16 actions pour améliorer votre SEO aujourd’hui

Nous laissons aujourd’hui la parole à Hery, un ancien de la maison et qui a lancé le blog BusinessPhoto. Il vous livre 16 actions pour améliorer votre référencement de photographe sur Google ! Un article à découvrir, à noter et à appliquer. Hery, c’est à toi !

Dans cet article, je vais vous montrer 16 actions à entreprendre aujourd’hui pour améliorer le référencement de votre site internet de photographe.

Un bon référencement a le pouvoir de changer votre vie. Et je pèse mes mots.

Le référencement engendre le trafic, qui engendre les demandes de devis, qui engendre les clients...

Ce phénomène, je l’ai vu de mes propres yeux.

Avec des photographes mais aussi avec ma sœur qui n’a rien à voir avec la photo (elle propose des team buildings).

Quand elle a lancé son site, elle était dans les profondeurs de Google. Invisible.

Pour vendre ses prestations, elle était obligée de décrocher son téléphone pour déranger des gens, à leur travail. Elle avait cette espèce de mal de bide avant de passer un appel.

Aujourd’hui, elle est en position n°1 sur Google sur la plupart des mots-clés de son business. Malgré une concurrence TRÈS rude.

Résultat : Elle croule sous les demandes.

Ça fait rêver, n’est-ce pas ?

Si vous passez du temps sur votre site internet, à travailler vos textes et à choisir soigneusement vos images, c’est pour que quelqu’un voit tout ça et vous contacte, n’est-ce pas ?

Et bien, ces 16 actions sont là pour ça : augmenter le trafic sur votre site.

Vous pouvez en piocher une seule et la mettre en oeuvre. Elle aura un impact direct sur votre référencement naturel.

Mais on ne va pas se mentir. Les résultats seront beaucoup plus intéressants si vous les combinez toutes.

Vous êtes prêt.e.s ?

Alors, allons-y !

Voici les 16 actions que je vais vous montrer dans cet article :

1/ Supprimez les pages zombies

Les pages zombies, ce sont des pages (ou articles) de votre site Internet qui ne vous apportent aucun trafic.

Personne ne les visite. Elles sont juste là.

Le problème de ces pages, c’est qu’elles nuisent à la qualité globale votre site.

Pour faire son classement, Google analyse toutes les pages de votre site. Il attribue une sorte de note pour chacune d’entre elles. Et cela lui permet d’attribuer une “note moyenne” de votre site.

Plus vous avez de pages inutiles, plus votre “note Google” va baisser.

Et le pire dans tout ça ?

Même vos pages super bien travaillées (et qui mériteraient d’être bien placées) vont subir un malus.

Alors, comment détecter ces pages zombies ?

Tapez sur google site:votresiteinternet.fr

Recherche "site:" sur Google

Vous allez découvrir le nombre de pages de votre site indexées par Google :

Résultats recherche "site:" sur Google

Ici, le chiffre est cohérent entre les articles du blog et les pages de formation du site.

Si vous trouvez que ce nombre est très élevé, c’est probablement que vous avez des pages zombies à supprimer.

Vous pouvez vous “amuser” à voir les résultats affichés dans les autres pages Google. Les résultats peuvent être surprenant, comme pour cette photographe :

Exemple résultats recherche "site:" sur Google

Google référence des pages bizarres de son site (et qui plombent son SEO)

Cela est dû à l’installation de certains thèmes wordpress qui ajoutent ET PUBLIENT des pages et des articles automatiquement.

Les pages zombies à supprimer sont souvent :

  • Du contenu avec très peu de texte

  • Des pages et articles publiés par défaut avec votre thème wordpress : Vous pouvez les passez en brouillon ou les supprimer

  • Des pages “Archives”, “Catégories” et “Tags” (toujours sur WordPress)

Désactivé la page Catégories sur WordPress

2/ Optimisez votre site pour le Google RankBrain

Google l’a dit : C’est un des critères les plus importants en termes de SEO.

Mais c’est quoi au juste, le RankBrain ?

Pour faire simple :

Lorsque vous tapez une requête sur Google, le moteur de recherche vous affiche des résultats en fonction de ce qu’il pense être pertinent.

  • 1ère place : le plus pertinent

  • 2e place : le 2e plus pertinent

  • etc.

Mais ces places ne sont pas fixes. Elles évoluent en permanence, en fonction de trois comportements des internautes.

Comportement 1 : le taux de clic

Pour chaque requête tapée dans Google, le moteur de recherche va analyser le taux de clic sur les 10 liens qu’il affiche.

En position n°1, le site devrait obtenir environ 30% des clics.

S’il en obtient moins, Google va se dire une chose :

“J’ai mis ce site n°1 mais très peu de gens cliquent dessus. Ce résultat n’est pas pertinent, je vais le rétrograder”.

Inversement, le site en 10e position devrait obtenir environ 2% des clics. S’il en obtient plus, Google va se dire que ce lien est vraiment pertinent et qu’il devrait monter dans les résultats.

Google fait ce yo-yo en permanence, sur les milliards de requêtes qu’il doit traiter.

Pour connaître votre taux de clic sur chaque page, allez sur Google Analytics dans la rubrique “Page de destination”

Connaître son taux de clic sur Google Analytics

Et regardez la colonne CTR (= Click Through Rate = Taux de clic).

Connaître son CTR sur Google Analytics

Il n’y a pas de règles précises pour améliorer votre taux de clic. Néanmoins, certaines pratiques peuvent l’optimiser, comme :

  • Ajouter de l’émotion à votre titre

  • Ajouter un nombre

  • Ajouter des parenthèses ou crochet à la fin

  • Expliquer pourquoi cliquer sur ce lien dans la meta description

Vous pouvez par exemple créer un titre comme : Un mariage au Château Bois de Provence (2019)

Et regardez un instant le résultat n°8 :

Exemple page zombie

Une “Page Zombie” avec un taux de clic de 0,19%...

Comportement 2 : Le temps passé sur votre site internet

Si un visiteur arrive sur votre site internet mais n’y reste que 10 secondes, il envoie un signal très clair à Google :

“Ce site ne correspond pas à ce que je recherche”.

Inversement, un internaute qui passe du temps sur votre site dit à Google : “J’adore le résultat que tu m’as affiché… et si on boostait sa position ?”

Vous pouvez voir ce résultat dans Google Analytics, rubrique Audience - Vue d’ensemble

Accès durée de session Google Analytics
Durée moyenne de sessions Google Analytics

Comportement 3 : Le taux de rebond

Un rebond, c’est un visiteur qui vient sur votre site et qui repart aussitôt. Sans visiter d’autres pages que celle par laquelle il est arrivé.

Il vient, il repart.

Taux de rebon Google Analytics

En clair, plus le pourcentage est bas, mieux c’est. (42,97% : c’est un très bon score 😉)

Alors, comment faire pour augmenter le temps passé sur votre site et baisser le taux de rebond ?

  • Créez du contenu long : Contenu long = Temps passé sur votre site plus long… Si vous ajoutez un reportage photo, ne mettez pas simplement 5 photos qui se battent en duel. Mettez beaucoup de photos (en même temps, c’est dans votre intérêt) et du texte pour donner du contexte.

  • Améliorez la qualité de votre contenu : Ce n’est pas un secret. Si votre site est mal organisé ou pire, si vos photos ne sont pas à la hauteur… les visiteurs vont fuir.

  • Ajoutez des liens internes : Pour qu’ils puissent naviguer facilement sur votre site et y passer du temps. Par exemple, ajoutez à la fin d’un reportage un appel à l’action comme un lien vers votre formulaire de contact ou vers un autre reportage à découvrir.

3/ Nommez vos photos correctement

Google est incapable de comprendre le sens de votre image (pour l’instant).

En revanche, il arrive à faire un truc : lire le nom du fichier de votre image.

Le référencement de vos images commence donc sur votre ordinateur.

Si vous avez une photo d’un château, assurez-vous de changer le nom générique (IMG3459.jpg) par un nom où on commence à comprendre ce qu’il y a dedans :

  • mariage-nom-du-lieu.jpg

  • photo-grossesse-lieu.jpg

Mais pas que...

4/ Remplissez les alt text de vos images

En plus du nom du fichier, vous pouvez décrire votre image spécialement pour Google (et les autres moteurs de recherche).

Cette description, c’est le “Alt text” de vos images (ou Texte Alternatif)

Ne passez pas à côté, c’est LE meilleur moyen pour donner de la valeur à vos images aux yeux de Google.

Comment faire pour le remplir ?

Dans WordPress, allez dans Médias > Bibliothèques. Choisissez une image.

Accès images dans wordpress


Remplissez la zone du Texte Alternatif

Remplir le texte alternatif pour une image sur wordpress


Oui, il faudrait le faire sur chaque image. Et oui, c’est beaucoup de boulot. Surtout si vous avez articles avec de 50, 60, 100 photos.

Mais le travail en vaut la peine pour vous positionner sur des mots-clés que vous voulez atteindre.

5/ Réduisez le poids de vos photos

Sur votre site de photographe, vous avez surement BEAUCOUP d’images.

C’est bien. Mais c’est aussi un gros problème :

Elles ralentissent le chargement de votre page…

Et personne n’a le temps d’attendre le chargement de votre page.

Vous pouvez faire les plus belles photos du monde, mais si votre site est trop lent, personne n’ira les voir.

(Vous vous souvenez l’histoire du RankBrain avec le taux de rebond et du temps passé ?).

D’ailleurs, la vitesse de chargement fait partie des critères de classement de Google. Il veut proposer les sites les plus pertinents. Et un site lent n’est pas pertinent.

Il est donc INDISPENSABLE de réduire le poids de vos images.

Conseil n°1 : Redimensionnez vos images.

Si vous mettez en ligne une photo trop large, votre site va la redimensionner automatiquement. Mais son poids va rester le même.

Il est donc important de connaître la largeur maximale des photos que vous pouvez afficher pour ne pas importer des images plus lourdes que nécessaire.

Si vous ne connaissez pas la dimension, partez sur une base maximale de 2000px de large (et c’est déjà beaucoup).

Conseil n°2 : utilisez un logiciel pour réduire le poids de votre photo 

Il existe un logiciel qui réduit drastiquement le poids de vos images sans perte visible de qualité.

Réduire le poids d'une image

Ce logiciel, c’est NanoJPG.

Je ne suis pas affilié dessus. Je pense juste que c’est le meilleur logiciel qui existe pour réduire le poids des images.

Si son prix vous refroidit et que vous êtes sur WordPress, il y a des plugins qui font également du bon travail, comme :

6/ Désynchronisez l’affichage du texte et des images

Pour réduire le temps d’attente de chargement, vous pouvez :

  • D’abord afficher le texte

  • Puis afficher les images

Pourquoi faire ça ?

Pour ne pas faire attendre les internautes avec une page blanche qui se charge (et qu’ils quittent votre site à tout jamais).

Etant donné que vos photos sont lourdes (beaucoup moins avec le point précédent), vous commencez à afficher du contenu sans que votre page soit totalement prête.

Les internautes vont attendre un peu pour voir vos images mais ils auront déjà du texte à se mettre sous la dent.

C’est une arme puissante pour lutter contre la lenteur de votre site (et la fuite de vos visiteurs)

C’est ce qu’on appelle le Lazy Load.

Il existe quelques plugins WordPress pour ça 😉

C’est juste un plugin à installer… et c’est tout.

7/ Vérifiez la structure Hn de votre page

Comme nous les humains, Google adore les contenus bien structurés.

Il aime les pages (ou les articles) avec UN titre. DES sous-titres. DES sous-sous-titres. Le tout dans un ordre logique. Comme une table des matières qui structure le contenu d’un livre.

C’est ce qu’on appelle la structure Hn.

Le titre a pour balise “H1”

Les sous-titres (de 2e niveau) ont pour balise “H2”

Les sous-sous-titres (de 3e niveau) ont pour balise “H3”

Bref, vous avez compris la logique 🙂

Beaucoup de pages web ne respectent pas cette structure et font n’importe quoi.

Et le pire ?

Il est impossible de voir cette erreur à l’oeil nu. Tout se joue dans le code source…

Et comme vous n’êtes pas un développeur, vous aurez besoin d’un outil pour vérifier le contenu de vos pages.

Celui-ci fait du très bon travail : https://www.webrankinfo.com/outils/balises-h1-h6.php.

Entrez l’url d’une page de votre site

Analyser la structure des titres d'une page

L’outil affiche l’arborescence de votre contenu

Résultat d'analyse de la structure des titres H d'une page

Il vous dit si votre structure est correcte ou s’il y a une incohérence (exemple avec une autre page) :

Conseils sur la structure des titres H d'une page

Ensuite, c’est à vous de modifier vos balises.

Sur WordPress, allez dans le corps de votre texte. Choisissez Titre.

Sélectionner un titre H sur wordpress

Et sélectionnez le bon niveau du titre

Sélectionner le niveau de titre H sur wordpress

8/ Mettez votre mot-clé principal dans le titre

Le titre est une place de prestige pour insérer votre mot-clé principal.

D’ailleurs, c’est une des premières choses que Google voit en arrivant sur votre page.

Mais on peut aller encore plus loin :

Plus votre mot-clé sera proche du début, plus il aura de l’importance aux yeux de Google.

Si vous voulez optimiser votre position sur un lieu qui s’appelle “Domaine de Provence” par exemple, préférez :

Exemple de mots clés dans le titre

Plutôt que “Le beau mariage de Diane et Pierre au Domaine de Provence”.

9/ Copiez la structure de vos concurrents

Si un de vos concurrents est bien placé dans Google, c’est qu’il y a une raison.

Qu’est-ce qui vous empêche de les recopier (ou de vous en inspirer) s’ils font déjà du bon boulot ?

En fait, vous pouvez recopier la structure en Hn de vos concurrents.

Comment faire ?

Tapez une requête sur laquelle vous souhaitez améliorer votre positionnement

Analyse concurrentielle de la structure de titres H

Copiez-collez les liens des photographes bien positionnés ici : https://www.webrankinfo.com/outils/balises-h1-h6.php.

Regardez la structure en Hn (les balises H2, H3) et reprenez les mêmes termes qu’ils utilisent (s’ils vous semblent pertinents pour renforcer votre mot-clé principal).

Et pour aller plus loin, vous pouvez aussi vous inspirer des alt text des images. Elles restent une belle arme pour votre positionnement.

Quand vous êtes sur le site d’un concurrent, faites un clic droit et sélectionnez “Afficher le code source de la page”

Afficher le code source d'une page

Faites CTRL + f (ou CMD + f) pour faire une recherche dans le code et tapez alt=”

Faire une recherche de la balise alt

Puis regardez les descriptions d’images après le alt= et entre les guillemets. Ce sont ces mêmes mots-clés que vous pouvez utiliser sur vos images.

Résultat de la recherche d'une balise alt dans le code source d'une page

10/ Faites de vraies phrases

Imaginez.

Vous tombez sur mon site internet et vous lisez ça :

“Si vous cherchez un Photographe Mariage Madrid, je serais ravi de vous accompagner”.

Ça fait bizarre, hein ?

Et je ne sais pas vous, mais moi, ce genre de contenu m’agace profondément !

On voit encore des sites qui s’expriment comme ça. Et la raison est simple :

Sur Google, le nombre de requête pour Photographe Mariage Madrid est BEAUCOUP PLUS élevé que pour Photographe de mariage à Madrid.

Pourtant, depuis plusieurs années, Google comprend que les deux requêtes sont exactement les mêmes. (Grâce à la mise à jour Google Hummingbird si vous voulez en savoir plus).

Plus besoin d’écrire un mot-clé qui arrive comme un cheveu sur la soupe.

Ecrivez-le naturellement.


11/ Ajoutez les termes dans les recherches associées

Saviez-vous que Google lui-même vous livre sur un plateau des tournures de phrases qui viennent renforcer votre mot-clé principal ?

Ce serait dommage de vous en priver 😉

Elles se trouvent tout en bas de la première page.

Vous n’avez qu’à les ajouter dans votre contenu ou dans les alt text de vos images, tout simplement.

Si on reprend la requête précédente :

Faire une recherche des termes associés dans Google

Vous pouvez voir tout en bas de page les mots-clés à ajouter à votre contenu

Résultats d'une recherche des termes associés dans Google

12/ Mettez des liens externes

Les liens externes, ce sont les liens que vous mettez dans votre contenu et qui amènent vos visiteurs hors de votre site.

“Mais pourquoi ferais-je ça ? Mes visiteurs vont partir...” me direz-vous.

Et vous avez tout à fait raison : en faisant cela, vous incitez vos visiteurs à quitter votre site…

Pourtant, ils améliorent le SEO de votre page, comme le montre cette expérience.

La raison : Google préfère les sites connectés aux autres que ceux isolés.

Quel que soit votre domaine photo, vous pouvez ajouter de nombreux liens externes pertinents et qui viendront renforcer votre référencement naturel.

  • Le lieu de réception

  • La marque des accessoires

  • L’établissement scolaire

  • L’entreprise

  • La clinique

  • etc.

13/ Utilisez toute la puissance des liens internes

Contrairement aux liens externes qui pointent à l’extérieur de votre site, les liens internes sont des liens qui pointent vers des pages et articles de votre propre nom de domaine.

Ces liens ont beaucoup d’importance aux yeux de Google car c’est ce qui lui permet de trouver, d’indexer et de comprendre toutes les pages sur votre site.

Bien utilisés, les liens internes sont une des clés du référencement naturel de votre site internet.

Voici ce que vous pouvez faire dès maintenant pour améliorer vos liens internes :

Suggestion 1 : Soignez vos ancres

L’ancre, c’est le texte cliquable et qui contient le lien.

Google vous recommande d’utiliser des mots-clés directement dans vos liens internes.

Par exemple. Si je veux vous renvoyer vers la formation lightroom de Xavier Navarro, vous voyez le lien cliquable et les mots-clés sur lesquels je veux me positionner.

Cela aura BEAUCOUP plus d’impact aux yeux de Google que si je vous invite à cliquer ici.

Vous pouvez faire un autre lien vers la même page en utilisant une ancre différente. C’est ce que je ferais si je voulais vous montrer comment optimiser votre workflow sur un logiciel de post-traitement.

Vous voyez le truc ?

Suggestion 2 : Evitez ces deux erreurs classiques

  • N’utilisez pas la même ancre partout pour renvoyer vers la même page. A trop vouloir insister, vous allez surtout spammer votre propre site internet. Ce serait dommage.

  • N’utilisez pas la même ancre pour renvoyer vers deux pages différentes de votre site.

Suggestion 3 : Faites remonter les pages enfouies

Quand Google arrive sur votre site (et votre page d’accueil), il va naviguer de lien en lien.

C’est comme ça qu’il visite votre site et qu’il indexe les pages qu’il trouve.

MAIS.

Google vous accorde un budget limité. C’est-à-dire qu’à un moment, il n’aura plus le “budget” pour visiter d’autres pages de votre site et il va partir (mine de rien, ça lui coûte vraiment de l’argent de visiter votre site).

Maintenant que vous savez ça : imaginez qu’il n’ait plus le budget pour visiter les pages les plus importantes de votre site… (à cause des pages zombies par exemple).

Vos liens internes sont là pour contrer ce phénomène. Ils vont faciliter l’accès à certains contenus de votre site pour les rendre plus accessible.

Suggestion 4 : Gardez en visuel vos liens internes sur la Google Search Console

La Google Search Console, c’est un outil que Google met à votre disposition pour résoudre vos problèmes d’indexation et optimiser votre référencement.

Si vous n’avez pas encore inscrit votre site, je vous invite suivre ce tuto GSC.

Quand vous êtes sur la Search Console, cliquez sur Liens

Voir les liens internes sur Google Search Console

Cliquez ensuite sur Liens Internes et vous aurez la liste de tous vos liens internes que Google a trouvé sur votre site.

Liste des liens internes sur Google Search Console

Ce qu’il est intéressant de voir, c’est la colonne “Liens internes” sur la droite. Chaque chiffre indique le nombre de liens pointant vers une page spécifique du site.

Plus une page est importante sur votre site, plus elle devrait comporter de liens pointant vers elle (et donc se retrouver en haut de ce classement).

Cette partie de la Google Search Console vous servira surtout à voir en un coup d’oeil les pages qui semblent les plus importantes.

Si une page importante ne figure pas en haut de ce classement, à vous de faire le nécessaire pour la lier davantage.

14/ Retravaillez la qualité de vos URL

L’URL, c’est l’adresse de votre site internet.

URL de qualité

Une URL optimisée pour le SEO, c’est une URL courte et riche en mots-clés. Il est plus simple de s’y repérer et Google préfère cela (il le dit lui-même !)

Tout comme les ancres, les liens internes, les alt-text des images… Google lit les URL pour comprendre de quoi parle votre page.

D’ailleurs, le site Backlinko a trouvé une corrélation entre le nombre de caractères présents dans une URL et sa position dans Google.
Impact du nombre de caractères sur la position Google

Alors, comment faire pour optimiser vos URL ?

Optimiser une URL
  • Evitez de copier le titre en URL (ici, évitez www.empara.fr/cours/la-retouche-photo-de-portrait)

  • Mettez votre mot-clé dans votre URL

  • Mettez votre mot-clé de préférence au début (ici : retouche portrait)

  • Utilisez le tiret - pour séparer vos mots

  • Mettez le bon format de permaliens sur WordPress

Pour cela, allez dans votre menu, cliquez sur Réglages > Permaliens

Réglages des permaliens sur wordpress

Choisissez ensuite “Titre de la publication”

Optimisation du choix du format de permalien sur wordpress

Votre WordPress mettra par défaut le titre de votre page. Même si elle sera à retravailler, c’est déjà mieux que le reste des options 

Autres choix du format de permalien sur wordpress

ATTENTION : Si vous décidez de modifier vos URL, n’oubliez pas de faire une redirection 301. C’est comme lorsque vous déménagez : Vous devez faire un suivi de courrier permanent.

Pour faire cela, utilisez un plugin dédié à la redirection.

Mettez votre ancienne URL + Mettez votre nouvelle URL.

Redirections 301 après changement du format des permaliens

Votre ancienne URL redirigera vers votre nouvelle.

15/ Utilisez le nom du “partenaire” pour ranker dessus

La première chose que j’ai apprise en SEO, c’est d’essayer des approches différentes

Vous pouvez chercher à vous positionner sur des mots-clés génériques (entre parenthèses le nombre de recherches mensuelles en France) :

  • Photographe mariage Paris (2400)

  • Photographe grossesse (1900)

  • Photographe Bordeaux (2900)

Le problème ?

TOUT LE MONDE veut se positionner sur ces requêtes. Ce n’est pas impossible d’y arriver. Mais ça risque d’être long et difficile. En plus, mis à part le premier exemple, ce sont des recherches assez génériques où l’intention de réserver un photographe n’est pas claire.

Maintenant, imaginez.

Vous faites un reportage de mariage au Domaine du Mont Leuze en Provence (c’est un vrai domaine).

Et pourquoi ne pas cibler la requête “domaine mont Leuze” ?

Recherche Google mots clés de partenaires

Certes, il n’y a que 90 recherches mensuelles sur cette requête mais la difficulté pour bien s’y positionner est de 15/100 (ce qui est relativement faible).

Analyse de difficulté de positionnement sur un mot clé

De plus, qui peut bien réaliser cette requête ?

Mmhm...

  • Des entreprises à la recherche d’un lieu pour accueillir leur séminaire

  • ou encore des futurs mariés qui ont mis ce lieu dans leur short-list

Bref, les clients que vous cherchez à atteindre !

Dans les résultats, Google a également placé des images pour donner un aperçu du lieu.

Allez jeter un oeil aux résultats.

Se positionner dans les résultats de recherches d'images

Ces photos donnent un aperçu du lieu. Mais c’est aussi un endroit privilégié des futurs clients. (C’est exactement ce que nous avons fait pour trouver notre lieu de mariage…)

Si vous regardez de plus près, il n’y a quasiment que des annuaires de réservation de salle. Ils ont compris que cette partie est super stratégique pour leur business. Ils veulent que les futurs mariés (ou entreprises) réservent leur salle sur LEUR site à eux. Ils ont donc tout intérêt à être omniprésent sur cette page en positionnant des images qui donnent envie.

Et si vous regardez de plus près, il n’y a qu’UN SEUL photographe qui fait partie des 18 premières photos.

C’est fou.

Imaginez maintenant que vous ayez 6 magnifiques photos présentes sur cette page, c’est une source de trafic pour votre site incroyable. Car en cherchant des renseignements sur un lieu, les futurs clients tomberont sur vos belles photos sur CE lieu précisément.

Alors, si vous combinez cette astuce avec les astuces précédentes, voici ce que vous pouvez faire :

  • Mettez le nom du domaine en premier dans votre titre - Domaine du Mont Leuze : Le mariage de Carole et Grégory (2019)

  • Créez une URL simple - www.votredomainephoto.com/domaine-mont-leuze

  • Inspirez-vous de la structure Hn des premiers résultats Google

  • Nommez vos photos avec le nom du domaine - domaine-mont-leuze-mariage-01.jpg

  • Mettez un texte alternatif adapté (inspirez-vous largement du texte alternatif de 18 premières photos…)

  • Mettez dans votre contenu (ou encore dans le alt text de vos images) le vocabulaire suggéré par Google. Ces mots lui permettent de comprendre qu’on parle bien de ce lieu précis.

Mots clés complémentaires de recherche Google

Avec cette approche, j’ai décroché 3 mariages à côté de Limoges (dans le même lieu) alors que je ne suis pas du tout de la région. J’avais simplement appliqué cette technique après avoir photographié un mariage sur place.

Astuce avancée : Comment vous positionner sur un lieu où vous voulez faire des prestations sans y avoir jamais mis les pieds ? C’est que j’ai fait personnellement pour démarrer mon activité de photographe. Et je vous explique tout dans cette étude de cas.

Et cette technique marche pour d’autres domaines de la photo (mais ce sera à vous d’être imaginatif) :

  • Photographe de couple : positionnez-vous sur le nom d’une place, d’un jardin particulier, d’un monument

  • Photographe d’enfant : positionnez-vous sur les marques des vêtements que portent les enfants, la marque de leurs jouets ou même le magasin dans lequel proviennent ces accessoires

  • Photographe de grossesse : positionnez-vous sur les marques de vêtements pour femmes enceintes par exemple.

16/ Hackez la Google Search Console

A l’intérieur de la Google Search Console, Google vous donne énormément de contenu pour vous aider dans votre référencement.

Vous n’avez plus qu’à piocher dedans. Mais encore faut-il savoir où chercher 😉

C’est ce qu’on va voir maintenant.

Connectez-vous à la Google Search Console et ouvrez le rapport de performance

Rapport de performance Google Search Console

Vous obtiendrez cette vue :

Rapport de performance Google Search Console

Cliquez ensuite sur PAGES

Performance des pages sur Google Search Console

Vous avez la liste des pages de votre site qui vous apportent le plus de trafic.

Performance des pages sur Google Search Console

Et maintenant, cliquez sur l’une des pages.

Vous allez voir toutes les requêtes sur lesquelles elle se positionne déjà.

Performance des mots clés sur pour page donnée sur Google Search Console

Et la liste par page peut être très longue.

C’est une petite mine d’or pour vous. Ce sont des mots-clés qui vous apportent du trafic alors que vous ne les avez même pas mis dans votre texte.

Performance des mots clés sur pour page donnée sur Google Search Console

Ces trois requêtes vous apportent du trafic un peu par accident.

Et bien, ajoutez ces mots-clés délibérément dans votre contenu (structure Hn, contenu texte, alt image).

Vous n’allez plus laisser la chance faire ressortir votre site internet. Vous allez optimiser votre texte pour vous positionner sur tous ces mots-clés oubliés (et qui vous rapportent déjà quelques visites).

Et votre taux de clic n’en sera que meilleur 😉

Voici votre prochaine étape

Maintenant, c’est à vous de jouer. Et j’ai une question pour vous :

Laquelle de ces 16 actions SEO allez vous essayer aujourd’hui ?

Ou peut-être qu’il y a une astuce que vous adorez et que j’ai oublié d’évoquer ici ?

Dites-le moi en commentaire, je serais ravi de vous lire.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Hery Laza - BusinessPhoto

Hery Laza est un ancien de la maison. Il aide les photographes à développer leur clientèle pour qu’ils puissent vivre de leur activité.
Vous pouvez retrouver ses longs articles sur son blog
BusinessPhoto et ses séances de coaching one-to-one.

Leave a Reply 6 comments