marlene poppi parcours pour devenir photographe professionnel de mariage

Enter your text here...

Votre nouveau rendez-vous du mois : le témoignage d’un « emparasien »

Le but de cette rubrique : partager avec vous les différents parcours de nos élèves et vous montrer que TOUT EST POSSIBLE. En voici la preuve 👇

Dans le dernier Empara a changé ma vie, nous avons découvert le parcours de Vanessa Madec qui partageait avec vous de très nombreuses astuces tirées de son expérience. Ce mois-ci, on continue sur cette lancée avec une habituée de la maison. Assistante photo pendant la formation portrait de Felix Barjou, fournisseuse officielle d’Empara en bons petits gâteaux et emparasienne de la première heure, nous vous présentons Marlène Poppi 🙂

Voici son témoignage :

« A la base je suis assistante de conservation, spécialisée dans le patrimoine de la mode. Photographier des oeuvres textiles et autres accessoires pour remplir des bases de données est au coeur de mon métier.

Lorsque j’ai connu Empara à travers le Workshop mariage de Xavier Navarro en juin 2016, j’avais mon CAP Photographe depuis 4 ans, mais ne l’avais pas beaucoup exploité. Je revenais de 6 mois de mission de stage dans un musée marocain et le retour en France ne s’est pas fait sans mal. J’ai subi un grand chamboulement émotionnel, à la fois professionnel et personnel. Je me suis beaucoup remise en question et Empara a été un élément déclencheur pour concrétiser mon envie de me professionnaliser dans la photographie, et me spécialiser plus encore dans mon domaine initial. J’avais également une grande envie de faire des mariages, mais j’avais beaucoup à apprendre encore.

devenir photographe maroc

En effet, le CAP Photographe donne toutes les bases techniques, mais il n’apporte pas les bases de l’entrepreneuriat, des relations avec la clientèle, de comment évaluer la valeur de son travail et comment le vendre et surtout à qui… Empara m’a apporté tout cela, et au fil des formations, j’ai pu définir des bases saines pour commencer à me lancer.

En septembre 2016, le musée marocain m’a rappelée pour travailler et j’ai pu mieux négocier mon salaire et d’autres missions plus intéressantes. Un an plus tard, j’y suis retournée à nouveau et j’ai encore mieux géré, en optimisant mon temps notamment et en gagnant en crédibilité. Entre temps, j’ai également été embauchée en tant que photographe et assistante de communication à la Villa Rosemaine à Toulon.

Grâce à un mélange de confiance en moi et certaines techniques de communication acquises grâce aux formations, j’ai pu soumettre mes idées, convaincre et faire en sorte que mes images se retrouvent déclinées en format abris-bus et soient éditées dans le catalogue de l’exposition que nous avons organisée au Musée d’Art de Toulon. Ça donne un sacré coup de boost au moral pour la suite !

Egalement grâce à Empara, j’ai pu tester plein de nouveaux métiers de la photographie et j’ai décidé de mettre certains de côté, car ils me détournaient de mes objectifs. Je me suis ainsi rendue compte que j’avais les compétences et le background pour continuer à shooter de la mode pour des musées mais aussi par mon histoire perso et mes expériences, de pouvoir développer le destination wedding et le portrait de femme, avec un côté mode.

devenir photographe

Mes nouvelles habitudes :

« Grâce à Empara, j’ai appris à évaluer la valeur de mon travail et ne plus en faire tout un drame si un prospect me trouve hors de son budget. J’ai appris à relativiser : il y a plein de poissons dans l’océan et un non n’est jamais définitif, parfois c’est juste une question de timing, surtout dans le corporate. Dans mes nouveaux objectifs cette année, j’essaie d’optimiser mon temps. J’ai appris à travailler plus vite et mieux. Aussi, j’essaie de ne plus me faire déborder par le travail et le rendre le plus vite possible pour passer à autre chose. C’est un peu compliqué pour moi car je suis très minutieuse et incroyablement exigeante avec moi-même. J’essaie de ne pas passer deux trois jours sans shooter, car je sais qu’à chaque déclenchement, je progresse. »

La formation qui m’a fait le plus avancer :

« Définitivement la formation de Xavier Navarro sur le mariage. J’ai passé un cap stylistique mais aussi humain, car j’étais quand même un peu imbue de moi-même dans le genre « je suis photographe diplômée, je ne suis plus autodidacte, je n’ai plus rien à apprendre ». Hahaha ! Quand je pense que j’ai pu avoir cette façon de penser, j’ai envie de me donner des claques. Je suis beaucoup plus bienveillante grâce à Empara, et plus prompte à partager et aider. C’est ce qui fait également l’esprit de beaucoup d’Emparasiens et j’adore passer du temps à échanger avec l’équipe et la communauté. »

workshop mariage devenir photographe

Quelques chiffres :

« Pour ma mission de stage dans le musée au Maroc j’étais rémunérée 500 euros/mois. Quand ils m’ont rappelée 6 mois plus tard, Empara était rentré dans ma vie, et grâce à cela, je savais qu’il fallait que je change quelque chose dans l’esprit de mes collaborateurs. Faire fi de la petite stagiaire pour laisser place à la pro. Et j’ai réussi, grâce à Empara, à évaluer mieux mon temps de travail et obtenir une rémunération de 5000 euros pour une mission d’un mois. Quand j’y suis retournée l’année suivante, j’avais augmenté mes prix, et j’ai obtenu une rémunération d’environ 2500 euros pour une semaine de mission.« 

Quels seraient tes conseils pour les futurs emparasiens ?

« Gardez l’esprit ouvert, vous allez entendre des vérités qui vous dérangeront, qui vous feront vous remettre en question, dans l’unique but de vous booster. Ne vous découragez pas, croyez en vos rêves, vos projets, et mettez tout en oeuvre pour les réaliser.

N’ayez pas peur de vous réaliser et de sortir de votre zone de confort, car c’est là que la magie opère. Notamment pour les photographes diplômés, ou avec X années d’expériences, ne croyez pas tout savoir, il y a toujours des choses à apprendre d’autrui.

Partagez vos façons de faire pour enrichir les autres. Il y a de toute façon peu de chance que quelqu’un vous copie car nous sommes tous uniques.« 

devenir photographe bague maroc

Encore un témoignage riche en enseignements ! On commence à bien connaître Marlène chez Empara 😉 Elle se déplace souvent pour venir assister aux directs de nos formations. Merci infiniment Marlène pour ce beau partage !

Découvrez le travail de Marlène :

Instagram

C’est à votre tour !

Si comme Marlène, les formations d’Empara ont changé votre vie et que vous souhaitez être publié sur notre blog, cliquez ici 😉

Ce témoignage vous a inspiré ? Où en êtes-vous de votre parcours ? Quels sont vos objectifs pour cette année ? Dites-le nous en commentaire 👇😉

Leave a Reply 0 comments