Devenir photographe : comment Reego traverse les épreuves

J’ai lancé un projet : aider un amateur à devenir photographe pro. Chaque semaine, je discute avec Reego et Rachel de ce qu’il faut faire pour se lancer. En mai 2012, Gregory décide de se lancer dans le mariage, sans aucune expérience dans le domaine, sans aucune relation. Dans les lignes qui vont suivre, il raconte ses débuts difficiles. Mais à force de travail et de persévérance, il a réussit à booker 15 mariages pour l’année 2013, en partant de zéro. Chaque photographe qui se lance connaîtra, un jour ou l’autre, les mêmes problèmes.  En cela, le témoignage de Reego est précieux car il montre à tous qu’avec de la persévérance, (et quelques bons conseils 🙂 ) on peut y arriver. Bonne lecture

Aujourd’hui, je vais vous raconter un peu ce que j’ai ressenti ces derniers mois, la réalité de ce que c’est que de se lancer en tant que photographe de mariage (dans mon cas), et la nécessité de se faire connaitre. C’est ce point là qui est l’un des plus difficiles quand on commence. Vous avez déjà eu des pistes par Xavier sur comment être publié sur un blog de mariage, mais je vais vous parler de comment j’ai vécu cette étape.

« Suis-je vraiment fait pour être photographe ? »

De mon coté, après avoir lancé mon site internet, ma page Facebook, un concours, des séances photos avec des amis, avoir été publié sur certains blogs spécialisés, vers la mi-septembre, toujours aucun mariage en vue pour l’année suivante… Je doutais beaucoup, me posais des questions telles que « suis-je vraiment fait pour ce métier ? » Je me suis un peu démoralisé, et malgré les encouragements et les conseils de Xavier, je photographiais de moins en moins, je m’investissais moins dans mon blog ou mon site. Cela a peut-être duré un bon mois.
engagement
Et puis un jour, je me suis repris et j’ai recommencé à photographier. Parallèlement, j’ai ouvert un compte Adwords (malheureusement nécessaire pour avoir une certaine visibilité sur Internet, surtout dans les débuts) et, suite à des publications sur des blogs, des recommandations de prestataires de l’été précédent, de la viralité de Facebook, des annonces adwords, les demandes commençaient à arriver. Après, c’était à moi d’essayer d’établir un bon contact avec les futurs mariés et faire en sorte d’être leur photographe pour leur union.

Continuer de créer est la clef

Se faire connaitre, c’est en quelque sorte une combinaison entre son propre site/blog, des blogs tiers, de la viralité, du Adwords etc…
De plus, comme le répète souvent Xavier, il est nécessaire de continuer à photographier, pour alimenter son site/blog, sa page facebook, pour montrer que l’on est toujours présent (NDLR : améliorer sa technique). Et pour ma part, j’aurai la chance de finalement vous montrer beaucoup de jolies choses cette saison.
Il arrive donc d’avoir des hauts et des bas, de désespérer à un certain moment. Mais, il faut vraiment, vraiment, persévérer, continuer vers le but que l’on s’est donné et ça paiera. En plus, les demandes tardives continuent d’arriver donc, d’après mon expérience, gardez confiance et persévérez. Aujourd’hui, j’ai booké 15 mariages pour l’année 2013.

Derniers articles

21 réflexions sur “Devenir photographe : comment Reego traverse les épreuves”

  1. Bonjour ou Bonsoir, j’aimerais que photographe devienne mon métier. pensez-vous que si je commence à me créé une notoriété a seulement 16 ans, cela pourrais m’aider pour plus tard? (c’est-à-dire après mes études)

  2. Après avoir suivi un Workshop par le biais de Portait ou Paysage je tombe par hasard sur ce site…
    Comment dire… une bouffée d’air lorsqu’on commence à manquer de souffle.
    Merci pour l’existence, le partage de ce site …
    Je pense l’éplucher sur ces prochains temps 🙂
    Xavier j’espère que tu vas programmer prochainement un Workshop 😉

  3. Coucou,
    je trouve que votre article posté est vraiment super intéressant.
    Il y a plusieurs erreurs de grammaire, mais presque
    rien de très grave hihi.
    Au plaisir de vous lire à nouveau prochainement !
    Pouvez-vous m’expliquier comment être tenu au courant par mail de vos nouveaux sujets ?
    Je vous souhaite une excellente journée

  4. Merci pour ce partage, je suis aussi dans cette phase de doute mais en lisant cet article,
    Je me dis que je ne suis pas la seule à être ou avoir été dans ce cas! J’aimerai avoir un coach comme Xavier la je suis persuadée que je gravirai les échelons plus facilement

  5. Pour ma part, je suis un peu dans le même cas. quelques contrats mais si peu au regard du temps passé, au matos hors de prix quand il faut l’acheter ou simplement le réparer…
    Mais la force de la passion fait que l’on persévère contre vents et marées et qu’on y croit.
    Moi, j’y crois mais j’ai aussi un boulot de tous les jours … et heureusement! 🙂

  6. Merci pour ces encouragements et ces conseils Reego !
    Moi-même photographe de mariage (mais pas que, sinon je ne mangerais pas le reste de l’année), j’ai beaucoup de mal à trouver des clients.
    C’est un peu le problème de la poule et de l’oeuf : on veut travailler, mais comme on a peu d’expérience, on a peu d’images à proposer aux clients potentiels, lesquels ont besoin d’être rassurés…
    Et la concurrence est féroce : certains photographes cassent les prix, et ce critère l’emporte bien souvent au détriment de la qualité…
    En tout cas, moi je suis dans ce schéma-là…Et j’ai du mal à signer des contrats et à proposer de nouvelles images…

    1. En gros, il s’agit de payer Google pour apparaitre dans les annonces lorsqu’un internaute fait une recherche sur certains mots-clés sur lesquels on souhaite apparaitre. Ex : photographe de mariage à Paris. On ne paye que lorsque l’internaute clique sur l’annonce publiée par Google (annonces en jaune en haut de page et sur le coté droit)

  7. Merci pour ce vécu si vrai et unanime…
    L’isolement est aussi une cause de découragement.
    L’expérience et les encouragements des uns et des autres sont un vrai moteur.
    Merci pour cet échange et plein de belles choses pour tes mariages 2013.

    1. Merci beaucoup Sabrina. En effet, il est difficile de se motiver en restant dans son coin. J’ai vraiment été démoralisé pendant un moment mais les encouragements, les commentaires sur mes photos m’ont aidé à poursuivre.
      En attendant de vous faire partager plus cet été…^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE GRATUIT À VENIR

Je vous montre comment réaliser des vidéos corporate captivantes et créatives.

LIVES GRATUITS À VENIR

La masterclass de Félicia

Apprendre la vidéo corporate

Créer une vidéo corporate