Grand-angle : 3 conseils pour bien composer vos paysages

Forcément, quand vous faites de la photo paysage vous ajoutez à votre équipement un objectif grand-angle. À mon avis, c’est un must. Et la question qui vous brûle sans doute les lèvres est : lequel choisir ? Pour faire de belles photos de paysage avec des composition intéressantes, sélectionnez une focale entre 16-35 mm pour un appareil plein format ou 10-18 mm pour un appareil APS-C.
Les zooms sont pratiques, car plus versatiles, toutefois optez pour des objectifs compacts et légers, qui ne deviendront pas des boulets à trimballer. Certaines optiques offrent de grandes ouvertures (f/2.8), très efficaces pour reproduire des effets bokeh en portrait, mais en photographie de paysage, vous vous en servirez rarement, et prioriserez plutôt les petites ouvertures (f/grand chiffre) afin d’obtenir une bonne profondeur de champ. Donc, à l’achat, choisissez un objectif avec une ouverture plus réduite (f/4), il sera certes moins lumineux, mais beaucoup plus léger à transporter, surtout si vous aimez voyager.
Par ailleurs, les focales fixes ne sont pas à négliger, elles ont l’avantage de faire une mise au point plus rapprochée, d’avoir un poids plume et une qualité optique supérieure, le prix aussi d’ailleurs.

grand-angle
20mm | ISO 200 | f/16 | 1/4 sec + trépied

Une fois ce choix établi, donnez-vous le temps de vous familiariser avec votre nouvelle acquisition. Le grand-angle, malgré son utilité incontestable, n’est pas si simple à maîtriser. Cet objectif a pour effet d’éloigner l’horizon de façon spectaculaire, une prairie à perte de vue, sans avant-plan, deviendra un vaste champ sans intérêt. À l’inverse, intégrer tous les éléments d’une scène ne suffit pas à rendre une composition cohérente et à transmettre une lecture visuelle captivante.
Or, avec de la pratique et de la patience, le grand-angle constituera un outil indispensable.

Regardons ensemble 3 conseils pour optimiser vos photos de paysage avec un grand-angle.

Quel est le sujet principal ?

grand-angle optimiser photo paysage
24mm | ISO 200 | f/4 | 1/800 + polarisant

La première question que l’on doit se poser, avant de déclencher, est de savoir quel est le sujet dominant de notre image ? Avons-nous un point fort, quelque chose qui attire le regard ? Quelle est notre intention derrière le paysage à capter ? Transmettre une atmosphère particulière, présenter un ciel démesuré rempli de nuages duveteux, ou simplement montrer un lieu visité ? Cibler notre sujet d’emblée, permettra d’établir des choix stratégiques et le mettre en valeur pour optimiser sa présentation, afin que le spectateur puisse le repérer immédiatement.
grand-angle
Parfois, une vue d’ensemble, trop vaste en une seule image, peut-être décortiquée et segmentée en plusieurs mini scènes à photographier. D’autres fois, les éléments sont éloquents et la façon de les prendre en photo ne laisse aucun doute. Si, par exemple, le ciel est prédominant, laissez cette zone envahir votre image, si le sol est doté d’éléments remarquables, orientez votre boîtier dans ce sens.
grand-angle | décortiquer une scène
Astuce : Observez attentivement la scène, et scrutez les bords de votre cadrage à l’affût d’items à exclure ou à inclure afin de bonifier la lecture visuelle de votre image. Avant de déclencher, examinez le pourtour de votre viseur afin de déceler  les intrus inopinés.  Demandez-vous s’ils ajoutent ou non un intérêt à l’image. 😉

Repérez les lignes directrices

Grand-angle | Repérer lignes directrices
Ces lignes dirigent le regard dans l’image et dynamisent l’ensemble de votre composition. Elles peuvent être horizontales, verticales, courbes ou diagonales. Il n’y a pas que les routes qui peuvent ériger ces lignes, elles sont souvent omniprésentes dans la nature par le contraste de textures ou de juxtaposition d’éléments. Soyez à l’affût de ces traits, ils sont caractérisés par des ombres étirées, une rivière sinueuse, l’écume ondulante de la mer, un rayon de soleil traçant sa présence sur le sol, une démarcation entre les herbes hautes et un lit de galets jonchant la grève. Les possibilités sont infinies!
Déplacez-vous et variez votre emplacement, exploitez les différentes perspectives. Debout, vous obtiendrez une vue totalement distincte comparée à une position accroupie. Observez comment votre composition se transforme au gré de vos déplacements. Est-ce que les lignes convergent, zigzaguent, ou disparaissent?
Grand-angle | lignes courbes
Notez que les lignes diagonales et les courbes ont un effet plus dynamique sur une composition. Savamment disposées, elles brisent la monotonie du format classique conventionnel et invitent le regard du spectateur à se diriger vers le point fort de l’image.

Intégrez un avant-plan en vous rapprochant

grand-angle optimiser photo paysage
20mm | ISO 100 | f/16 | 2 sec + trépied

Si votre environnement vous semble trop vaste et dépourvu d’intérêt, examinez le sol en quête d’un avant-plan à intégrer dans votre composition, une souche, un rocher, une plante exotique. Osez vous-en approcher, encore davantage, donnez l’impression à votre spectateur que l’élément est tout près de lui. Étant donné la grande profondeur de champ du grand-angle, vous obtiendrez une zone de netteté respectable, optez pour une petite ouverture f/16-22.

grand-angle | format vertical
20mm | ISO 100 | f/16 | 2 sec + trépied

De plus, songez à varier l’orientation de votre appareil et faites des cadrages non seulement à l’horizontale, mais également à la verticale, ce format se prête parfaitement à ce type de mise en place.  Les scènes ne sont pas toujours propice à cette orientation, mais explorez tout de même, travaillez à fond votre sujet.
grand-angle | format vertical
Astuce : Si vous vous servez d’un trépied, déplacez-vous sans l’installer. Faites d’abord un tour d’horizon, avec votre appareil à main levée, puis repérez votre angle de préférence, une fois votre choix établi, installez le tout sur trépied.

En conclusion

Maintenant que vous connaissez ces 3 conseils pour sublimer vos photos de paysage avec un grand-angle, partez confiant et explorez votre sujet à fond. Déplacez-vous au besoin, soyez à l’affût des items à intégrer ou à enlever de votre composition. Portez un regard attentif aux lignes directrices et variez vos perspectives, soit en restant debout ou en vous abaissant au niveau du sol. Repérez les éléments intéressants à inclure en avant-plan et amusez-vous à nous donner l’impression qu’ils nous font basculer dans l’image.
Bonne photo aventure !

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 réflexions sur “Grand-angle : 3 conseils pour bien composer vos paysages”

  1. bonsoir Anne
    merci infiniment pour vos articles riches et intéressantes ,j’applique exactement vos conseilles et j’arrive à faire des jolies photos ,je vous suive sur instagram et je me réjoui
    merci encore i

  2. Ping : Photo grand angle : apprenez à voir la vie en grand

  3. Bonsoir Anne
    Je viens de lire votre fabuleux mini exposé sur la prise de vues de paysages .. enfin une bible digne de ce nom, donc merci.
    Je suis l’ heureux utilisateur d’un canon 6D avec lequel je n’ utilise qu’ un 50mm de la même marque en 1.4. Cela me permet et m’ impose de trouver des angles de vue en bougeant systématiquement. Mais je me retrouve limité pour les paysages.
    J’ ai bien compris qu’ un grand angle serait la solution, mais lequel ? Auriez vous dans votre boîte à conseils un ou plusieurs modèle à me conseiller ?
    Très belle soirée à vous

    1. Bonsoir Cyril,
      Comme mentionné au début de l’article, pour produire des compositions intéressantes, sélectionnez une focale entre 16-35 mm pour un appareil plein format ou 10-18 mm pour un appareil APS-C. Je ne suis pas une spécialiste de matos, et je ne saurais vous conseiller avec une marque en particulier. Retenez que les modèles de marques reconnues telle que Nikon, Canon et cie, seront de qualité supérieure, mais le prix aussi. Je vous conseille de lire les forums ou les sites de reviews pour avoir des informations supplémentaires.

  4. Conseils utiles avoir l œil et mémoriser Prendre le temps en somme le gral l étape pro un palier ? La pratique j en suis persuadé.la bonne journée Jacques

    1. Oh je viens seulement de voir votre message ! Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à ma question ! D’accord, c’est noté, pas de HDR. Mais y a-t-il tout de même ce que j’appellerais un genre de « HDR numérique » ? (C’est à dire que l’exposition est augmentée sur certaines zones de la photo et pas sur d’autres avec un logiciel). Cela m’intrigue vraiment 😉
      Très bonne journée Anne !

      1. Rebonjour Domitille,
        En revisionnant mes images dans ma banque d’image, je suis rendue compte de mon erreur. Effectivement, il s’agit bien d’une photo HDR, désolée de vous avoir induit en erreur, avec toutes les photos que je produis, je perds parfois la mémoire… 😉
        Il s’agit de trois photos fusionnées dans le logiciel de traitement HDR, Photomatix Pro. Je ne l’ai précisé, parce que ce n’étais pas le but de cet article.

        1. Merci Anne ! Je remarque que vous vous prenez toujours le temps de répondre aux différentes questions et commentaires : Un grand merci ; Quelle bienveillance !
          Je comprends mieux maintenant pour le HDR 😉 J’ai testé il y a quelque temps Photomatix justement car vous en parliez dans un précédent article je crois. Très efficace si l’on abuse pas trop des effets ! (je trouvais que lightroom manquant un peu d’options là-dessus)
          J’attends avec impatience vos prochains articles.
          En attendant, je vous souhaite une belle journée 🙂

          1. Super! Je suis contente que cet article ait pu vous aider. J’aime bien Photomatix Pro, quand on prend le temps de l’étudier et de l’utiliser à sa juste valeur, il nous donne d’excellents résultats.
            L’échange avec les internautes est importante pour moi, ravie de participer à cette belle communauté. Bonne journée à vous aussi! 🙂

  5. Bonjour Anne,
    J’adore lire vos articles qui me donnent envie de pratiquer la photo de paysage alors qu’a l’origine mon truc c’est plutôt le portrait, ou les choses qui bougent 😉
    Bref je compte faire une semaine sous le signe de la photo de paysage (motivée par vos précieux conseils !), ce pourquoi je relis une 2eme fois tous vos articles (qui sont toujours aussi passionnants, meme apres 2eme lecture !). Mais en lisant celui-ci je m’aperçois que quelque chose m’échappe : si je prends, par exemple la première photo de l’article, vous mentionnez les EXIFS en dessous, donc ISO 200, f/16, 1/4 de sec. Dois-je donc comprendre qu’il n’y a pas de traitement HDR sur cette photo ??

    1. Bonjour Domitille, vraiment désolée pour cette réponse tardive, votre commentaire a échappé à mon attention…
      Effectivement, la photo que vous mentionnez n’a pas eu de traitement HDR, une seule image a suffit pour capter toute la plage dynamique de la scène.

  6. Décortiquer un paysage était la grosse négligence que je viens de me découvrir.
    Merci beaucoup pour ces conseils qui vont me pousser à prendre un peu plus de temps lors de la prise car j’avais tendance à croire qu’un cadrage du paysage suffisait.
    Encore un grand Merci pour ces photos si belles et ces exemples qui nous pousse à s’y remettre.

  7. Bonjour
    UN GRAND GRAND MERCI pour tous ces conseils qui me permettent d’avancer ,j’imprime et plus tard dés que j’ai un moment j’y travaille .
    bonne journée

    1. ah, le logiciel…c’est là ou je sens que le bas va blesser.
      Je suis sous Linux, Mageia5 pour être plus précis et je développe mes RAW avec Darktable. Pour les petites retouches j’ai recours à Gimp.
      i’m a poor lonesome photographer…

  8. Bonjour Anne et merci pour cet article fort sympathique, clair et plein de précieux conseils. J’aurai néanmoins une requête, ayant un sac photo bien garni et déjà très lourd, j’hésite à acheter un 16-35 Canon (je commence à 24-105 ou finr à 100-400 en passant par 70-200…) car même si je fais beaucoup de photos de paysages, je n’ai réellement besoin d’un super grand angle que peu souvent (du moins c’est comme ça que je ressens ce besoin).
    Ma question serait de savoir si tu pourrais me ( nous) conseiller sur sur comment réaliser correctement plusieurs clichés (pour ensuite les assembler dans un logiciel) car je crois qu’il ne s’agit pas de tourner simplement l’appareil, mais plutôt de la faire pivoter selon l’axe vertical du miroir ou du capteur…
    Lorsque je pratique cet exercice, j’obtiens toujours des résultats médiocres car même si les photos se chevauchent bien, ça ne « jointe » pas bien soit en haut, soit en bas, ou alors j’ai des différences d’exposition entre chaque clichés…
    J’espère avoir clairement exprimé mon problème.
    Merci encore pour tes conseils et tes très bons articles.
    Philippe

    1. Bonjour Philippe,
      Je note ta requête pour un article futur, je crois que ça pourrait être utile pour plusieurs. Dis-moi, quel logiciel de traitement d’image utilises-tu? Lightroom? Ou autre chose?

      1. Bjr Anne, je crois que je n’ai pas inséré ma réponse au bon endroit.
        ah, le logiciel…c’est là ou je sens que le bas va blesser.
        Je suis sous Linux, Mageia5 pour être plus précis et je développe mes RAW avec Darktable. Pour les petites retouches j’ai recours à Gimp.
        i’m a poor lonesome photographer…

        1. Rebonjour Philippe,
          Gimp est un moyen très correct d’arriver à ses fins. Vous progressez à votre rythme, et si cela vous convient inutile de compliquer la vie avec des logiciels dispendieux. Je connais un photographe qui se sert de Gimp et les résultats sont plus que satisfaisant.

  9. Merci Anne pour ces conseils judicieux; moi qui suis fan de couchers de soleil j’ai apprécié à juste titre vos clichés et vais essayer de mettre en application vos conseils.
    Merci encore et continuez de nous abreuver de votre expérience.

  10. Merci Anne pour vos idée, vos conseils et bravo pour votre travail. Chapeau bas l’Artiste ! au plaisir de vous lire à travers vos prochains conseils

  11. Bonjour Anne et merci, je n’ai pas de grand angle mais tes conseils me sont précieux car je peux les mettre en pratique même avec mon 18-55 de mon Canon EOS 550D. Je cherche à améliorer mes photos (prise de vue, floue etc….) avant d’investir dans des objectifs, cela me fraine certainement dans ma progression mais tant pis et surtout j’ai peur de faire des erreurs en achetant celui dont je n’ai pas besoin, je suis amateur et ne veux pas traîner 3-4 objectifs qui feront peut être doublé emploi, donc avec celui que j’ai peut être 1ou 2 autres se sera tout je pense.

    1. Bonjour Françoise,
      Tu sais, ce n’est pas l’équipement qui te fera de toi un bon photographe. C’est la maîtrise de la technique, et bien connaître son appareil. Si pour toi, le 18-55mm te convient, c’est parfait, pratique avec cela aussi longtemps que nécessaire. Quand tu progresseras, et que tes moyens de te le permettront ( rien ne t’empêche de mettre de l’argent de côté en prévision d’un futur achat 😉 , eh bien, là, tu pourras changer.
      Ceci ne te freinera pas dans ta progression. ***C’est la pratique qui te fera progresser.***
      😉

  12. Bonjour Anne,
    Un grand merci pour ce partage. C’est un plaisir de vous lire. Au delà de leur clarté, je retrouve dans vos textes la poésie de vos photos.
    Je voudrais vous demander votre avis sur la pertinence d’utiliser un bridge pour la photo de paysage.
    La versatilité des bridges (haut de gamme pour une garantie sur la qualité de l’optique) me semble attrayante en termes de composition.

    1. Bonjour Jean-Pierre,
      Merci pour votre appréciation, j’apprécie!
      Pour le bridge, si vous en êtes à vos débuts et que votre budget est vraiment limité, c’est une transition intéressante. Mais je vous avouerai honnêtement que le bridge à ses limites. J’ai rencontré une participante à mes randonnées photos qui possède un bridge, et après quelques sorties, elle a rapidement constaté la limite de cet appareil, comparé au reflex.
      Je ne connais pas les prix, mais si vous avez l’intention d’acheter un bridge « haut de gamme », vous seriez mieux d’investir dans un reflex, je suis certaine que vous pourriez dénicher quelque chose correspondant à votre portefeuille, et qui donnera des résultats supérieurs.
      J’espère que ceci vous aidera à faire le bon choix.Bon shopping!

  13. Bonjour,
    Merci pour ces précieux conseils..Je connaissais un peu le sujet pour avoir lu ca et la le pourquoi du comment. Les quelques photos apportent un plus, ça devient clair. Je pars en haute Loire, j’ai hâte d’exploiter ces conseils.
    Cependant j’ai une question technique. Justement en H.Loire, je compte photographier au gd angle une cascade d’une trentaine de metre. Ceci dis je me retrouve avec peu de recul pour élaborer une mise en scène, car c’est très étroit et fermé au pied. Doit on se résigner et se dire que ça fait parti des photos que l’on ne pourra pas faire ? Pour un amateur je m.entend.
    Merci encore ..
    Yves

    1. Bonjour YB,
      Ravie que cet article vous éclaire et vous guide dans votre aventure photographique.
      Pour répondre à votre question, si le sujet à photographier est grandiose (c’est ce que je présume selon votre explication), et que vous n’avez pas de recul (car très étroit et fermé au pied), il vous sera difficile effectivement de retransmettre l’ampleur du décor. Idéalement, vous auriez besoin d’un super grand-angle (10-14mm) – avec plastique de protection et tissu pour essuyer aux gouttelettes, mais ça vous le savez sans doute déjà ;-), ou encore faire un panorama avec un objectif moins large pour réussir à bien assembler vos photos lors du montage. Variez les points de vue, prenez des scènes plus rapprochées, peut-être inclure une personne comme référence et donner un sens de grandeur à la cascade. Bonne chance!

  14. Bonjour et merci pour vos conseils et ces belles photos. Oh combien je partage vos propos !. Paysagiste amateur aussi, je pars souvent de bon matin, muni de mon appareil photo, en quête de lumière, de rythme et de sens. La photographie ( c’est toujours une aventure) nous réserve souvent de belles surprises en chemin. Quand les 3 critères sont réunis, cela devient magique. Et comme vous le dites fort justement il faut être patient et savoir tourner autour de son sujet, avant l’offrande de la nature.
    David Delannoy ( auteur du guide « Picardie maritime, Baie de Somme » aux éditions Chamina)) (pas de site mais un compte facebook sur lequel je poste de nombreuses photos de paysages)

    1. Bonjour David,
      Vous trouvez les mots juste pour retranscrire ce que nous vivons en photographie. « La photographie ( c’est toujours une aventure)», très vrai, on ne sait jamais ce qui nous attend au bout du déclic. 😉

  15. Merci merci merci!!
    Je réfléchissais justement à acquérir un grand angle pour un APS-C (Nikon D5300), mais je réfléchis encore à si le jeu en vaut la chandelle (une base de 450euros) si je compte plus tard (dans 1an si je suis tjs aussi portée sur la photo) partir sur du plein format, et probablement un Canon. Voilà, en fait, j’espèrais qu’en l’écrivant ça éclaircirait un peu plus la réflexion! 😀

    1. Bonjour Annalia,
      L’achat d’un nouvel objectif demande de se poser les bonnes questions. Aimez-vous la photo de paysage? Regardez l’équipement que vous possédez présentement, êtes-vous satisfaite du résultat que vous obtenez avec? Ressentez-vous le besoin de « voir » plus large? Désirant inclure davantage de portion de paysage dans vos photos? Si vous avez répondu oui à toutes ses questions, je crois que l’achat d’un grand-angle serait justifié. La location peut être une alternative aussi. Bon shopping!

  16. Pour les photos présentées… tout à été dit mais j’en rajoute: merveilles.
    Pour le texte… Clair, précis, juste à point.
    La table étant mise, vous parlez de trimbaler un trépied. Mais en voyage, est-il vraiment utile ?
    Merci encore

    1. Merci énormément Paul!
      En ce qui concerne le trépied, cela va dépendre du type de photo que vous faites. Si vous désirez photographier les coucher de soleil, la lumière de fin ou de début de journée, il vous sera indispensable ( choisissez-le léger et compact). Mais si ce n’est que pour des photos souvenirs prisent durant le plein jour, alors là, vous pourrez vous en passer.

  17. Merci Anne pour ces conseils à la porté une fois de plus des débutants, je vais pouvoir m’amuser avec mon grand-angle que j’ai failli revendre car je n’avais pas compris comment il fonctionnait !!!

  18. Bonjour Anne,
    Tout d’abord merci pour vos photos. J’espère un jour parvenir a en faire d’aussi belles.
    Pouvez-vous, je vous prie, me donner un conseil?
    Je désire acheter un polarisant ainsi que 2 filtres dégradés 0.6et 0.9, quel matériel utilisez-vous pour la photo des paysages?
    Vous remerciant par avance de votre réponse,
    Cordialement,
    Philippe

    1. Bonjour Assemat,
      Merci pour ton compliment, avec de la persévérance et beaucoup de pratique tu peux arriver au même résultat. 😉
      Pour répondre à ta question : j’ai un polarisant B&W, cette marque est un peu plus dispendieuse, mais la qualité est supérieur. En ce qui concerne les filtres dégradés, j’utilise du Hitech, deux dégradés 0.6 et 0.9 ainsi qu’un filtre renversé -> http://www.formatt-hitech.com/

  19. Bonjour anne,
    Merci pour la réponse et désole j’aurais du être plus précis.
    Je possède un appareil hybride nx500 Samsung APS-C avec un objectif 16-50 mm. A 16mm je ne ressens pas vraiment l’effet grand angle et Samsung ne propose qu’un objectif dédié grand angle 16mm f/2,4 (non testé).
    Ma question portait sur une fonction panoramique, identique au téléphone, qui permet de décaler le plan de gauche à droite et l’appareil realise tout seul l’assemblage panoramique. J’ai essayé sur une chaine de montagne et le résultat, avec un œil de débutant, semble plutôt bon. Je parlais de gadget dans le sens où je me demandais si la qualité dimage est réellement au rendez vous (distorsion, décalages, aberrations…)? Voilà pour la précision merci encore pour votre temps.

    1. Rebonjour Adrien,
      Merci pour la précision, je vois un peu mieux ce que vous voulez dire. Je sais que certains appareils ont la fonction de créer des panoramas. Le désavantage, si je puis dire, ce que la photo finale aura une résolution réduite, pour ne pas obtenir une image trop lourde.
      Si vous ne faites pas d’agrandissement, la qualité sera satisfaisante. Par contre, si vous désirez faire des agrandissements, il serai préférable de faire le pano manuellement. C’est-à-dire, effectuer les prises de vue une à une et les assembler dans un logiciel de traitement d’image comme Lightroom ou Photoshop.

  20. Bonjour Anne,
    Merci beaucoup pour tous ces articles qui nous permettent de progresser tellement plus vite, c’est top!
    J’ai une question complémentaire. Quid des fonctions panoramiques? une alternative au grand angle ou un gadget? Merci d’avance pour votre réponse
    Adrien

    1. Bonjour Adrien,
      Merci beaucoup pour votre appréciation, je suis ravie que les articles vous aident à progresser. 🙂
      Pour votre question, si vous désirez réaliser des photos panoramiques et que vous ne possédez pas de grand-angle (c’est ce que je crois sous-entendre dans votre question), vous pourriez faire plusieurs images, sur trépied, et les assembler ensuite dans un logiciel comme Photoshop, ou Lightroom.
      Pour les gadgets, je ne vois pas trop ce que je pourrais vous suggérer. Est-ce que ceci répond à votre question?

  21. Merci Anne pour toutes tes explications. Je retiendrai l’idée à la prise de vue des lignes de direction, ce qui n’est pas évident du tout pour moi

  22. Bonsoir chère Anne !
    je suis heureux de pouvoir lire ton nouvel article après avoir (presque) finalisés mes travaux de restauration dans ma maison qui m’ont involontairement éloignés de la photo pendant un moment.
    Tes articles sont toujours aussi joliment illustrés et …écrits.
    De tous tes judicieux conseils je retiendrai aujourd’hui celui de décortiquer une scène. Cette phase de réflexion doit même nous amener plus facilement à envisager des cadrages verticaux, comme tu le préconises toi-même et aussi à incorporer plus facilement des espaces négatifs (sol, ciel, nuages etc) qui permettront de valoriser notre point fort.
    Je pars d’ici quelques jours en Espagne dans ma belle-famille et je vais m’inspirer de ton article pour me concentrer sur tes conseils 🙂
    Je te souhaite un heureux week-end et je t’embrasse affectueusement.
    Gérard

    1. Bonjour Gérard,
      Très heureuse de te croiser ici à nouveau. Il ne faut pas négliger les rénos, ce sera que plus agréable de passer du temps dans ta maison. 😛
      En effet, décortiquer une scène nous amène à y dénicher des points de vue qui, autrement, nous auraient échapper. J’aime bien faire cet exercice visuel, surtout sur un lieu qui m’inspire moins, ou même lorsque je fais du repérage, ça aide à mieux voir, parce que l’on prend notre temps.
      Je te souhaite des vacances agréables et de belles photos à croquer (à l’horizontal ou à la vertical )! 😉

  23. Bonjour Anne Très à point tes commentaires. Tes expériences enrichissantes nous aident à poursuivre dans la bonne direction. Merci infiniment!

  24. Merci Anne pour ces précieux conseils Je possède déjà un objectif fixe 28 mm qui me donne de bons résultats mais j’aimerais me procurer un zoom grand angle pour mon voyage en Islande dans un mois.Le choix sera plus facile à faire en suivant tes conseils. Merci beaucoup!

    1. Bonjour Myriam,
      Ravie que cet article t’aiguille dans ta nouvelle acquisition, un zoom grand-angle est fort pratique. Et visitez l’Islande est le rêve de bien des photographes. Bon voyage!

  25. Très bon conseils surtout celui concernant les objectifs à ouverture moyenne plutôt que de gros objectifs à grande ouverture inutile, c’était à préciser.

    1. Personnellement, je dirais grande ouverture inutile pour les personnes faisant des photos que de jour. Car pour la photo en faible luminosité voir photo de nuit une grand ouverture n’est pas un luxe (surtout si on a un boîtier qui n’est pas de dernière génération…..impossible de trop monter en iso)

    1. Merci à toi Pascaline, effectivement, le grand-angle déforme les perspectives, pour éviter ce problème, il s’agit d’éviter d’incliner l’appareil lors de la prise de vue. Ce qui n’est pas toujours évident, je te l’accorde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

1 journée de formation en live gratuit 

LE REPLAY

Regarde le replay de la formation « Artisan photographe : améliorer ses techniques de vente »

3000 photographes passionnés et professionnels font confiance à Empara pour s’épanouir dans la photo et progresser. Rejoins l’aventure…

LE GUIDE DE POCHE

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

REPLAY GRATUIT À VENIR

Apprends à jouer avec les couleurs et ajouter des effets de lumière à la prise de vue pour créer des portraits créatifs.

Jeudi 8 octobre à 18h

LIVE GRATUIT À VENIR

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Empara c’est plus de 500 heures de vidéo sur plus de 50 formations pour photographes et entrepreneurs. Que vous vouliez vivre votre passion à fond ou que vous soyez dans une optique de reconversion, EMPARA vous donnera les clefs pour y parvenir.