Mon workflow en post-production

Avant toute chose, je tiens à vous dire que ces dernières semaines n’ont pas été facile pour moi, et pour cette raison, le rythme des actus sur Objectif Photographe s’est considérablement ralenti. Mais je suis de retour pour de bon, prêt à vous aider de mon mieux avec des nouveaux articles toutes les semaines 🙂 Pour cette vidéo de reprise, j’ai décidé de m’adresser aux photographes qui ont déjà un niveau avancé. Pour bien profiter des conseils, il faut regarder la vidéo en 720p ou 1080 et en plein écran.

Je vais vous expliquer quel est mon Workflow quand il s’agit de traiter mes images.

Pour devenir photographe, établir un workflow est absolument primordial et indispensable. C’est ce qui va vous permettre d’être plus efficace en post production, et donc de passez moins de temps derrière votre ordinateur.
Cela m’a permis de diviser par trois le temps que je passais derrière mon écran. Le gain est énorme !
Avant de voir ma méthode, voyons ensemble qu’est ce que c’est exactement le workflow. La traduction littéral c’est «flux de travail». Très concrètement, c’est toutes les étapes que j’exécute entre le moment où je rentre d’un shooting et le moment où je livre mon travail au client.
Le workflow est spécifique à chaque photographe selon les logiciels que l’on préfère utiliser. Donc ce que je vais vous montrer n’est pas à appliquer à la lettre. Mais cela donnera une bonne base de départ pour tous ceux qui veulent gagner du temps, livrer leurs clients plus rapidement, et conserver leur énergie tout au long de l’année au lieu de s’épuiser en passant des heures devant Photoshop.

Allez hop, c’est parti. Voyons ensemble toutes les étapes à partir du moment où je m’installe sur mon ordinateur lorsque je rentre d’un shooting.

1- Copie de la carte dans un dossier (Images/Photos Perso/2014/Vacances Serre Chevalier/«Brut ». Conserver toujours la même arborescence – très important)
2 – Photo Mechanic – Permet de faire un premier tri extrêmement rapidement. Pourquoi ne pas le faire sur Lightroom ? Quand les fichiers sont lourds comme mes RAW, Photo Mechanic va beaucoup plus vite. Et chaque seconde d’économisée vaut de l’or quand il s’agit de ne pas s’épuiser sur la post prod
3 – Importer dans Lightroom
4 – Création des Trois dossiers Best- Pick – All
5 – Affinage du tri
6 – Derawtisation sur Lightroom
7 – Retouche Ps si nécessaire
8 – Sélection Blog (Outil peindre)
9 – Export : HD, MD pour galerie web, blog
10 – Gravure, USB, Upload
Voilà, je vous ai présenter ma méthode. Encore une fois, il ne sagit pas de l’appliquer à la lettre. Mais, pour tous ceux qui veulent pratiquer la photo sérieusement et devenir pro, établir un workflow efficace est une priorité.
Ce qui est important, c’est de toujours faire de la même façon, établir une routine pour que cela devienne naturel et instinctif. C’est comme ça que vous allez gagner énormément de temps.
 

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

Lorsqu’on débute en photo, ce n’est pas évident de tout retenir. Arrivé sur le terrain, on a l’impression de revivre le syndrome de la page blanche. La solution ? Un petit guide de poche à imprimer, confectionné par nos soins, qui regroupe plein de conseils pour vous aider à choisir vos réglages et faire face aux problèmes les plus récurrents. Et c’est gratuit.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69 réflexions sur “Mon workflow en post-production”

  1. Merci pour cette vidéo instructive ! Je trouve toutefois que vous vous compliquez la vie a créer une nouvelle arborescence dans les collections dynamiques alors que LR permet déjà d’appliquer des filtres pour ne laissez apparaître que les photos marquées ou avec labels de couleurs.

  2. Ping : Cours de Photos - Paule Santoni

  3. Bonjour,
    je shoote en RAW maintenant mais quand je télécharge mes photos sur mon Mac avec mon cable USB de l’appareil à l’ordi, elles vont ds Iphotos et je n’ai plus que les jpegs.
    Comment dois-je faire?

  4. Bonjour, je lance mon activité photo en tant qu’auto-entrepreneur et je viens de m’acheter un iMac 4k avec un fusion drive 1To (disque dur à 5400trs/min). Quel est l’endroit le plus sûr de sauvegarder mes photos : dans l’ordinateur ou sur un disque dur externe (de bureau à 7200 trs/min) ? Et de quel capacité ?
    Est-ce qu’une sauvegarde de l’ordi est intéressante (genre Time capsule) ? Un grand merci

    1. Bonjour Ania,
      En terme de sécurité, peu importe le support sur lequel tu stockes tes images. Le tout est d’avoir au moins deux sauvegardes dans deux lieux différents. Par exemple, un chez toi et un chez un proche.
      Une Time Capsule est intéressante si un jour, il arrive un problème à ton iMac et que tu as besoin de récupérer des données. A mon sens, on est jamais trop prudent.
      Sébastien

  5. Bonjour, ou bonsoir,
    Bravo pour cette vidéo, elle est vraiment très instructive!
    vers la fin du vidéo, tu parles des Pré-set d’importation pour les photos…retouchées vers le disque portatif ou autre…tu dit qu’il y a un autre auto sur le sujet mais je n,arrive pas à le trouver, où est-il svp???
    Merci à l’avance.

  6. Bjr, tout D abord bravo pour le site et tout vos précieux conseils.
    La plupart des photographes amateurs ou pro travail sur du mac. Y a t il une raison à cela car je me lance dans la photographie et je suis sur window actuellement. Merci.

  7. Bonjour,
    Merci une fois de plus pour ces conseils.
    Je me pose une question concernant la gestion des catalogues sur Lightroom. Une fois que l’on a optimisé nos RAW et que l’on souhaite les exporter en JPEG, y a-t’il possibilité d’écraser directement les RAW par les JPEG nouvellement créés dans le catalogue de façon à garder toutes les métadonnées originelles (mots clés, etc.) ? Ca permettrai de gagner de l’espace disque et éviterai de recommencer tout le processus d’importation et de catalogage avec les nouveaux jpeg… Merci

  8. Bonjour Xavier !
    Merci pour cette vidéo elle est top !
    J’ai juste un petit soucis quand je créer une collection dynamique mes photos ne se retrouvent pas dedans :/
    Je ne comprend pas pourquoi?
    J’espère que tu pourras m’aider .
    Bonne journée
    Sandrine

  9. Bonjour Xavier
    Cette vidéo m a beaucoup aidé dans mon post traitement mais j ai rencontré un problème technique avec lightroom dernièrement. En fait j ai transferé les photos sur mon ordi et importé dans lightroom, ensuite je les ai trié et ajouté des mots clés et je les ai développé et exporter. Ensuite mon disque dur était plein donc j ai déplacé mes dossiers sur un disque dur externe, alors lightroom a mis le « ! » et j ai retrouvé mes photos. Le problème c est qu il affiche que les jpg et pas les raw (je pense que parce que j ai exporté dans un sous dossier) et j arrive a ajouter les raw mais j ai perdu tout mon tri et toutes mes retouches, en gros j ai les originaux et les finaux mais si je veux changer quelque chose je dois repartir du début. Tout ça sur 5000 photos que j ai passé beaucoup de temps à trier. J imagine que c est irréparable mais j ai toujours un petit espoir et surtout je veux pas que ça m arrive encore. Aurais tu une solution ou une explication au moins? Ce serait genial.

    1. Salut Marie-Anne,
      Je te conseille de repartir sur une sauvegarde de Lightroom lorsque tout aller bien 😉
      Elles se trouve dans le dossier Lightroom dans ton dossier Images.
      J’espère que ça t’aidera 😉

  10. Bonjour,
    est-ce que photo mechanic 5 est disponible dans le commerce ou alors est-il seulement disponible sur le site du fabricant?
    Bonne journée et bravo pour tout le travail que vous faîtes.

  11. Bonjour,
    Je me demandais ce que vous utilisiez en bout de chaîne pour cataloguer/visionner les jpg ? Utilisez-vous également Lightroom pour ceci ?
    Merci

  12. bonjour
    merci pour la méthode
    apr contre j’ai un problème
    une fois qu’il y a des iamges que je veux supprimer il me dit que la suppression est impossible « vous ne pouvez pas supprimer une photo directement d’une collection dynamique…. »
    pour la supprimer je suis obliger de « détaggé » et de supprimer l apercu dynamique et aller dans le finder supprimer la photo ce qui est vraiment contraignant
    une idée pour simplifier, ou corriger mon erreur?

    1. Bonjour Fred. Il faut effectivement détagger (raccourci clavier : u) l’image pour qu’elle quitte la collection « Best » et reparte dans « Pick ». D’après moi c’est le plus simple 🙂

  13. Merci Xavier, très bonne vidéo qui m’a donné beaucoup d’idées pour mon propre workflow. Continue comme ça!
    Petite question cela dit, on t’a déjà demandé ce que tu faisais des fichiers brut, moi je me demandes ce que tu fais de ton dossier pick?
    Tu indiques dans ta vidéo traité et dérawtiser les Bests, mais ton dossier pick qu’en fais tu? Ne le livres tu pas à ton client? Et si oui ne le dérawtises tu pas (ce verbe est très étrange…)?
    Merci d’avance

    1. Bonjour Romain, le dossier Pick contient les images bonnes techniquement mais ce ne sont pas les meilleures. Elles ne sont pas derawtiser, et elles ne sont pas livrées au client. Xavier les conservent entre 6 mois et 1 an si le client lui demande certaines photos complémentaires et dans ce cas il piochera des les pick et les traitera.. J’éspère avoir été clair!! 😉

  14. Salut à tous,
    Encore une fois merci pour tous ces enseignements Xavier. J’ajouterai un petit bonus à ta vidéo pour ceux qui n’ont pas forcément le budget pour s’acheter photo mechanics ou pas envie de se procurer une version « modifiée ». Il existe le logiciel FASTSTONE qui est gratuit et en français(que vous pouvez trouver ici ===> https://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34055323-faststone-image-viewer ou autre en cherchant sur google) avec lequel, il est possible de taguer également les photos et les faire glisser dans la bibliothèque Lightroom de la même façon. Suffit d’autoriser le tag (dans le menu « Etiquette ») de se servir de la touche * (au lieu de la touche T dans Photo Mechanics) et de cliquer sur le carré rouge dans la boite d’outils pour sélectionner seulement les photos choisies.
    Il est légèrement moins réactif que Photo Mechanics mais je pense que cette solution gratuite est une bonne alternative pour les photographe qui cherche réduire leur dépense.
    A plus

  15. bonjour Xavier,
    comme d’habitude très satisfait de tes cours et tuto!
    juste une question: pourrais tu en faire un sur l’utilisation d’un flash cobra?
    merci d’avance…

  16. Bonjour,
    Super tes vidéos! Je découvre bien des choses que j’ignorais. J’ai juste une seule question, en post traitement sur LR, des tâches rouges apparaissent sur les zones qui sont vraiment à fortes luminosité, tu saurais stp comment arranger cela?
    Merci

    1. Bonjour Many, les tâches rouge indique simplement une sur exposition, tâche bleu sous ex. Elle ne seront pas visible à l’édition. Dans ton histogramme en haut à droite et à gauche tu as des triangles, en cliquant dessus tu active ou désactive le visu (rouge et bleu) donc en gros si tu as des tâches rouge tu doit être sur exposé, il faut donc baisser l’exposition ou les hautes lumières ou les blancs ( plusieurs choix possible)

          1. Salut Many
            Photo Méchanics fonctionne pour windows. Sinon il y a aussi faststone qui est gratuit et qui fonctionne similairement voir mon commentaire d’explication 2 commentaires plus bas 😉
            A+

  17. Jean Louis Wattebled

    Bonjour Xavier,
    j’ai apprécié ce tuto, toujours bien commenté et expliqué, par contre je ne comprends pas quand tu télécharges tes photos en RAW sur ton PC on aperçoit les photos alors que les fichiers restent en CR2 et aucune image au milieu ? peux-tu me dire pourquoi merci par avance de ta réponse
    Cordialement

  18. Raimbault Nathalie

    Merci encore Xavier pour ces conseils, car je dois dire qu’avec mes dossiers avec photos jpeg et raw, je me mélange quand il faut les prendre pour les travailler!!! A bientôt

  19. Excellente vidéo comme d’habitude, Xavier!
    Je ne connaissais pas ce logiciel Photo Mechanic, mais je vais tâcher de remédier à ça, ce soir en rentrant chez moi. J’utilisais lightroom pour faire tout ça mais celui là m’a l’air beaucoup plus approprié et rapide. Mon arborescence était à peu près dans le mm principe que le tien.
    Je vais adapter mon workflow au tien, en gardant quelques de les actions.
    Bravo pour cette vidéo encore
    PS: as-tu prévu de refaire un workshop mariage cette année?

  20. Merci pour cette nouvelle video, c’est toujours bon de recevoir des conseils d’un professionnel et un grand merci au passage pour Sandrine (votre compagne) et vos amis qui nous aident à voir le travail de Xavier au travers de ses video.
    J’espère pouvoir mettre en oeuvre très vite un workflow aussi efficace 😉

  21. Bonjour,
    Super vidéo !! J’ai cependant une petite question… Quand j’exporte mes CR2 en jpeg HD (telle quelle) dans lightroom mes jpeg font de 15Mo à 20Mo.. je trouve cela énorme est-ce normal ? Vous livrer d’aussi gros fichiers à vos clients ? Et quand je fais une modification sur photoshop et qu’ensuite je retourne sur lightroom, dois-je aplatir mon psd avant de repasser sur lightroom ?
    Merci

  22. Laura,
    c’est parce que le tri dans la vue Grille est reglé sur « trier par date de dernière modification ». Il te suffit de passer à Trier par Heure de Capture, dans le menu Affichage

  23. Bonjour Xavier, et merci pour cette vidéo!!
    j’ai juste une question!! quand je bascule sur PS, et que je fais cmd+s pour revenir à lightroom, ma photo retouchée apparait tout à la fin de mes photos! et non pas à coté de l’initiale comme pour toi!!
    saurais tu pourquoi et comment modifier ca?
    Merci!

  24. Salut Xavier
    Toujours en quete d’efficacité, je suis tjrs curieux de m’inspirer des wf des autres…
    Je dois t’avouer que ton wf ne me parait pas optimal, dans la mesure où il n’utilise pas un certain nombre de possibilités natives de lr5. C’est dommage car je pense que ca te fait perdre bcp de temps que ca soit à l’importation ou au tri.
    Je ense que tu sais à quoi je fais allusion, alors peut etre que yu as des critiques sur LR, peux tu les partager?
    Par ex, en un seul ecran d’importation LR, tu peux tagguer, creer un dossier/sous dossier au bon endroit, importer a plusieurs endroits en meme temps, generer les aperçus…. C’est un peu plus long à l’importation mais tout est fait en uNe seule etape, dans le meme ecran!
    Autre ex, si tu utilises plus en avant les etoiles et les 3 drapeaux de LR, ainsi que les couleurs…. Mais surtout les filtres associés, tu t’economisera toute la creation des sous collections dynamiques, pour le meme resultat. J’ai un peu la meme approche que toi sur la creation de sous ensembles : toutes, a montrer, top of the top, etc…
    Merci tjrs pour tes videos c’est tres sympa
    LR est tres puissants et surtout tout en un, pour moi c’est son ENORME avantage!!

    1. Dan,
      Merci pour ton partage. Je pense en fait que nos approches ne sont pas fondamentalement différente. En fait, nos deux façons de faire relève beaucoup de la préférence personnelle. Pour ce qui est du module d’Import, il est vrai que LR peut tout faire en une passe… même appliquer des presets à l’entrée. Mais je le trouve tellement long quand je lui demande ce travail, que je préfère faire autrement…

  25. Bonjour,
    Tout d’abord très content de te retrouver. 😉
    Ensuite je suis en train de mettre en place un workflow mais légèrement différent car j’ai fait un choix différent de logiciels :
    – Lightroom pour base
    – Google Nik Collection pour le traitement.
    Nik collection est bien supérieur à LR sur bien des plans et en particulier pour enlever le grain d’une image et surtout il permet des réglages fins sans faire de sélections coûteuses en temps.
    Si j’étais sur Mac j’aurais pris comme base Aperture. Déjà je limite mes interventions avec Photoshop au maximum et avec LR et Nik Collection je pense ne plus en avoir besoin que pour les photomontages, donc extrêmement rarement et là GIMP me suffirait je pense.
    Le but premier est financier, bien sûr, LR et Nik sont encore des licences traditionnelles. Le tout ne dépassant pas 300€ (LR+Nik) d’investissement sur Windows et 200€ (Aperture + Nik) sur Mac. Un abonnement Adobe normal, il ne faut pas compter que la réduc à 12€/mois dure éternellement, coûte près de 750 €/an si on paye l’année d’un seul coup et ce toutes les années suivantes alors que les mises à jour de ces 2 logiciels seront moins cher que les licences d’origine.
    Ce qui ne gâche rien c’est qu’en plus le résultat est bien meilleur et plus rapide ;-P
    Voilà 6 à 700€qui seront mieux utilisés ailleurs (dans du matos, par exemple…) 😀
    Sinon dans mon premier tri je supprime les photos techniquement inutilisables du disque dur. Le Mo de stockage peut devenir onéreux très rapidement.
    Je base mon WF sur une pratique pro, donc : Une copie dur un premier DD externe sur lequel je ne copierai plus rien d’autre, une copie deuxième sur un second disque dur externe et une copie de travail sur mon PC. Puis le travail est enregistré sur le PC et le second DD. De cette manière je possède toujours les fichiers bruts originaux sur un DD. Le second DD comportera tous les fichiers et je ne garde que les fichiers finaux sur mon PC. Plus tard je compte remplacer les DD externes par un NAS. Jamais de Cloud : ce qui n’est pas chez toi, n’est plus à toi… Site perso avec emplacements clients sécurisés, voilà ce qui est prévu à ce niveau.
    J’étudie également un workflow prises de vues. Le rangement, le contrôle du matériel, sa mise en place, l’achat du matériel (charte et flashmètre font gagner un temps fou en studio – un simple niveau à bulle sur l’APN aussi, etc…), le déroulement d’une séance et surtout la vente sont chronophages…

  26. bonjour
    video intéressante mais je me pose une question, que faites vous des autres fichiers Brut ???
    vous laissez a chaque fois dans le dossier?
    les images s accumulant ca doit prendre énormément de place non?

    1. Bonjour Fred,
      Très bonne question. Je conserve les RAW entre 6 mois et 1 an, au cas ou. Ensuite je les supprime pour ne conserver que les JPG.
      J’espère que ça t’aidera.

  27. Hello,
    Sauf erreur de ma part, tu ne crées pas de catalogue spécifique (.lrcat) avant l’importation des clichés.
    Y a-t-il une raison particulière, Xavier ?
    Merci pour cette nouvelle vidéo.
    Excellent week-end.

  28. Bonsoir Xavier et bonjour à tous,
    Merci pour cette vidéo qui nous permet d’aborder cet étape du workflow avec simplicité. Alors à très bientôt pour d’autres astuces en vidéo. 🙂

  29. merci pour cette nouvelle et très intéressante video, en particulier sur les collections dynamiques. C’est plus simple – et visiblement plus facile – que mon système. Je vais essayer cela. encore merci.

  30. Salut Xavier,
    Bonne vidéo comme d’hab ! Merci je pense que cela va m’aider. Jusqu’à maintenant mes filtres était différents : Marqueur pour celle que j’aime, couleur rouge pour les top, couleur bleu pour indiqué que j’ai fini mes retouches, couleurs xxx pour xxxx etc … Ta méthode est simple, je vais m’en inspirer, merci !

  31. Bonjour Xavier,
    Tes vidéos sont de nouveau là ! Je les attendais impatiemment.
    Merci beaucoup pour cette vidéo très pratique et intuitive. J’ai fort apprécié.
    En théorie, cela paraît facile ; quant à l’application pratique, je devrais m’entraîner.
    D’abord, regarder une seconde fois fois la vidéo et prendre quelques notes.
    Christian

  32. Bonjour
    Episode très intéressant.
    Pourras-tu un jour faire un épisode sur les precepts Lightroom que tu as créé pour « dérawtiser » rapidement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le guide à toujours avoir sur toi pour débuter en photographie.

LIVE GRATUIT À VENIR

Créer des vidéos avec Zimy Da Kid. Des bases à la post-prod

LIVE GRATUIT À VENIR

Shooting Maman & moi en studio

Comprendre la lumière en photographie

Comprendre et maîtriser son appareil photo (2021)