser souvent la question  » quel est le but ultime de faire des photos?  »
    Cordialement

  9. Bonsoir,
    encore peu formé à la photo, je souhaiterai comprendre le « M » de l’appareil photo. Quand on prend une photo en manuel il y a deux possibilités : place le bouton de dessus l’appareil sur le M, ou en même temps placé sur M celui sur le coté (A ou M) Donc quand on veut prendre une photo en manuel faut-il placé les deux boutons sur M, ou laisser l’Autofocus ? Merci.
    Cordialement
    Jacques

    1. Bonjour Jacques,
      Je ne veux pas vous induire en erreur, mais à mon avis le M sur le côté est pour la mise au point manuelle de votre objectif, et le M sur le dessus est les réglages manuels de votre boitier. Faites une vérification pour en avoir le cœur net, et donnez m’en des nouvelles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

1 journée de formation en live gratuit 

3000 photographes passionnés et professionnels font confiance à Empara pour s’épanouir dans la photo et progresser.

LE GUIDE DE POCHE

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

LIVE GRATUIT À VENIR